Jazz en cascade : le programme de Jazz à Vienne

Jazz à Vienne / Une semaine après Fourvière, c'est au tour de Jazz à Vienne d'annoncer un programme d'autant plus touffu qu'il ne s'étale que sur une quinzaine du 28 au 13 juillet. En voici les grandes et incontournables lignes.

16 jours, 250 concerts (dont les trois-quarts sont gratuits) et 1000 artistes. Voilà trois chiffres qui suffisent à résumer le force de frappe démultipliée de Jazz à Vienne. Impossible donc d'en faire la recension complète. Mais pour ce qui est de sa vitrine principale, le Théâtre Antique, le festival ouvrira comme chaque année les portes imaginaires par un concert destiné aux enfants des classes primaires, confié cette fois à Raphaël Imbert. Qui livrera une version de son très américain Music is my hope, primé aux Victoires du Jazz 2018 et qui déambule avec bonheur sur les traces de la soul et du gospel. Une belle entrée en matière dès 10h du matin, le 28 juin, qui précédera... Raphaël Imbert le soir-même mais au sein du projet Up Above My Head réunissant Camille, Sandra Nkaké et son initiateur Raphaël Lemonnier, qui revisite les black convict songs entonnés jadis dans les prisons du Sud des États-Unis par les repris de justice durant leurs travaux forcés.

PianoVision

La soirée du 29 juin, elle éclatera les genres avec un Chilly Gonzales en PianoVision où le célèbre pianiste (entre autres) sera filmé en direct et au plus près dans l'exercice de son art mais aussi le nouvel ultrascore de Chassol (qui sera également à l'affiche d'un concert dessiné le 7 à 19h en compagnie de Brecht Evens et Céline Devaux) et le jazz électroacoustique de l'étonnant trio Gogo Penguin.

Lundi 1er juillet, les vedettes de poids débarquent avec le concert de Ben Harper & the Innocent Criminals, précédé du bluesman au parcours sinueux Zac Harmon. Rebelote le lendemain avec un habitué du festival, pour ne pas dire un abonné : le protée vocal Bobby McFerrin et son Circlesongs, œuvre chorale improvisée qui emporte comme un tourbillon et invite le public à la fête.

Le 3 juillet, on change littéralement d'ambiance avec Chick Corea entre jazz latin et flamenco moderne – précédé par un specialiste du flamenco Juan Carmona. Le 4 juillet c'est la nouvelle génération qui s'avancera lors de la soirée New Generation mettant à l'honneur l'afrobeat de Kokoroko et le jazz fusion tous azimuts des américano-canado-argentino-porto-ricains Snarky Puppy. Avant que, le 5, Hocus Pocus et Tom Misch ne proposent deux conceptions singulières du hip-hop.

Afro-caribéen

Le 6 juillet, retour des têtes d'affiche avec l'incontournable chapeauté Charlie Winston et les acclamées sœurs jumelles d'Ibeyi, avec en invités très spéciaux Érik Truffaz et sa trompette. Pas moins incontournables, du côté des Caraïbes cette fois, on fêtera ensuite le 40e anniversaire de Kassav et la longévité exceptionnelle de Calypso Rose. Et on restera dans les Caraïbes le 8 juillet, mais du côté de Cuba, avec Chucho Valdès pour un Tribute à Roy Hargrove notamment, ainsi qu'Omar Sosa et Yilian Canizares.

Le 9 juillet, c'est en majesté que Jazz à Vienne accueillera, une autre figure incontournable des festivals de jazz, Diana Krall avant que ne survienne l'un des événements du festival. Un événement doublé d'une curiosité puisque John Zorn viendra délivrer une partie – une cinquantaine – de ses Bagatelles, du nom de ce projet dantesque de 300 morceaux composés en deux mois par le New-Yorkais en 2015. Au total, ce sont pas moins de quatorze formations qui seront mises à contribution durant quatre heures, d'où émergeront des figures telles que Marc Ribot, John Medeski, Craig Taborn ou Peter Evans. Au rayon ovni, on sera également servis dès le lendemain avec les touche-à-tout Parov Stelar et Yom.

Le 12 juillet, Jazz à Vienne mettra comme chaque année le cap sur l'Afrique avec une géante et un géant : Fatoumata Diawara et le vénérable (86 ans !) Manu Dibango. Lequel proposera un "Safari symphonique" à travers toutes les influences du saxophoniste, en compagnie de l'ONL, avec en invitées spéciales Flavia Coelho et Manou Gallo. Le tout s'achèvera le 13 juillet avec la traditionnelle All Night Jazz et son art de ratisser large, qui verra se croiser Thomas Dutronc & les Esprits Manouches, le projet Anomalie de Nicolas Dupuis, l'Angolais Bonga, l'icône Neneh Cherry, l'homme-orchestre Papatef et l'Obradovic-Tixier duo, lauréat en 2018 du Rézzo Focal Jazz à Vienne.

Minuit, Cybèle et Cie.

Bien entendu, il faudra aussi compter avec le Club de Minuit où l'on croisera des figures telles que Melvin Taylor, le jeune trompettiste Marquis Hill ou la flûtiste syrienne Naïssam Jallal. Mais également avec le Jazz Mix (The Gritness Acoustronics, 30/70, Fazer, Neue Grafik Ensemble...), les Scènes de Cybèle et ses programmations profuses débutant chaque jours à 12h30, les Musaïques du musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal qui ouvre grand ses portes à toutes les approches musicales, le programme Jazz Kids et quelques résonances du côté du Périscope et des Abattoirs, entre autres.

Pour "voir" la musique sous d'autres angles, Jazz à Vienne propose également des expositions - on citera Par les Damné.e .s de la Terre – des voix de luttes 1969-1988, conçue par le rappeur Rocé et qui déroule à la salle des fêtes de Vienne du 1er au 12 juillet "une autre histoire de la musique", celle des luttes de libération ou ouvrières et des exils – mais aussi celles des dessins de Jacques Loustal, auteur de l'affiche de cette édition, un salon du disque, et du cinéma aux Amphis à Vienne dont le documentaire très attendu Eric Clapton – Life in Twelves Bars. De quoi se rassasier tous les sens – et dans tous les sens – jusqu'à l'année prochaine.

Jazz à Vienne
Du 28 mars au 13 juillet

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 22 novembre 2023 Le Festival Jazz à Vienne est le rendez-vous de l'été immanquable pour les amateurs de jazz. Asaf Avidan, Caravan Palace ou encore Ibrahim Malouf sont à l’affiche de cette nouvelle édition qui se tiendra du 27 juin au 16 juillet 2024. 
Mardi 20 juin 2023 C'est une ambition avouée par Jazz à Vienne que d'avoir considérablement féminisé le line-up de son édition 2023. Une édition riche en grandes dames et en jeunes femmes qui promettent de le devenir. Mais qui ne dévoie pas pour autant ses propres...
Jeudi 16 mars 2023 Fort, mais pas satisfait du constat chiffré selon lequel, le jazz serait une affaire d'hommes, Jazz à Vienne propose avec un certain talent, une édition fortement rééquilibrée en présence féminine dans les moindres recoins de sa programmation. Mais...
Jeudi 17 novembre 2022 Ça y est, les premiers noms de Jazz à Vienne (28 juin au 13 juillet) sont lancés en guise d'apéritif en attendant l'été. Cela se joue entre mastodontes habitués (...)
Mercredi 22 juin 2022 Du côté de Jazz à Vienne (qui se déroule cette année du 29 juin au 13 juillet), on a toujours laissé une belle place au hip-hop et cette année plus encore : zoom sur nos coups de cœur.
Mardi 23 novembre 2021 C'est un mélange d'habitués et d'artistes reportés des précédentes éditions que propose Jazz à Vienne avec les premiers noms de son édition 2022, déjà alléchante, qui dévoile également sa nouvelle identité visuelle.  
Mercredi 16 juin 2021 De Maceo Parker à Jamie Cullum, nombreux sont les artistes internationaux à annuler leurs tournées d'été, comme on pouvait s'y attendre. Ce qui impacte lourdement la programmation de Jazz à Vienne.
Mardi 8 décembre 2020 Armés de notre plus solide perche d'espoir (et bientôt peut-être d'un vaccin) sautons par dessus la crise sanitaire comme Armand Duplantis efface 6m à (...)
Mardi 24 mars 2020 Manu Dibango est décédé ce mardi 24 mars, des suites du Covid-19. Sa famille avait annoncé le 18 mars qu'il était contaminé. Le saxophoniste, collaborateur de (...)
Mercredi 4 décembre 2019 Comme chaque année, les festivités estivales de Jazz à Vienne commencent à être dévoilées à l'approche de l'hiver. En plus des premiers noms, le festival innove cette fois un drôle de projet anniversaire : un album Panini.
Mardi 18 juin 2019 Après Brüno en 2018, c’est lui qui donne des visages et des images au Festival Jazz à Vienne. Rencontre avec un illustrateur prolifique associant depuis plus de trente ans musiques et couleurs : Jacques de Loustal.
Mardi 11 juin 2019 Pour sa venue à Jazz à Vienne, le protée musical John Zorn ne fait pas les choses à moitié : cinquante œuvres tirées de ses Bagatelles, quatorze groupes sur scène et quatre heures de concert. Un marathon immobile à courir absolument.
Mardi 19 juin 2018 Avec Magma, Christian Vander a opéré dès la fin des années 60 une petite révolution musicale dont beaucoup ne se sont jamais remis et dont lui-même n'est jamais sorti. Toujours au front, le légendaire batteur aux étranges glossolalies sera à Vienne...
Mardi 13 février 2018 En attendant l'été, et pour la première fois, Jazz à Vienne a décidé de prendre du 10 au 12 avril ses quartiers de printemps là où l'hiver dure un peu plus (...)
Vendredi 9 juin 2017 La Nuit avec Nicolas Jaar prévue mercredi 14 juin au théâtre antique de Vienne est annulée pour des raisons logisitiques. L'évènement organisé par (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X