Au Zola et au Pathé Bellecour, de nouveaux directeurs

Cinéma / Rentrée rime avec nouveautés. Dans les cinémas lyonnais également, où l’été a donné lieu à quelques métamorphoses ou modifications. Dans les salles comme en coulisses…

L’arrivée de la 4DX dans la salle 10 n’est pas le seul changement d’envergure au Pathé Bellecour. Après cinq années passées à la tête du cinéma historique de la rue de la République, Candice Pelletier a été promue à Paris à la salle des Fauvettes. Et c’est Fabien Lécureuil, actuellement en poste à Rouen, qui devrait lui succéder le 17 septembre prochain. Ce directeur de 32 ans formé à la FEMIS continue d’incarner la volonté de rajeunissement des équipes du groupe, après l’arrivée de Serge Morel au Pathé Vaise début 2017.

à lire aussi : Le 4DX arrive au Pathé Lyon Bellecour

Zola repart au combat

Du côté du Zola de Villeurbanne, c’est une imposante page qui s’est tournée avec le départ du directeur général du cinéma et des festivals Laurent Hugues, après un bail de 23 ans. Pour lui succéder, l’Association pour le Cinéma gérant ce monoécran municipal a choisi un professionnel à la fois jeune, expérimenté et familier des lieux. À 35 ans, Olivier Calonnec revendique en effet une longue histoire partagée avec le Zola, premier cinéma dans lequel il s’est rendu dès son arrivée à Lyon. Membre de l’Association l’année suivante, participant aux pré-sélections du Festival du film court, il se frotte à l’organisation en assumant de 2012 à 2015 la coordination générale du regretté Festival du film scientifique d’Oullins, et aux questions d’exploitation en rejoignant le GRAC en 2017.

Revendiquant l’héritage de Laurent Hugues« un mentor dont l’intégrité professionnelle m’a humainement beaucoup inspiré » —, Olivier Calonnec souhaite “secouer“ le Zola : « le cinéma d’art et d’essai a de beaux jours devant lui, à condition de le défendre. Il faut essayer des choses nouvelles tout en revenant à l’expérience partagée. » Dans ses ambitions, réaffirmer l’identité de la salle à travers des choix forts, fédérer de nouveaux adhérents (notamment parmi les étudiants) et les impliquer davantage dans la programmation et l’animation du lieu. Le but étant que les spectateurs soient dans l’attente chaque mois des propositions alternatives de cette salle idéalement placée sur la ligne A du métro.

La 39e édition du Festival du film court (du 16 au 25 novembre) révèlera ses premiers axes de réflexion/évolution, telles des programmations thématiques, car « un public non sensible au film court ira plus facilement vers un sujet que vers un format ». Attentif à tous les nouveaux modes de diffusion, Olivier Calonnec s’intéresse autant aux sites de VOD qu'au Vidéodrome de Marseille ou à l’Aquarium à la Croix-Rousse. D’ailleurs, ce dernier aussi a profité de l’été pour faire peau neuve…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 23 mai 2023 Au moment où se referme la parenthèse cannoise, l’heure est venue d’en savourer en primeur (et en rafale) quelques échantillons à l’occasion du florilège présenté sur les écrans du Pathé Bellecour pour le traditionnel Cannes à Lyon. Un premier shoot...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X