Maria : la meilleure des pizzas est aussi la moins chère

Pizzeria / La rue des Pierres Plantées connaissait l’embouteillage du dimanche midi : celui des bruncheurs essayant d’entrer au Desjeuneur. Elle en connaîtra tous les soirs car à côté, Maria sert maintenant sans résa de simples et divines pizzas.

La margherita va à l’essentiel et on l’aime pour cela. Elle fut inventée par le peuple pour le peuple, comme dit l’adage – et non par un légendaire Raphaël pour impressionner une reine Marguerite (de Savoie). C’est sûrement parce qu’elle est simple, qu’elle se détaille, qu’elle se plie et se mange en faisant tout autre chose – marcher, regarder le sport à la télé et puis travailler, que la pizza a tant plu aux new-yorkais et donc au monde. Qui l’a lui tellement galvaudée que des Napolitains ont cru bon de la défendre, via une association (l’AVPN) qui prétend que la Verace pizza napoletana n’est que margherita (ou marinara, sans fromage), qu’elle fait 35 cm, que ses bords sont surélevés mais que sa pâte est fine, et qu’elle cuit une minute dans un four à 500°C. Amen.

Maria/Marion Bohé avait déjà commis ce restaurant, réconciliant la Croix-Rousse et ses pentes autour de copieux brunchs : Le Desjeuneur. Dans une autre vie, travaillant à NYC pour les Affaires Étrangères françaises, elle avait flashé sur Roberta’s, la Mecque des pizzas de Brooklyn, et donc du monde hipster. Puis elle se passionna pour la cuisine, pour les brunchs londoniens, pour les brunchs croix-roussiens, et quand cela fit un an et demi qu’elle en servait, des brunchs, elle s’envola pour Naples pour apprendre de l’Association comment faire de Véritables Pizzas Napolitaines, qu’elle servirait dans un local déjà acquis, voisinant Le Desjeuneur. Comme elle ne fait pas les choses à moitié, elle a ramené, outre un tour de main, un pizzaiolo napolitain (Antonio Raiola), et un four qui va bien, l’un des deux seuls agréés par l’Assoc’, en briques de Sorrente (de l’autre côté du Vesuve). Gros délire.

Écrabouiller les tomates San Marzano

Comme la vraie pizza, Maria c’est simple en apparence : une cinquantaine de places assises, certaines autour du fameux four de Campanie à la carapace de mosaïques bleues, le reste dans une salle arrière voûtée, meublée de mobilier chiné et à peine décorée. Sur le comptoir, 80 pâtons le midi, 110 le soir, façonnés jusqu’à épuisement. Dès 19h30 une file d’attente se forme sur le trottoir. À la carte seulement cinq pizzas, toutes nickel. Dont, bien sûr, la margherita, au prix max' auquel devrait être toute vraie pizza napolitaine : 6, 50€. Picard tremble sur ses bases.

Maria peut-elle répondre à cette question, la seule qui vaille : qu’est-ce qui fait une bonne pizza ? Vue la qualité des disques qui atterrissent sur ses tables : oui. Et on va partager le secret. Petit un : une bonne pâte faite uniquement de farine, d’eau, de levure et de sel, dont la recette varie en fonction du climat, et qui reçoit l’attention d’un bon pizzaïolo qui la fera lever à température ambiante une journée une seule. Petit deux, de jolis ingrédients à mettre sur la galette façonnée avec les mains, notamment un coulis de tomate fait lui-aussi avec les doigts, qui éclatent et écrabouillent les tomates San Marzano entières et pelées. Et petit trois : un four qui pourra engloutir la galette crue et la déglutir boursouflé et croustillante en quelques dizaines de secondes seulement. Démo en live chez Maria...

Maria
1-3 rue des Pierres Plantées, Lyon 1er
Du jeudi au lundi, dès midi puis dès 19h30
Pizzas de 6, 50€ à 12€, birra porreti à 3€ les 33cl

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 9 janvier 2024 Acte à la fois de célébration et de récapitulation, la parution de Nova, 40 ans de Grand Mix marque une pierre milliaire dans la fabuleuse histoire de Radio Nova.
Mercredi 10 mai 2023 Parmi une programmation de l’Auditorium 2023-24 toujours aussi variée et dodue, nous avons sélectionné quelques moments forts : plusieurs symphonies bien sûr, mais aussi d’autres événements comme le récital piano de Lang Lang, un concert de Bertrand...
Mercredi 26 avril 2023 Une ardéchoise et un bourguignon viennent d’ouvrir la première épicerie lyonnaise dédiée entièrement aux produits d’Ardèche : Chez Maria. On y vient déjeuner, s’approvisionner et déguster des spécialités.
Mercredi 2 novembre 2022 Présentée en primeur par Malavida lors du dernier Festival Lumière, la rétrospective consacrée au cinéaste Louis Malle (1932-1995) déploie son volet inaugural sur grand écran dès le 9 novembre. Au programme, six films restaurés par Gaumont piochés...
Mercredi 17 novembre 2021 Mûrie de longues années par Audrey Diwan, cette adaptation d’Annie Ernaux saisit l’ascèse et la précision de l’autrice, pour la transmuter en portrait dépourvu de pathos d’une éclaireuse engagée malgré elle dans une lutte à la fois intime et...
Jeudi 4 novembre 2021 Artiste associée à l’Auditorium cette saison, la pianiste Maria João Pires se produira sur scène deux fois (en concert symphonique puis en récital), avec ses compositeurs fétiches : Mozart, Beethoven, Schubert…
Mercredi 22 septembre 2021 Dix concerts classiques à ne pas rater cette saison. Une sélection qui fait la part belle aux stars et aux grandes œuvres de répertoire, mais avec une attention particulière portée aux auteurs plus contemporains : Boulez, Grisey, Neuwirth,...
Mercredi 19 mai 2021 La livraison, quand on tient une pizzeria par temps de Covid ? Pas le choix ! Marion Bohé n'a cependant pas cédé aux sirènes de Deliveroo and co, et a monté sa propre structure. Inclus : CDI, vélos électriques et sacs à dos roses. 
Vendredi 12 mars 2021 École Nationale Supérieure à part à qui la Ville de Lyon commence à s’intéresser, la jeune CinéFabrique forme ses élèves aux métiers de l’image et du son. Mais aussi à une approche citoyenne et collective d’une industrie artistique très dynamique....
Mercredi 24 juin 2020 Benni, 9 ans et quelque, a un passé traumatique et une mère défaillante qui la font sombrer dans des crises d’une incoercible violence à la moindre contrariété. Ayant déjà usé toutes les patiences et solutions des services sociaux elle trouve...
Mardi 28 janvier 2020 Disparu en reportage au Cambodge, Gilles Caron (1939-1970) fut un grand œil photographique du XXe siècle ; et ce bien que sa carrière couvrît à peine une décennie. Troublée par les échos à sa propre histoire familiale, la documentariste Mariana...
Mardi 14 janvier 2020 À 35 ans, la chanteuse et comédienne lyonnaise Carmen Maria Vega publie Le Chant du bouc, récit d'une quête hallucinée, entreprise il y a presque une décennie au Guatemala. Celle de la terrible vérité sur son adoption et ses origines sur fond de...
Mardi 7 janvier 2020 S’il n’avait succombé à 30 ans en couvrant le coup d’État cambodgien de Pol Pot, il serait aujourd’hui à coup sûr autant célébré que son confrère et cofondateur (...)
Mardi 17 décembre 2019 Comme chaque année, preuve est faite que le passage à la nouvelle année se fait loin des théâtres, or quelques irréductibles : les Célestins, l'Iris, l'Acte 2, le Fou et la Comédie Odéon.
Mardi 19 novembre 2019 Divorcée, tirant le diable par la queue, Sheila héberge chez elle son feignant de fils et son atroce petite amie. Un jour, elle succombe aux réclames d’une luxueuse échoppe de prêt-à-porter, Dentley & Soper’s, et se laisse persuader par la...
Mardi 15 octobre 2019 Italie, années 1980. Afin d’échapper à la guerre des clans minant la Cosa Nostra, Tommaso Buscetta s’est réfugié au Brésil d’où il assiste à l’élimination des siens. Son arrestation, puis son extradition le conduisent à collaborer avec la justice,...
Mardi 15 octobre 2019 Avec María Medem, les nuits d’été et ses brises qui rafraîchissent l’épiderme semblent s’étirer à l’infini. Dans d’immenses paysages à l’apparence vide, mais en (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X