Dans la boîte de jazz

Jazz / Entre incontournables têtes d'affiche et indécrottables têtes chercheuses, entre péniches, sous-sol et salles extra-larges, voici quelques-uns des grands moments de jazz à piocher cette saison dans la boîte de Pandore jazz.

Le jazz, c'est pas très compliqué, c'est une affaire de grands noms et de défrichage, de types qui ont joué avec les plus grands (ou qui le sont eux-mêmes) et de laborantins flirtant avec les limites de leur genre. De grands noms, le Grand Lyon n'en manquera pas cette saison qui accueillera deux éternels revenants : Herbie Hancock (2 novembre) et Bobby McFerrin (18 novembre) tous deux à l'Auditorium (avec Jazz à Vienne), et dans des styles très différents Ibrahim Maalouf (27 octobre à la Halle Tony Garnier) et Michel Jonasz (23 novembre à l'Amphi 3000).

Plus pointu : Sclavis se présentera en quartet au Périscope pour Characters on a wall, autour du travail du plasticien Ernest Pignon-Ernest (18 octobre) et en trio douze jours plus tard à l'Opéra Underground avec un projet pour cordes et clarinette baptisé Asian Fields Variations (26 octobre). Ce sont d'ailleurs bien dans ces lieux que se joue le jeu du défrichage et de l'expérimentation. Au Périscope qui fêtera ses treize ans le 7 décembre lors d'une soirée spéciale on verra défiler Pulcinella, grand malaxeur de genre (8 octobre), l'impro jazz de The Bridge (9 octobre), le batteur danois Peter Bruun (2 novembre) et le sextet scandinave Gourmet (13 novembre).

Zappa, Django, la main

À l'Opéra Underground, plus volontiers versé sur la sono mondiale, on pourra tenter de décrypter le jazz libertaire de GRIO (Grand Impérial Orchestra de la Compagnie Impérial, le 19 octobre) et les variations sur Django (Reinhardt, qui d'autre) de Stéphane Wrembel (19 octobre). À celà on peut ajouter, sans souci d'impossible exhaustivité, le sextet du trompettite Rémi Gaudillat qui présente Electric Extension dans le cadre de Rhino Jazz (au Périscope toujours le 14 octobre), et dans ce même cadre, la revisite de Frank Zappa par un autre Franck, Tortiller (15 octobre) dans un Théâtre de la Renaissance qui accueillera également l'étoile montante du saxo Émile Parisien (16 octobre).

Ainsi qu'Un Doua de Jazz, le "plus grand festival étudiant de jazz de France". Ce qui vous pose un festival. Un programme que l'on peut accompagner si on le souhaite, non pas avec des "jazzy hands" mais avec Jazz Hands : "La main, le geste et l'empathie" (au Périscope le 25 octobre en résonance avec la Biennale d'Art Contemporain) : une rencontre transdisciplinaire et théorique autour du thème de la main, donc avec des musiciens, un historien de l'art, un philosophe et un neuroscientifique, de quoi comprendre un peu plus en profondeur cet art à mi-chemin de l'improvisation et du flux de conscience, de la théorie et de la sensation. Peut-être un peu plus complexe finalement qu'on ne l'a prétendu plus haut.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 23 novembre 2021 C'est un mélange d'habitués et d'artistes reportés des précédentes éditions que propose Jazz à Vienne avec les premiers noms de son édition 2022, déjà alléchante, qui dévoile également sa nouvelle identité visuelle.  
Mardi 8 décembre 2020 Armés de notre plus solide perche d'espoir (et bientôt peut-être d'un vaccin) sautons par dessus la crise sanitaire comme Armand Duplantis efface 6m à (...)
Mardi 15 octobre 2019 Ce n'est pas si courant dans nos contrées : trois pointures du jazz se succèdent en quelques jours dans les salles lyonnaises, avec Ibrahim Maalouf, Louis Sclavis et Herbie Hancock.
Mardi 20 juin 2017 Phoenix, Ibrahim Maalouf, Jamiroquai, Julien Doré, Two Door Cinema Club, Sting, Texas, Justice, Calypso Rose, Archive, Vianney, Juliette Armanet… Comme chaque année, Musilac aligne les grands noms quatre jours durant. Ce qui ne doit pas faire...
Lundi 27 mars 2017 Jazz à Vienne qui regarde souvent et encore vers l'avenir, en faisant mûrir en son sein les jeunes talents, jette un joli coup d'œil cette année au passé et à ses disparus sous la forme d'une demie-douzaine d'hommages, parmi lesquels Fela, Prince ou...
Mardi 21 juin 2016 Quel est le comble pour un festival de jazz ? De faire du classique. Ce pourrait être une blague récurrente du côté du Théâtre antique de la cité allobroge, mais c'est aussi la formule qui fait de Jazz à Vienne un incontournable de l'été. Où,...
Mardi 29 mars 2016 Les festivals s'effeuillent en cette fin d'hiver : au tour de Jazz à Vienne de présenter son programme, relevé et concentré sur les valeurs sûres. Voici notre top 5 (et la programmation complète en bas d'article).
Mardi 24 mars 2015 La programmation de Jazz à Vienne ? Du classique jamais trop classique, des habitués qui prennent le temps de se changer, des têtes d'affiches de tous ordres. Bref, Vienne tel qu'en lui même : ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre....
Lundi 17 mars 2014 Entre stars du rock, chouchous assignés à résidence et métamorphes musicaux, Vienne parvient chaque année à faire du neuf avec une formule qui n'en finit plus de faire ses preuves. A l'image d'une édition 2014 de haute volée qui s'achèvera en...
Jeudi 21 mars 2013 Pas facile de se distinguer quand on porte le nom de la capitale d'un autre pays, celui d'un département situé à l'autre bout de la France et même d'une route qui, depuis Lyon, ne mène plus vraiment... à Vienne. N'est pas Rome qui veut. Encore que....
Vendredi 6 mai 2011 Festival / Comme chaque année, Vienne a mis les petits plats dans les grands pour se transformer en panthéon vivant du jazz. Alors, entre ici, Jazz à Vienne avec ton terrible cortège de jazzmen cacochymes, de colosses à saxos et de monstres sacrés...
Jeudi 1 juillet 2010 Entretien avec Ibrahim Maalouf, trompettiste de jazz franco-libanais. À mi-chemin entre le jazz et la musique orientale, ses deux premiers albums ont été acclamés par la critique. Sur scène, c'est accompagné de son quintet, qu'il propose de...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !