Mandico, Jeunet & Caro, Gaspar Noé : l'art et la matière

Caro & Jeunet

Cinéma / À l’heure où la virtualité s’impose à chaque maillon de la chaîne cinématographique, demeure une frange de cinéastes faisant résonner leur 6e sens avec le 7e art. Pour elles et eux, filmer est un acte définitivement charnel. Ça nous a plu ; on en veut en corps !

De même que les saumons nagent à contre-courant pour frayer, certains cinéastes se révèlent remarquablement féconds en évoluant à rebours de leurs congénères. En manifestant, par exemple, un attachement viscéral à la pellicule moins pour des raisons de conservatisme rétro-snobinard que des motivations profondément artistiques — ce qui ne les empêche pas de recourir à des effets numériques. Ou en s’obstinant à spectrographier l’âme humaine à l’aune de leurs obsessions plastiques. Le premier groupe réunit à Hollywood une aristocratie d’auteurs bankable — Tarantino, Nolan, Spielberg, Scorsese, Aronofsky, Anderson (Wes & Paul Thomas), Abrams, Coen (Joel & Ethan) etc. — et rassemble en France un aréopage de cin-éaste-philes sans doute nostalgiques d’une certaine sérendipité expérimentale : Jean-Pierre Jeunet & Marc Caro, F.J. Ossang pour les “ancêtres“, Hélène Cattet et Bruno Forzani, Bertrand Mandico, Antonin Peretjatko dans la nouvelle génération… Bien souvent des courts-métragistes acharnés malaxant influences comme les bandes son et images sans tabou, jonglant d’un format à l’autre entre deux longs.

 lire aussi : Bertrand Mandico : « Je tire parti de tout ce que propose la pellicule »

La saison passée aura été particulièrement fructueuse pour les précités, les plus jeunes d’entre eux confirmant leur faim d’en découdre autant avec la matière filmique que la matière organique. Entre leurs doigts, l’exercice cinématographique s’apparente à une chirurgie prométhéenne dans un champ opératoire ouvert à toutes les hybridations de formes, de genres, de chromosomes, sans révérence ni préjugés. On a vu comment Laissez bronzer les cadavres de Cattet & Forzani (ressus)citait giallo, polar(s) et cinéma érotique des années 1970 dans un objet violemment scintillant et délicieusement estomaquant ; on a assisté à l’éclosion du stakhanoviste Mandico avec Les Garçons sauvages et son retour — discret ou sabordé par une sortie le 15 août ? — au sein du programme Ultra Rêve, il ne reste plus qu’à attendre de 2018-2019 des émergences supplémentaires. Plus convaincantes, à coup sûr, que celle de Yann Gonzalez…

Pères fondateurs

Précurseurs dans la “manufacture“ d’images, Caro/Jeunet ont dès leurs débuts à la fin des années 1970, montré à quel point l’optique, la composition, le cadre et les décors pouvaient participer de l’atmosphère d’un film et affirmer la patte d’un auteur. D’essence artisanale, leur écriture esthétique éprise de thèmes et de mèmes du passé ne s’est toutefois jamais privée, là non plus, de profiter d’outils numériques — quitte à les forger sur mesure — pour en améliorer le rendu patiné. Ensemble jusqu’à La Cité des enfants perdus (1995), puis chacun de leur côté, les deux cinéastes ont construit une œuvre combinant bricolage et extrême sophistication, où la création reste tangible et non le produit d’une somme de calculs. Elle est de ce fait susceptible d’être présentée dans une exposition : celle que va accueillir à Lyon le Musée Cinéma et Miniature du 13 octobre au 5 mai 2019, dans la foulée de la Halle Saint-Pierre à Paris. S’y côtoieront des objets totémiques (maquettes, nain de jardin d’Amélie Poulain…) comme des éléments préparatoires de leurs réalisations. Une manière concrète de partager leurs processus créatifs et de s’imprégner de l’atmosphère si particulière de Délicatessen, L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet ou Dante 01.

Et le second groupe, alors ?

Les avant-gardes ont mille visages et leurs promoteurs mille et un usages. D’aucuns font en effet profession de — pour reprendre un terme à la mode — “disruptivité“ permanente, contredisant film après film leurs manifestes définitifs ; trouvant cependant dans cette remise en question permanente une unité stylistique. Tel Lars von Trier, dont le prochain thriller The house that Jack built porte indubitablement la vénéneuse griffe. D’autres enfin customisent jusqu’à la moelle le moindre atome de leur cinéma, faisant de tout nouvel opus le complément logique d’un grand œuvre de plus en plus cohérent. C’est le cas de Gaspar Noé dont le bien nommé Climax est, littéralement, une tuerie. Plutôt bien d’entamer la saison par une promesse de fête. Bonne année !

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 1 mars 2022 Elle fut la dernière des manifestations d’envergure à se tenir à Lyon avant l’impromptu du premier confinement. Deux ans plus tard, alors que le spectre covidien semble refermer sa funeste parenthèse, Écrans Mixtes s’apprête à ouvrir une très...
Mardi 18 janvier 2022 Peut-être sera-t-elle capitale européenne de la Culture en 2028. Clermont-Ferrand, n’est pas que la ville-Michelin (même si l’entreprise est omniprésente) et lance sérieusement sa campagne en ce début d’année, au moment où le festival du court, le...
Vendredi 11 juin 2021 Officiellement, la 16e édition du Lyon BD Festival se tient les 12 et 13 juin. Mais chacun sait que, dans les faits, le rendez-vous de la bande dessinée a commencé depuis une septaine déjà. Rien à voir avec quelque éviction prophylactique :...
Vendredi 19 février 2021 La scénariste lyonnaise Virginie Ollagnier et la dessinatrice Carole Maurel se sont emparées du mythique reportage en immersion de Nellie Bly, "10 jours dans un asile", pour façonner un simili-biopic de la journaliste américaine, enfin mise en...
Mercredi 9 septembre 2020 Avec Térébenthine, son dernier roman, Carole Fives nous emmène sur les traces d'une étudiante des Beaux-Arts. Où faute de voir s'épanouir une artiste-peintre, on voit naître une écrivaine.
Mardi 28 janvier 2020 La parade nuptiale d’un oiseau pour trouver l’élue de son nid ; l’amitié entre un oiseau naufragé et une jeune baleine ; la course-poursuite entre un bébé chouette et son puîné dans l’œuf emporté par une tempête… Trois courts-métrages exceptionnels...
Mardi 28 janvier 2020 Disparu en reportage au Cambodge, Gilles Caron (1939-1970) fut un grand œil photographique du XXe siècle ; et ce bien que sa carrière couvrît à peine une décennie. Troublée par les échos à sa propre histoire familiale, la documentariste Mariana...
Mardi 7 janvier 2020 S’il n’avait succombé à 30 ans en couvrant le coup d’État cambodgien de Pol Pot, il serait aujourd’hui à coup sûr autant célébré que son confrère et cofondateur (...)
Mardi 17 décembre 2019 De la joie, des outrances, de la drôlerie et une équipe de haute précision, Le Roi Carotte revient quatre ans après sa création, mis en scène par l'une des stars mondiales de l'Opéra et fidèle de celui de Lyon, Laurent Pelly.
Mardi 10 décembre 2019 Rio de Janeiro, 1950. Les sœurs Gusmao ne se quittent jamais. Jusqu’au jour où Euridice part avec un marin de fortune mais revient au bercail où son père la répudie en lui interdisant de revoir sa sœur Guida qui rêve de devenir concertiste. Des...
Mardi 30 octobre 2018 C’est l’histoire chaque fois recommencée d’un tout petit musée qui ne cesse de grandir. Et qui après Wes Anderson ou Ma vie de Courgette s’offre Jeunet & Caro en expo temporaire…  
Mardi 9 octobre 2018 Trente ans après sa disparition, Caroline Eliacheff publie une courte biographie de Françoise Dolto. Un livre aussi simple que roboratif qu'elle viendra présenter à la Villa Gillet.
Jeudi 4 octobre 2018 Fut-elle élargie à l'Auvergne, rarement l'on aura vu dans la région une rentrée littéraire d'une telle densité, et d'une telle variété. Sélection des romans immanquables signés par des régionaux de l'étape qui sont bien plus que cela.
Mardi 2 octobre 2018 Toujours aussi éclectique dans ses choix littéraires et scientifiques et exigeante dans ses thématiques, la Villa Gillet inaugure une saison de rencontres qui s'annonce aussi dense que passionnante.
Mercredi 19 septembre 2018 Le réveillon d’un corps de ballet vire inexplicablement en orgie hallucinatoire et sanglante, rythmée par le tempo du DJ. Après Love, Gaspar Noé signe un nouveau film de beat ; un cocktail de survival et de transe écarlate soignant au passage la...
Lundi 3 septembre 2018 Avant d’enflammer le dancefloor du réveillon en éclusant (avec modération) la sangria cuvée Gaspar Noé, il vous reste quelques films à siroter. Auxquels vous pouvez ajouter des Animaux fantastiques, des Portraits XL d’Alain Cavalier, ou une visite...
Mardi 27 mars 2018 La jeune metteuse en scène Caroline Guiela Nguyen proposera au Théâtre de la Croix-Rousse, du mercredi 4 au samedi 7 avril, une fresque théâtrale (3h20 tout de même), ovationnée cet été à Avignon, sur le destin des Vietnamiens contraints à l'exil en...
Mardi 27 février 2018 Arty, élégant, un peu agaçant, mais d’un splendide noir et blanc, ce premier long-métrage a tout du manifeste mandicien d’un cinéma exacerbant les sens et la pellicule, osant pour ce faire être, parfois, sans tête ni queue. Judicieusement interprété...
Mardi 9 janvier 2018 Janvier annonce la seconde rentrée cinéma de l’année. Avec son lot de promesses, d’incertitudes et, surtout — on l’espère — d’inconnues. Voyez plutôt…
Mardi 17 octobre 2017 Adaptation visuellement pétaradante du premier roman de Manchette & Bastid, ce pur manifeste cinématographique fascine par son inextinguible obstination à travailler la forme. Une expérience de polar à la fois vintage et contemporaine.
Mardi 23 mai 2017 Le galeriste Henri Chartier reprend son activité à Lyon avec un nouveau lieu et une nouvelle exposition, consacrée à Benjamin Bruneau. Un peintre méconnu qui met l'image sous tension et la confronte à son refoulé.
Mardi 14 février 2017 Co-scénariste de Philippe Garrel sur Un été brûlant et La Jalousie, Caroline Deruas signe avec L’Indomptée son premier long-métrage. Rome, la Villa Médicis : (...)
Mardi 7 février 2017 Troisième roman de la lyonnaise d'adoption Carole Fives, Une femme au téléphone succède au poignant C'est dimanche et je n'y suis pour rien. Et ausculte la relation mère-fille par le prisme original de fragments de conversations téléphoniques à sens...
Mardi 20 décembre 2016 Explorant la pluralité des identités à travers le mouvement, le festival Le Moi de la Danse, lancé par les Subsistances, invite (du 26 janvier au 12 février) (...)
Jeudi 13 octobre 2016 Certains annonçaient la Villa Gillet moribonde après ses déboires des derniers mois. Visiblement, le directeur Guy Walter et son équipe, réduite de moitié juste (...)
Mardi 14 juin 2016 Quand un régime exerce un pouvoir excessif sur son peuple, abuse de son autorité et/ou confisque les libertés, alors s’élèvent des voix pour protester ou le (...)
Mardi 19 avril 2016 Cinéaste aux inspirations éclectiques (mais à la réussite fluctuante), Christophe Honoré jette son dévolu sur deux classiques de la Comtesse de Ségur pour une surprenante adaptation, à destination des enfants autant que des adultes.
Mardi 29 mars 2016 Un bal pour les enfants, un concert de musiques du monde (Trio Bassma + Tram des Balkans), une nouvelle création de Jozsef Trefeli et Gabor Varga (...)
Mardi 15 mars 2016 de Ayat Najafi (All/Fr, 1h31) avec Sara Najafi, Parvin Namazi, Sayeh Sodeyfi…
Mardi 15 décembre 2015 Un roi un peu trop sûr de lui et bien peu soucieux de ses administrés se fait évincer du pouvoir par un légume humain, le roi Carotte, rendu aimable (...)
Mardi 15 décembre 2015 Depuis plus de trente ans, Laurent Pelly invente des spectacles d’une parfaite maîtrise formelle et visuelle en racontant Hugo, Levin, Copi ou Ionesco. A l’opéra, il retrouve, en ce moment, Offenbach pour la onzième fois et livre, avec Le Roi...
Lundi 18 mai 2015 "Carol" de Todd Haynes. "Mon roi" de Maïwenn. "Plus fort que les bombes" de Joachim Trier. "Green Room" de Jeremy Saulnier.
Mardi 3 mars 2015 C’est l’histoire d’une famille où tout semble aller bien. En apparence. Le père, Charles, est médecin, la fille une bonne ado et la mère, Emma, vient de (...)
Mardi 6 janvier 2015 L'année café-théâtre 2014 s'est terminée sur une création hors-normes comiques de Dominic Palandri (New York Paradis). Amusant hasard : 2015 débutera sur une (...)
Lundi 13 octobre 2014 La saga Alien proposée pendant toute une nuit à la Halle Tony Garnier est non seulement l’occasion de revoir une des franchises les plus stimulantes du cinéma de SF américain, mais aussi la possibilité de constater les premiers pas de quatre...
Mardi 9 septembre 2014 Moins féconde que la précédente, la saison café-théâtre 2014/2015 n'en demeure pas moins réjouissante, entre reprises de spectacles qui gagnent à être connus et défilé de têtes qui le sont déjà. Benjamin Mialot
Mardi 1 avril 2014 De Doris Buttignol et Carole Menduni (Fr, 1h30) documentaire
Jeudi 2 janvier 2014 Alex de la Iglesia fait de nouveau exploser sa colère dans un film baroque et échevelé, comédie fantastico-horrifique qui règle ses comptes avec la crise espagnole et, mais là le bât blesse, la gente féminine. Christophe Chabert
Mercredi 7 novembre 2012 D’Olivier Assayas (Fr, 2h02) avec Clément Métayer, Lola Creton, Carole Combes…
Mercredi 18 avril 2012 Un simple trait au crayon fend l'espace et tout devient dès lors possible et potentiellement fascinant. C'est à partir de ce principe simple et essentiel que les artistes Markus Strieder et Carolin Jörg ont réalisé leurs œuvres présentées à la...
Mardi 21 juin 2011 Coup de foudre / Rageur, baroque et violent, Balada triste évoque les années noires du franquisme à travers la rivalité de deux clowns amoureux d’une même femme : ni allégorique, ni ironique, Alex de la Iglesia signe son meilleur film, une tragédie...
Mardi 14 juin 2011 Rageur, baroque et violent, "Balada triste" évoque les années noires du franquisme à travers la rivalité de deux clowns amoureux d’une même femme : ni allégorique, ni ironique, Alex de la Iglesia signe son meilleur film, une tragédie d’une noirceur...
Mardi 7 juin 2011 James Wan applique le principe du «less is more» dans ce remarquable film d’épouvante à l’ancienne qui rappelle opportunément l’objectif du genre : faire peur ! Christophe Chabert
Lundi 22 mars 2010 Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du Théâtre de la Ville à Paris présente «Casimir et Caroline» d’Odön von Horvath au Théâtre des Célestins. La rupture de deux jeunes gens sur fond de crise économique pendant une fête de la bière starring Élodie...
Lundi 1 mars 2010 D’Hélène Cattet et Bruno Forzani (Fr-Belg, 1h30) avec Cassandra Forêt, Charlotte Eugène-Guibbaud…
Jeudi 25 février 2010 De Benoît Pétré (Fr, 1h30) avec Jane Birkin, Catherine Jacob, Caroline Cellier…
Jeudi 22 octobre 2009 De Jean-Pierre Jeunet (Fr, 1h45) avec Dany Boon, Jean-Pierre Marielle, Dominique Pinon…
Vendredi 10 octobre 2008 Derniers jours pour découvrir l’une des très belles expositions du festival Lyon Septembre de la Photographie : Olivier Metzger, Caroline Chevalier, (...)
Mercredi 18 juillet 2007 Entretien / Dessinateur, écrivain et chanteur, Fabio Viscogliosi sort un très beau deuxième album de folk-songs chantées en italien, langue mélancolique qu'il utilise pour communiquer une nostalgie d'un temps qui n'existe pas. Propos recueillis par...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !