Après Miss et James Bond, Pinocchio et La Daronne sont reportés

C’est le film à suspense dont les professionnels du cinéma (et le public) se passeraient bien. Malheureusement, il devrait connaître encore bien des rebondissements avant son dénouement…

Alors que la fréquentation dans les salles enregistre depuis le début 2020 des résultats calamiteux (-27% à Lyon par rapport à 2019, à date), plombée par l’absence de film très porteur, le Covid-19 s’invite dans le jeu, menaçant franchement la diffusion aux deux bouts de la chaîne.

En amont, producteurs et distributeurs ont vite arbitré : craignant que leurs films (donc, leurs investissements) pâtissent d’une moindre exposition et “manquent leur public“ à cause de la pandémie, plusieurs d’entre eux ont préféré décalé leurs sortie. Premier à avoir agi le 3 mars, Warner Bros France pour le film Miss de Ruben Alves (initialement prévu le 11 mars, décalé au 23 septembre). Dans la foulée, on apprenait que Rocks de Sarah Gavron sortirait chez Haut et Court le 17 juin en lieu et place du 15 avril. Et puis le 4 mars, le block-buster mondial sur lequel comptaient toutes les salles pour se refaire une santé au printemps se décommandait à son tour : dans un communiqué laconique, MGM, Universal et les producteurs de Bond, annonçaient le 4 mars le report à novembre du nouveau 007, Mourir peut attendre. Tout pour éviter le fameux pic de contamination prévu entre mars et mai, aux incertitudes près.

La liste n’en finit plus de s’allonger. Le vendredi 6 mars, c’est Le Pacte qui décale deux de ses prochaines sorties très attendues : le très beau Pinocchio de Matteo Garrone (daté initialement le 18 mars) et le polar de Jean-Paul Salomé La Daronne (prévu au départ pour le 25 mars). Il serait illusoire de croire que ces annonces sont les dernières : d’autres mastodontes sont en train de réfléchir au repositionnement de leurs films pour l’automne, au risque de surcharger un calendrier habituellement lourd car saturé de films d’auteurs en provenance des festivals.

Cela ne ferait pas les affaires des exploitants, en attente d’entrées. Si la psychose (peu hitchcockienne) d’attraper le virus a de quoi vider les salles, le manque de films n'est pas leur seule préoccupation : déjà s’agitte le spectre d’une fermeture pure et simple. Le pire des scénarios, comme en Italie où 850 cinémas, soit 1 830 écrans et 45% du parc a été contraint de demeure porte close. En France les Préfectures du Morbihan et de l’Oise ont ainsi imposé deux semaines de fermetures aux salles à compter du 2 mars. Le 6 mars, ce sont les salles du Haut-Rhin qui sont à leur tour concernées.

Tout cela pourrait faire le jeu de Netflix ou de Disney+ qui, ironiquement, avait avancé la date de son lancement en Europe au 24 mars…

Et Cannes, d’ailleurs ?

Méthode Coué, foi en l’avenir ou totem d’immunité méditerranéenne, le Festival de Cannes (qui doit se tenir du 12 au 23 mai) a publié ce vendredi 6 mars, comme si de rien n’était, un communiqué annonçant la tenue de sa traditionnelle conférence de presse le 16 avril prochain. Alors que de nombreuses manifestations situées dans la période critique courant jusqu’au 31 mai tentent un report, Cannes se veut optimiste. Que sera, sera

[Edit samedi 7 mars à 16h]

Alors qu'aux États-Unis la Ville d'Austin a pris hier l'initiative d'annuler le festival SXSW (qui devait se tenir du 13 au 22 mars), les autorités françaises ont fait marche arrière ce jour en raccourcissant l'interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu clos jusqu'à la mi-avril. Une décision qui, si elle peut rassurer les professionnels du divertissement, laisse songeur, puisque l'on parle de plus en plus d'un possible passage en phase 3 équivalant à davantage de restrictions.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 25 mai 2021 « Temps inédits ». Jean Bellorini a pesé ces mots le 20 mai dernier pour parfaire ce numéro d’équilibre qui consistait à présenter la saison 2021-22, lancer le résidu de miettes de 2020-21 et évoquer les occupants sur le site du TNP...
Jeudi 12 juillet 2018 Un brave toiletteur pour chiens et une brute qui le traite pis qu’un chien sont au centre de "Dogman", le nouveau conte moral de Matteo Garrone. Une histoire italienne d’aujourd’hui récompensée par le Prix d’interprétation masculine à Cannes pour...
Mardi 12 janvier 2016 Quand, en avril 2005, le TNG accueille Le Petit Chaperon rouge de Joël Pommerat, le metteur en scène débarque à Lyon comme la mère de la petite fille : (...)
Mardi 22 décembre 2015 Comment raconter Pinocchio sans marionnette ? Avec les deux éléments-clés de son éthymologie, rappelée par le metteur en scène et acteur Didier Galas : le pin (...)
Mardi 15 décembre 2015 De moins en moins de salles restent ouvertes pour le 31. Les Célestins eux, se tiennent à la tradition, avec un spectacle à destination des grands et (...)
Mardi 11 mars 2014 Plus de deux ans après sa création, "Cendrillon", enfin, passe par la région lyonnaise. Pièce maîtresse de l’œuvre de Joël Pommerat, ce conte, ici plus fantastique que merveilleux, décline ce qui intéresse tant l’incontournable metteur en scène :...
Vendredi 31 mai 2013 Il est des spectacles dits "à partir de deux ans" hautement recommandables à tous. C’est le cas du Bateau. Le nom de la compagnie qui le porte, Revêries (...)
Dimanche 17 février 2013 De Enzo d'Alo (Fr-Bel-It-Lux, 1h20) animation
Mercredi 21 décembre 2011 L’homme par qui la magie fait sens : l’indispensable metteur en scène Joël Pommerat ne lésine avec les artifices du théâtre pour passer à la loupe ses contemporains sans oublier de montrer leurs rêves et cauchemars. La preuve par l’exemple avec "Ma...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !