Pitt, Malick ou Polanski : ce qui vous attend dans les salles obscures

Les Films du Semestre / Sortie triomphalement au printemps, la Palme d’Or laisse un boulevard aux films de l’automne, qui se bousculent au portillon. À vous de les départager, ex aequo autorisés…

Brad Pitt se place pour l'Oscar

Avec Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma filme, sur fond de dissimulation artistique, le rapprochement intime et intellectuel de deux femmes à l’époque des Lumières. Une œuvre marquée par la présence invisible des hommes, le poids indélébile des amours perdues et le duo Noémie Merlant/Adèle Haenel. Prix du scénario à Cannes (18 septembre). À la même date, venu de Venise et des étoiles, Ad Astra, dans lequel James Gray embarque Brad Pitt pour un voyage galactique (après le Tarantino, Brad place ses billes pour l’Oscar).

Des faux-airs d’Astérix brésilien

Dans un futur proche, un petit village aidé par son vieux chaman et sa drogue rendant combatif, résiste encore et toujours à l’État résolu à le rayer de la carte… Après Aquarius, Kleber Mendonça Filho s’associe à Juliano Dornelles pour livrer avec Bacurau une fable picaresque aux faux-airs d’Astérix brésilien, aussi corrosive que sanglante. (25 septembre)

À vous faire devenir décroissant

Premier long-métrage en forme de claque cuisante, Ceux qui travaillent de Antoine Russbach fait d’un Olivier Gourmet glaçant le bras armé du capitalisme sans états d’âme — pléonasme. Une plongée dans les coulisses du consumérisme ordinaire exigé par le confort occidental. À vous faire devenir décroissant (25 septembre).

Luchini en premier édile lyonnais

Embouteillages à prévoir le 2 octobre où se télescopent Gemini Man, le thriller fantastique de Ang Lee qui oppose Will Smith face à lui-même plus jeune ; Alice et le Maire de Nicolas Pariser où Luchini en premier édile lyonnais à bout d’idées embauche une philosophe (Anaïs Demoustier) pour lui redonner du carburant. Précédé dès son tournage d’une sulfureuse rumeur locale — parce que prémonitoire ? —, il a été récompensé à la Quinzaine des Réalisateurs. Enfin, le Grand Prix de Cannes Atlantique de Mati Diop emprunte les chemins du fantastique pour évoquer la situation des réfugiés.

L’antagoniste préféré de Batman

Les premières images de Joaquin Phoenix en Joker — un concurrent sérieux à l’Oscar pour Brad Pitt ? — sous la direction de Todd Phillips, laissent entrevoir une composition tout en nuances d’ombres et de noirceurs : la Mostra (où il est en compétition) va se régaler. Il nous faudra hélas attendre le 9 octobre pour découvrir les origines de l’antagoniste préféré de Batman. Le même jour sortira Papicha de Mounia Meddour, chronique d’une jeunesse algéroise au début des années 1990, porté par la solaire Lyna Khoudri dans le rôle-titre d’une étudiante faisant courageusement face à la terreur islamiste dévorant son pays.

Un nouveau Ken Loach

Éric Toledano & Olivier Nakache s’intéressent à nouveau au monde du handicap dans Hors Normes où il font de Vincent Cassel et Reda Kateb deux éducateurs spécialisés encadrant des adolescents autistes. Une comédie très applaudie en clôture de Cannes, où concourrait également Sorry We Missed You. Dans la lignée de It’s a free Country, le nouveau Ken Loach montre jusqu’où l’uberisation libérale se faufile au nom de la rentabilité, qu’importe si elle asservit les plus précaires. Ou les achève. Bienvenue dans le monde des GAFA ! (23 octobre). Vétérans du cinéma italien, Marco Bellocchio signe avec Le Traître un film de plus sur les repentis de la mafia, qui n’a rien d’un film de trop. Comme chez Garrone ou Sorrentino, on y lit entre les lignes (de cocaïne) un portrait tragi-comique de la classe politique transalpine passée… et actuelle (30 novembre).

Nouvelle sensation de l’animation et retour de Polanski

La nouvelle sensation de l’animation française s’appelle J'ai perdu mon corps. Cette fable noire de Jérémy Clapin racontant comment une main sectionnée part à la recherche de son corps, a très justement emballé les publics et jurys de de Cannes et Annecy. Formellement décalé et culotté, il mérite de connaître le même succès que Ma vie de courgette (7 novembre). Autre animation de qualité, Je veux manger ton pancréas de Shin'ichirô Ushijima. Ne vous fiez pas à ce titre digne d’une série Z gore, il s’agit d’un très joli mélo à la Love Story avec une ado fantasque (13 novembre). Le même jour, on rongera son frein à la perspective de voir Matt Damon et Christian Bale réunis devant la caméra de James “Logan“ Mangold pour Le Mans 66. On en viendrait presque à devenir temporairement tolérant quant au taux de particules fines. Toujours à la même date sortira J'accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel et, naturellement, Emmanuelle Seigner. Roman Polanski, qui traite ici de l’Affaire Dreyfus, tentera à nouveau d’accrocher à son palmarès la seule distinction majeure à lui manquer : le Lion d’Or vénitien.

Impeccable chronique d’une banlieue ordinaire par Ladj Ly

Plus que Victor Hugo, c’est évidemment La Haine (un quart de siècle plus tard) que Les Misérables de Ladj Ly évoque avec cette impeccable chronique d’une banlieue ordinaire. En suivant 24h d’une patrouille de la BAC, on en apprend autant qu’en lisant une thèse de socio ou un quelconque Livre Blanc. Prix du Jury amplement mérité pour ce film par bien des aspects plus prémonitoire que constatatif. Le même 20 novembre sort le vénéneux In Fabric de Peter Strickland (vu à Hallucinations Collectives), une histoire faustienne de vêtements empoisonnés.

Terrence Malick renoue avec le biopic

On finira l’année avec deux films de la Croisette. Le 4 décembre, Elia Suleiman livrera avec It Must Be Heaven un nouveau tome de son bloc-notes de pince-sans-rire keatono-tatiesque, voyageant entre la Palestine, Paris et New York. Quand l’absurdité burlesque rencontre le politique — au cinéma, parce que dans la vraie vie, c'est fréquent. Et puis Terrence Malick renouera avec le biopic pour Une vie cachée, inspiré par l’histoire d’un Autrichien ayant refusé de se battre avec les nazis (11 décembre).

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 11 mai 2022 Ville médiévale et antique, Vaison-la-Romaine vaut bien qu’on s’y arrête le temps d’un week-end. Son site archéologique n’est rien moins que le plus vaste de France.
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Le confinement, c’est loin. La preuve, vous avez arrêté de faire votre pain. Par chance, d’aucunes en ont fait leur profession. Elles œuvrent dans un fournil du haut des Pentes : Bonomia.
Mardi 26 avril 2022 Entre deux tranches de pain brioché : du pastrami ou des boulettes. À côté : un mac'n'cheese ou un épi de maïs. C'est l'Amérique ? Non, Schmok.
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 26 avril 2022 Weavers, association villeurbannaise qui a pour ADN l’inclusion des personnes exilées, utilise les leviers d’intégration économique et sociale afin de faciliter leur recrutement. Le but : créer des liens sociaux pour les inscrire dans...
Mardi 26 avril 2022 Les organisateurs d’On vous ment ont de le sens de l’humour (ou de l’à propos) puisqu’ils ont calé la septième édition de leur festival pile entre la présidentielle et les législatives. Une manière de nous rappeler qu’il ne faut pas tout...
Mardi 26 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers (Ce sentiment de l’été, Amanda…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...
Mardi 26 avril 2022 Un bon quart des rives du lac Léman se trouvent en France. Cap sur les tranquilles (au printemps) Yvoire, Thonon et Evian. Et sur le massif du Chablais auxquelles ces cités s’adossent et qui n’est pas par hasard...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2018, la Chaîne des Puys (et la faille de Limagne) comprend, entre autres, de tout jeunes volcans  – moins de 10 000 ans – qui abritent une pierre très prisée et une eau embouteillée, celles de...
Mardi 12 avril 2022 Le jeu de société a la cote. Deux copains viennent d'inaugurer leur première boutique spécialisée dans les jeux, où il est possible d’acheter, de louer et de rencontrer des éditeurs : Master Yeti.
Mardi 12 avril 2022 ADOS est une association qui prône des valeurs d’inclusion et d’égalité des chances. Un lieu ressource à destination des jeunes collégiens, lycéens et de leur famille. Objectif : les accompagner au mieux dans leur scolarité.
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Prétendre que les auteurs de polar sont des éponges serait tendancieux ; poreux au monde ainsi qu’à ses turbulences semble une formulation plus exacte. Quant à leurs romans, ils ressemblent à ces carottes extraites par les glaciologues aux pôles,...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 29 mars 2022 Certains disent juin 2020, d’autres, une éternité. Voilà bientôt deux ans que le repaire des amateurs de musiques électroniques Chez Émile a fermé ses portes. Dans quelques jours, Mush et Guillaume Des Bois ouvriront une nouvelle boutique,...
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !