Pierre-Yves Lenoir : « nous sommes un théâtre du monde »

Théâtre des Célestins / Il a travaillé au Rond-Point, au Théâtre National de l'Odéon et tout récemment au lancement de La Scala : Pierre-Yves Lenoir est depuis le 1er mars co-directeur des Célestins, aux côtés de Claudia Stavisky. Retour sur son parcours et son projet pour la scène théâtrale majeure de l'agglomération.

Est-ce qu'en faisant l'école de commerce, l'EDHEC, vous saviez que vous travailleriez dans le milieu du théâtre ?
Pierre-Yves Lenoir : Non. C'est vraiment au cours des stages dans cette école que j'ai commencé à me poser des questions sur mon adéquation avec les métiers classiques de la banque. Celui qui m'a vraiment ouvert les portes du théâtre est Daniel Benoin, qui dirigeait la Comédie de Saint-Étienne à l'époque. Ensuite, j'ai rencontré Daniel Mesguich qui dirigeait ce qui est maintenant le Théâtre du Nord, à Lille. J'ai fait un autre stage et je n'ai pas quitté ce milieu-là. Puis je suis parti à La Colline pendant cinq ans, ensuite le Rond-point huit ans, l'Odéon neuf ans et La Scala l'année dernière. Pendant longtemps ma fonction a été administrateur, en lien direct avec mes études. Mais je ne peux penser l'administration d'un théâtre en dissociation avec ce qui fait le cœur de notre activité, à savoir la programmation et les spectacles. Je me pense plutôt comme un compagnon des artistes.

Mon métier est de rendre possible.

Vous avez avez beaucoup travaillé avec Thomas Jolly ces dernières années...
Oui. Ce qui m’intéresse est de travailler avec les plus jeunes. Quand il est venu faire Henri VI à l'Odéon, on s'est tout de suite parlé des projets futurs et on se voit régulièrement. J'aimerai qu'il revienne. Jean Bellorini aussi. J'ai vu Tempête sous un crâne en salle de répétitions d'Ariane Mnouchkine : c'est là où s'est décidé de co-produire à l'Odéon son spectacle suivant, La Bonne-Âme de Sé-Tchouan. Faire un premier spectacle, tout le monde sait faire dans une petite salle sans moyen. Après, c'est plus compliqué de construire un parcours et c'est bien de discuter avec les artistes en dehors de toute urgence de programmation, pour les accompagner sur la production. Je parle beaucoup avec Pauline Bayle (qui crée ces jours-ci Chanson douce adapté de Leïla Slimani au Vieux-Colombier). J'aimerai beaucoup que sa prochaine création se fasse ici.

Une première édition du prix Célest'1*, initié par votre prédécesseur, Marc Lesage, aura lieu en juin.
Je trouve cette initiative formidable. C'est quelque chose que nous avions initié avec Olivier Py à l'Odéon avec Impatience. Il serait bien qu'autour de ce projet on fédère d’autres acteurs de la vie lyonnaise, pour qu'il y ait un grand moment au cours de la saison consacré à l'émergence et aux compagnies régionales. C'est très bien qu'on le porte seul et on peut continuer à la faire, mais on peut aussi l'ouvrir.

La Célestine est fermée depuis janvier 2018. Quand va-t-elle rouvrir ?
Les travaux vont attaquer fin mars et normalement on la récupère en janvier 2020. Deux spectacles prévus à l'automne seront joués hors les murs, dans des lieux pas connus encore (l'ENSATT, l'ENS ou les Ateliers, c'est en discussion). La Célestine est un outil super pour y présenter de jeunes travaux, mais c'est vrai aussi qu'un théâtre à l'italienne, s'il est complété par une autre scène, autorisant des dispositifs plus modulables, permettrait de présenter d'autres esthétiques comme le bi-frontal par exemple que l'on fait pour l'instant en partenariat avec le Radiant. C'est un peu le même discours qu'avait tenu Lavaudant en arrivant à l'Odéon. C'est bien qu'à côté de ces salles historiques, il puisse y avoir un autre espace de création. C'est comme ça qu'a été créé Berthier. Je n'ai pas de lieu sur lequel jeter notre dévolu : ça peut être un lieu à construire. Il faut en parler avec la Ville.

Concernant la programmation, quels vont être vos axes ?
Il y aura toujours une double programmation tout public et jeune public à la période de Noël, et nous allons continuer à accorder beaucoup d'importance aux spectacles internationaux. J'aime Milo Rau : selon tout vraisemblance, il devrait être présent dès la saison prochaine. C'est aussi la mission d'un théâtre de ville de faire la grand écart entre le local et le lointain. Nous sommes un théâtre du monde.

Y aura-t-il des artistes associés ?
Oui, Thierry Jolivet. Il va adapter le roman de Pierre Michon, Vie de Joseph Roulin, non pas sur le grand plateau mais dans un lieu qui nous reste à trouver pour fin 2019.

* Concours ouvert en priorité aux compagnies théâtrales de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec prix des professionnels et du public

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 mars 2022 Le préavis de grève aux Célestins, lancé il y a une semaine pour la journée du 1er mars, a été levé lundi 28 février. "La Mouette" de Cyril Teste et "La Ligne solaire" se joueront bien dès les mercredi 2 et jeudi 3 mars, aux dates prévues cette...
Mardi 4 janvier 2022 Après une première moitié de saison d’une densité inédite, les théâtres attaquent 2022 sans baisser de rythme. Les six mois à venir seront riches comme rarement de découvertes et de grandes figures pour se clore sur la venue d’Ariane Mnouchkine.
Mercredi 27 janvier 2021 Lors du deuxième confinement, les théâtres ont pu rester ouverts — pour les artistes. Ces derniers ont occupé les plateaux pour répéter ce qui aurait dû se créer ces derniers mois. Comment traverse-t-on cette période qui ne dit pas sa fin ? Réponses...
Mardi 11 juin 2019 C’est une première et c’est peu dire qu’elle est réjouissante. Le Théâtre des Célestins lance la première édition d’un prix Celest’1 qui vise à faire de (...)
Mardi 11 décembre 2018 Comme à chaque fin de saison, il n'en reste qu'un pour les fêtes : les Célestins qui double la dose (19h puis 21h) avec cette fois-ci deux spectacles plus que prometteurs.
Mercredi 21 novembre 2018 Le co-directeur du Théâtre des Célestins quittera ses fonctions le 31 décembre prochain pour prendre la direction du Théâtre de l'Atelier à Paris, au 1er (...)
Mardi 5 juin 2018 Si par miracle vous aviez raté Festen au cinéma, le film dogme sorti en 1998, alors filez aux Célestins du 12 au 16 juin, et vous aurez la chance de découvrir (...)
Mardi 20 février 2018 Le 2 mars, les Célestins vous offrent le car pour allez chez nos voisins stéphanois, dans la Comédie flambant neuve où le directeur de ce CDN monte Fore (...)
Mardi 9 janvier 2018 C'est sa pièce totale. Seize comédiens pour environ soixante rôles. Laurent Brethome a créé Margot en novembre, après l'avoir déjà esquissé en 2014 avec les (...)
Mardi 12 décembre 2017 Il n'en reste qu'un ! Les Célestins est le seul (gros) théâtre lyonnais qui ouvre ses portes le 31 décembre et clos ainsi son accueil fait à Arturo (...)
Mardi 19 septembre 2017 D'un texte sur un drame familial, prix Pulitzer,  Claudia Stavisky fait un spectacle très honnête traversé par une Julie Gayet qui s'avère s'adapter avec opiniâtreté à des plateaux de théâtre qu'elle avait jusque-là très peu arpentés.
Mardi 13 décembre 2016 Si la plupart des théâtres, comme chaque année, ferment le soir du 31 décembre, l'Iris (avec le clown loufoque Philippe Goudard), l'Instant T., le Fou et le (...)
Jeudi 12 mai 2016 La prochaine saison, tout juste annoncée,  contient des pépites : sélection. Acceso (du 8 au 19 oct) : monologue inoubliable, violent et (...)
Mardi 19 avril 2016 Convier Joann Sfar pour évoquer son dernier ouvrage paru exige de se tenir à la page : il en a peut-être sorti un ou deux nouveaux depuis la semaine dernière…
Mardi 8 mars 2016 Du monsieur Lechat (voir critique ci-contre) de Mirbeau au monsieur Cahuzac de Médiapart, il n’y aurait qu’un pas si le second n’était pas au cœur d’une (...)
Vendredi 11 mars 2016 Du texte noir d'Octave Mirbeau sur un homme puissant, vaniteux et autoritaire, Claudia Stavisky tire un spectacle académique et sans fioriture porté par un François Marthouret en grande forme. Nadja Pobel
Mardi 15 septembre 2015 Chez ceux qui ne l’ont jamais vue comme chez ceux qui la connaissent déjà bien, son talent hors norme et sans cesse renouvelé provoque le même étonnement. Marief Guittier le confirme à l'Elysée sous la houlette de son éternel acolyte Michel Raskine...
Mardi 8 septembre 2015 Si priorité est donnée dans ces colonnes aux spectacles et aux artistes, impossible de faire l’impasse sur les gels ou amputations de budgets culturels annoncés par la Ville en juin. Explications avec Georges Képénékian, 1er adjoint au maire délégué...
Mardi 2 juin 2015 Toujours plus internationale et comptant 8 créations et 9 co-productions, la nouvelle saison des Célestins, au cours de laquelle sa co-directrice Claudia Stavisky se mesurera au très caustique "Les Affaires sont les affaires" de Mirbeau, s'annonce...
Mercredi 5 juin 2013 Alors que s’achève tout juste, sur le plateau des Célestins, une version tonitruante de "Cyrano" (avec un Torreton sidérant), le théâtre de la Ville de Lyon annonce une future saison résolument européenne et contemporaine. Laquelle sera lancée par...
Jeudi 13 décembre 2012 Dans une soirée de réveillon quasiment désertée par les théâtres, les Célestins se distinguent avec une relecture haute en couleurs d’"Alice au pays des merveilles" par Fabrice Melquiot. Aurélien Martinez & Nadja Pobel
Lundi 7 novembre 2011 Théâtre / Le monde du travail ? Un antre de la folie ordinaire nous dit la compagnie Pôle Nord avec son diptyque CDI/CDD. L’aliénation suinte par tous les pores de ce travail brut, brutal et parfois aussi bancal. Nadja Pobel
Mercredi 2 novembre 2011 Théâtre / La folle semaine du festival Sens Interdits s'est achevée comme elle avait commencée : dans un geste politique et artistique fort avec la fresque cambodgienne "L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge"....
Mercredi 14 mars 2007 Théâtre / Les villes de province ont ceci de merveilleux qu'il ne s'y passe presque rien. Tout y est confortable, rassurant, et l'on peut passer sa vie à (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter