Emmanuel Macron au crible du théâtre

Je m'en vais mais l'État demeure

Théâtre de la Renaissance

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre / Phénomène du théâtre émergent de ces toutes dernières années, Hugues Duchêne et sa compagnie Royal Velours repassent par ici avec l'intégralité de leurs chroniques annuelles sur le quinquennat Macron. Drôle, vif, malin et... mécanique.

Natif de Lyon (en 1991), passé par l’École supérieure d'Art dramatique de Lille puis l’Académie de la Comédie-Française où il a rencontré ses acolytes, Hugues Duchêne est aussi, comme ces derniers, électeur de Mélenchon et fils de votants Macron. Il le clame haut et fort car c'est de ce constat que naît Je m'en vais mais l’État demeure, désormais quadrilogie sur la présidence. Ce "quatrième" spectacle fait suite à une trilogie inspirée de l'ère sarkozyste où il était question de Polanski dans la première partie et, dans sa dernière (Le Roi sur sa couleur, présenté dès 2018 aux Clochards Célestes, qui détectent tout avant tout le monde dans nos contrées) des rapports politiques et de pouvoir avec l’éviction d'Olivier Py de l'Odéon et le choix de Luc Bondy pour le remplacer.

à lire aussi : Quand les plateaux deviennent chaînes d'info

Déjà virtuose, très bien documenté, ce travail était aussi un entre-soi parfois étrange. La célébrité venant (grand succès au Off d'Avignon 2018, série à la Scala), Hugues Duchêne ne s'est pas rangé à son milieu qu'il fustige, ici encore, via la figure de Stéphane Braunschweig, nouveau locataire de l'Odéon appelant les CRS en renfort lors d'une commémoration de mai 68.

« Tout est vrai sauf ce qui est faux »

Dans une scénographie simplissime — un plateau vide — avec six autres acteurs, dont un musicien à la batterie, avec des inscriptions au mur situant les scènes dans l'espace et le temps, il décline en autant d'heures que d'années (2016-17 électorale, 2017-18 judiciaire, 2018-19 parlementaire et 2019-20 potentiellement médiatique) l'actualité récente. Tous brillent par leur interprétation ultra speed, le propos est radicalement du côté de la gauche et ne pas louvoyer sur "d'où ils parlent" n'est pas la moindre de la qualité de cette troupe qui s'appuie autant sur les travaux du géographe Christophe Guilluy et sa France périphérique que le succès de Juliette Armanet et son Manque d'amour. Alternant report des procès d'Antonin Bernanos ou d'Abdelkader Merah avec des séquences de vie personnelle et amoureuse, Je m'en vais... est une sorte de cartographie par flash de ces temps déjà révolus. Tout est parfaitement dosé entre rires, émotion, révolte.

La séduction opère mais, à force, il apparaît que ces situations sont aussi des prétextes à faire du théâtre efficace au service plus encore de la démonstration de force de la compagnie que du fond. Attaquer Braunschweig ? « une matière à faire une bonne scène » confiait Duchêne à France Info. Évoquer Calais, sa jungle, ses 62% de vote Marine Le Pen au premier tour de la Présidentielle 2017 ? « Une jolie tragédie contempraine » dit-il dans le dossier de presse. Ajoutons une BO de Jeanne Mas plaquée sur le teaser... Le mélange des genres touche sérieusement ses limites.

Je m'en vais mais l’État demeure
Au Théâtre de la Renaissance du mercredi 11 au samedi 14 mars
(mercredi : saisons 16/17 et 17/18 ; jeudi : saisons 18/19 et 19/20 ; vendredi et samedi : intégrale)

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 15 mars 2022 Après son premier one-man-show dans lequel le prince des potins, Tristan Lopin, nous comptait ses déboires amoureux, l’humoriste revient avec un seul en scène brut, décapant et authentique, le 1er avril, à la Bourse du Travail.
Mardi 15 mars 2022 Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du...
Mardi 1 mars 2022 Avant de présenter Un Sacre aux Célestins en mai, Lorraine de Sagazan propose au Point du Jour une plus petite forme, La Vie invisible, conçue avec le même auteur Guillaume Poix. Où il est question de la perception d’une pièce par un malvoyant....
Mardi 18 janvier 2022 C’est un art que le metteur en scène Renaud Rocher maîtrise à merveille. Celui de faire théâtre d’un recueil de témoignages. En 2020, il invitait à suivre les méandres du parcours d’un demandeur d’asile. Voici qu’avec Comme une image, il se...
Mardi 4 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Mardi 4 janvier 2022 Dans Le Jeu des ombres, pensée pour la cour d’honneur du Festival d’Avignon 2020 annulé, Jean Bellorini, avec Valère Novarina et Monteverdi, embrasse en musique et en mots, le monde des morts, plus vivant qu’on ne le croit.
Mardi 4 janvier 2022 Après une première moitié de saison d’une densité inédite, les théâtres attaquent 2022 sans baisser de rythme. Les six mois à venir seront riches comme rarement de découvertes et de grandes figures pour se clore sur la venue d’Ariane Mnouchkine.
Jeudi 16 décembre 2021 Créée en 1981, représentée plus de 800 fois à travers le monde, la pièce May B de la chorégraphe Maguy Marin est un monument de la danse contemporaine, et même (...)
Mercredi 15 décembre 2021 Dans son petit cabaret, Johanny Bert, auteur, chanteur, marionnettiste, metteur en scène fait souffler un vent de liberté incroyable grâce à sa figurine queer en mousse. Intelligent, tendre, drôle, follement enthousiasmant, Hen est aux Célestins et...
Jeudi 30 décembre 2021 Immuable tradition pour certains, baptême du feu pour d’autres, le réveillon est une belle occasion d’assaillir les café-théâtres. Tour d’horizon de la programmation du 31 décembre pour mettre en boîte 2021 et saluer 2022.
Mercredi 17 novembre 2021 Christiane Jatahy, brésilienne, surestimée star du théâtre en France, vient au TNP avec sa dernière création en date, très aboutie. Dans Entre chien et loup, variation sur le film Dogville, elle parvient à mêler avec virtuosité ce que jusqu'ici elle...
Mercredi 17 novembre 2021 Originaire du Brésil, formée à la danse dans son pays puis à Bruxelles, Vania Vaneau a été interprète pour certains des plus aventureux des chorégraphes (...)
Mercredi 17 novembre 2021 Le roi de la punchline et chroniqueur sur France Inter Waly Dia sera à l'affiche de la Bourse du Travail le vendredi 26 novembre avec son dernier spectacle, Ensemble ou Rien : 1h20 de one-man-show bien rodé, dynamique et incisif.
Jeudi 4 novembre 2021 La gamine de la Croix-Rousse prolo a bien grandi. À 70 ans sonnés, la pause du confinement aidant, la comédienne Myriam Boyer fait dans une biographie tout juste parue un retour arrière sur ses vies de cinéma et de théâtre. Où l’on croise...
Mercredi 6 octobre 2021 Bouleversant, intimidant par tant de sensibilité, Love est un immense spectacle de théâtre dans lequel Alexander Zeldin nous convie dans un foyer d’urgence de l’aide sociale britannique.
Mercredi 8 septembre 2021 100 ans en plein Covid, 101 ans cette année. Enfin le TNP peut convoquer son histoire lors d’un mois de septembre dense et réjouissant. De Paris à Villeurbanne, de Firmin Gémier à Jean Bellorini,  l’aventure du théâtre national populaire...
Jeudi 9 septembre 2021 Ces Invites retrouvées (du mercredi 15 au samedi 18 septembre à Villeurbanne) sont d’une densité folle. Et d’une qualité remarquable. Gratuit, as usual pour ce festival des arts de la rue.
Jeudi 9 septembre 2021 Entre la Maison de la Danse et l'Opéra de Lyon, trois rendez-vous aguicheurs sont proposés cet automne en compagnie du maître néoclassique qu'est William Forsythe. 

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !