Un Brin de Folie : café de flore

Café botanique / Un lieu pour boire un thé, admirer les bouquets, goûter des pâtisseries, décider de repartir avec une plante, revenir pour un atelier floral : c’est le pari du café botanique Un Brin de Folie et c’est réussi.

À deux pas des Terreaux et de sa place tristement grise et dénuée de verdure, le café botanique Un Brin de Folie rééquilibre le paysage. À la fois café et fleuriste, le lieu est couvert de plantes du sol au plafond : des terrariums, des fleurs coupées ou séchées, des plantes en pots, des vases et des cache-pots, des couronnes et des bouquets… De quoi prendre son shoot de chlorophylle et d’oxygène, idéal toute l’année mais encore plus en cette période hivernale, histoire de commencer l’année avec un peu de soleil, fût-il légèrement contrefait. Pour une exposition maximale, privilégiez la mezzanine et son mur peint en jaune soleil : effet placebo assuré. Autre option, le fauteuil en rotin (coussins et plaids inclus) lové près d’une illustration botanique ancienne représentant un tournesol épanoui.

À la tête de ce havre de paix Presqu’îlien se trouvent Marion Berger et Camille Boutleux. Marion, la fleuriste, a tenu plusieurs années son magasin de fleurs à Châtillon d’Azergues et s’est spécialisée dans la confection de terrariums. Avant de se lancer à Lyon, elle testa son activité en faisant des dépôts-vente dans des boutiques et concept stores, comme l’Effet Canopée. De son côté Camille, la barista, a travaillé dans la restauration et la vente en Angleterre pendant cinq ans avant de rentrer en France pour se reconvertir. Marion cherchait une associée, Camille une nouvelle activité, bingo ! Le duo fait des étincelles et lance le projet : ce sera un café botanique. Elles trouvent le local en janvier 2018. Après des travaux estivaux, Un Brin de Folie a ouvert ses portes fin septembre.

Un thé et un terrarium, s’il vous plait

Côté fleuriste, l’offre est luxuriante : des fleurs coupées ou séchées, des plantes mais aussi des terrariums (ces univers végétaux confinés dans des pots en verre, comme de mini-serres individuelles) et des kokedama : alternative japonaise du terrarium, ce sont des sphères de mousse sur lesquelles poussent des plantes, sans contenant extérieur. Si vous ne voyez pas très bien, ça tombe bien : Un Brin de Folie propose des ateliers de confection de terrariums et de kokedama, mais aussi de couronnes de fleurs, séchées ou fraîches (selon la saison). Pendant les vacances scolaires, des ateliers parents-enfants sont organisés. Ils se tiennent généralement sous la verrière derrière le bar, mais le rez-de-chaussée peut également être privatisé.

Côté bar, ça se passe donc surtout à l’étage, sur la mezzanine, petite mais cosy. Tous les produits vendus sont issus d’une production locale ou artisanale. Les pâtisseries sont faites par New York London Bakery (située à Francheville) et Anaïs Cookies (à Caluire). Les jus de fruits artisanaux viennent du Pressoir du Pilat, le café de spécialité est issu de la Drôme, fourni par Kaffa Roastery. Le thé vient directement du 7e arrondissement, chez En Aparthé, qui fait directement ses mélanges. Les chocolats deluxe (comprenez de vrais chocolats onctueux, en copeaux et non en poudre) sont signés Jeanne Antoinette et le lait est bio, végétal (avoine et soja) ou non, en provenance de la Halle de la Martinière. C’est bientôt l’heure du goûter, non ?

Un Brin de Folie
12 place Tobie Robatel, Lyon 1er

Mardi de 15h30 à 19h, mercredi et jeudi de 10h à 19h, vendredi et samedi de 10h à 19h30
Réouverture (post congés hivernaux) le 24 janvier

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Guide Urbain...

Mercredi 5 octobre 2022 La hype de la cave-bondée-comedy-club a enfin gagné Lyon. La recette ? Un bar, un resto, ou n’importe quel lieu culturel, une cave mal éclairée (une pièce (...)
Lundi 5 septembre 2022 Agir contre l’exclusion des personnes en grande précarité, c’est la raison d’être de l’association La Cloche. En mettant l’humain au centre de tout considération, elle déploie ses actions dans toute la France et notamment à Lyon.
Mardi 26 avril 2022 Le confinement, c’est loin. La preuve, vous avez arrêté de faire votre pain. Par chance, d’aucunes en ont fait leur profession. Elles œuvrent dans un fournil du haut des Pentes : Bonomia.
Mardi 12 avril 2022 Le jeu de société a la cote. Deux copains viennent d'inaugurer leur première boutique spécialisée dans les jeux, où il est possible d’acheter, de louer et de rencontrer des éditeurs : Master Yeti.
Mardi 29 mars 2022 Certains disent juin 2020, d’autres, une éternité. Voilà bientôt deux ans que le repaire des amateurs de musiques électroniques Chez Émile a fermé ses portes. Dans quelques jours, Mush et Guillaume Des Bois ouvriront une nouvelle boutique, à...
Mardi 1 mars 2022 La Baignoire est un de ces lieux où l’adresse se repasse en chuchotant, qui font écho à une époque en vogue dans le monde du cocktail actuel, celle de la prohibition des années 1920 aux États-Unis : un speakeasy.
Mardi 1 février 2022 Une micro-torréfaction cachée dans l’arrière salle d’un coffee shop : c’est dans les pentes et c’est Méta, installée chez Fika.
Mardi 1 février 2022 On la pensait poussiéreuse et surannée. Longtemps snobée, la céramique regagne une place d’honneur dans les cuisines de celles et ceux sensibles à l’artisanat et au Do It Yourself. À Lyon, un premier lieu entièrement dédié à cette pratique, vient...
Mardi 1 février 2022 À quelques encablures de Perrache, une nouvelle librairie indépendante a ouvert ses portes en novembre. Une librairie généraliste qui s'empare volontiers des questions sociétales actuelles avec un vrai esprit d'ouverture et une approche conviviale,...
Mardi 4 janvier 2022 Dans la rue Pasteur, à la Guillotière, vient d'ouvrir ce resto à bao. La brioche vapeur, star de la street food asiatique, s’y présente en petit sandwich et se mange à table. 
Jeudi 16 décembre 2021 L’émission culinaire de France Inter,  On va déguster, réunissait en novembre dernier deux Lyonnaises dont on a récemment parlé : Anaïs Duraffourg et Géraldine (...)
Jeudi 2 décembre 2021 C’est un succès populaire, brandi pour prouver qu’on mange bien dans la nouvelle Part-Dieu (oui, le centre commercial). Ses ingrédients ? Un thème éphémère, et de la vraie cuisine, aussi. 
Mardi 14 décembre 2021 Dans l'une de ces rues que les couvre-feux plongeaient dans la pénombre, on refait la fête. On y mange aussi désormais thaïlandais, grâce à Chan.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !