Programmation des Nuits de Fourvière : carte de fidélité

L'absence de père

ENSATT

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Avoir un rapport avec le spectateur toute une vie : voilà bien l’un des privilèges de Bartabas, qui confiait en janvier dernier que l'on ne lit pas un livre de la même manière si on en a lu d’autres du même auteur ou si on le découvre pour la première fois. À Lyon, tous ses spectacles ont été joué grâce, ces dernières années, aux Nuits de Fourvière dont l'un des axes forts de la programmation est la confiance accordée aux artistes au fil des éditions. Avec des réussites plus ou moins heureuses...

Ainsi, Bob Wilson est-il venu pour la 4e fois présenter un très paresseux et bien peu inventif Livre de la Jungle, peu adapté aux capacités techniques du Grand Théâtre et qui aura lancé sous un ciel certes merveilleusement estival le festival sur une rampe bancale. La venue d’un autre septuagénaire, Georges Lavaudant, maître du théâtre français dont sa Rose et la hache reste profondément en mémoire, n’a pas semblé faire le plein, et difficile de juger de la qualité car la météo a joué les trouble-fêtes. Fidélité aussi est faite aux clivants Chiens de Navarre, dont le spectacle naîtra pour la deuxième fois consécutive au festival (Tout le monde ne peut pas être orphelin, ce week-end au Radiant).

Cinglant, drôle, percutant

La fidélité a cependant ses vertus. Les Comp. Marius se sont imposés au fil des ans comme des OVNIS nécessaires au paysage théâtral, cassant les codes parfois trop rigides de cet art, trimbalant leurs gradins, ouvrant leurs spectacles à ceux qui n’y vont jamais grâce à Beaumarchais, Pagnol et un somptueux Dickens l’an dernier. Ils seront cette année les guides du spectacle de sortie de promo des étudiants de l’ENSATT (Coupe royale d'après Shakespeare).

Et dans cette même école, l’une des valeurs sûres de la génération des trentenaires revient pour un second tour aux Nuits. Lorraine de Sagazan avait magnifiquement décapé Maison de poupée d'Henrik Ibsen et Démons de Lars Noren, deux spectacles nés précédemment ailleurs et qu’elle avait présenté ici pour la première fois en diptyque. Ce travail était cinglant, drôle, percutant… Il y a toutes les chances pour que son adaptation très personnelle (et respectueuse dans le texte) de Platonov de Tchekhov, rebaptisé L’Absence de père, soit du même acabit. Le festival lui permet d'en donner les toutes premières représentions. Parce que l’accompagnement dans la durée des artistes est une force pour peu qu’ils aient encore des choses à dire.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 octobre 2023 Le festival Lumière vient de refermer ses lourds rideaux, les vacances de la Toussaint lui ont succédé… Mais ce n’est pas pour autant que les équipes de (...)
Mardi 31 octobre 2023 Si le tourisme en pays caladois tend à augmenter à l’approche du troisième jeudi de novembre, il ne faudrait pas réduire le secteur à sa culture du pampre : depuis bientôt trois décennies, Villefranche célèbre aussi en beauté le cinéma francophone....
Mardi 17 octobre 2023 Nicolas Piccato a quitté à la rentrée ses fonctions de directeur de Lyon BD, à sa demande. Arrivé en 2021 en remplacement du fondateur Mathieu Diez, parti au (...)
Mercredi 13 septembre 2023 Pour sa 5e édition, le festival de street-art Peinture fraîche quitte la halle Debourg pour investir sa voisine aux anciennes usines Fagor-Brandt. Du 11 octobre au 5 novembre, 75 artistes s'exposent sur 15 000m2.
Mardi 5 septembre 2023 C’est littéralement un boulevard qui s’offre au cinéma hexagonal en cette rentrée. Stimulé par un été idyllique dans les salles, renforcé par les très bons débuts de la Palme d’Or Anatomie d’une chute et sans doute favorisé par la grève affectant...
Mardi 29 août 2023 Et voilà quatre films qui sortent cette semaine parmi une quinzaine : N° 10, La Beauté du geste, Alam puis Banel & Adama. Suivez le guide !
Jeudi 17 août 2023 [mise à jour mercredi 23 août 2023] Déjà interdit à Paris, Montpellier et Toulouse ces derniers jours, le spectacle de Dieudonné a été interdit à Lyon, amis s'est tenu dans un champs privé à Décines, et est interdit à Grenoble une semaine plus tard....
Lundi 12 juin 2023 Le musée à l’architecture déconstructiviste accueille, jusqu’au 18 février, "Afrique, mille vies d’objets". Ces 230 objets africains, principalement datés du XXe siècle, collectés par le couple d’amateurs et marchands d’arts Ewa et Yves Develon,...
Mardi 28 mars 2023 Un nom douillet, une verve grivoise, crue, parfois joliment obscène : Doully — celle qui surnomme son public « ses p’tits culs » — passe deux fois en région ce mois-ci, nous voici ravis.
Lundi 10 octobre 2022 Le spectacle vivant est un des rares moment où l’on ne fait qu’une chose à la fois. Pour le public, du moins... Car Les Rois Vagabonds, eux, jonglent entre les disciplines durant plus d'une heure. Leur "Concerto pour deux clowns" est joué au Grand...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X