Les Dames de la Cantine ont toujours du rab

Food / Reconversion, réflexion, cuisson et le tout avec raison : Guillaume Wohlbang et Juliette Plailly fondent le traiteur d'aujourd'hui, zéro déchet et circuit court, avec les Dames de la Cantine. Jusqu'au 25 octobre à Peinture Fraîche.

Le changement c’était maintenant : d’aucuns en cuisine n’ont pas attendu la promesse d’un monde d’après pour effectuer leur mue. Il y a bien sûr cette lame de fond bio-healthy-locale, mais pas que ! Nouveaux chevaux de bataille : l’anti-gaspi et le zéro déchet. Un questionnement qui touche notamment la livraison de repas, les gros du secteur ayant été enjoints par le ministère de l’Écologie à se pencher sur ses détritus. Mais aussi la haute-gastronomie : ainsi l’exemple de Mauro Colagreco qui a engagé son resto triple étoilé de la Côte sur la voie du plastic free. La vue de plages souillées au Mexique l’aurait sensibilisé sur cette question. Entre les industriels et les étoilés, il y a de petites structures qui prennent le sujet à bras le corps. Tenez, par exemple, Les Dames de la Cantine (dont Le Petit Bulletin est actionnaire minoritaire), en charge de la restauration durant les trois semaines du festival Peinture Fraîche.

à lire aussi : Peinture Fraîche fait fusionner créativité et technologies

Les Dames en question sont en quelque sorte un produit de la précédente édition du festival : déjà sollicitées pour sustenter les centaines de visiteurs, c’est à cette occasion que Guillaume Wohlbang et Juliette Plailly ont concrétisé leur projet. Les deux s’étaient croisés sur les bancs de l’École Paul Bocuse, option reconversion — l’un travaillait dans la presse (collaborateur notamment du Petit Bulletin et d’Hétéroclite), l’autre dans le marketing digital. Vaccinés par une expérience en resto — Guillaume qui travailla en bistrot : « c’était trop gras, trop lourd », la bouffe ? Non, l’ambiance ! « Trop beauf, macho, homophobe » — ils ont changé leur fusil d’épaule. Pourquoi pas monter un traiteur (pour l’événementiel, les repas d’artistes et techniciens, aussi des mariages) — mais populaire. « La cuisine qu’on fait est “authentique” au sens où les produits sont identifiables, pas trop transformés, et qu’elle s’inspire de plats classiques ». Juliette tenait à ce que sa reconversion colle avec ses valeurs, notamment en matière écologique. Les Dames de la Cantine viseraient donc le “zéro déchet”. Guillaume acquiesce, lui, comme Mauro, en voyageant (en Asie du Sud-Est) fut effaré par la pollution plastique.

Un hot-dog au pain de chez Pozzoli

Minimiser le gaspillage en cuisine ça se fait : « servir l’entièreté d’un légume, utiliser les épluchures pour des bouillons, redonner les déchets organiques à un service de compostage ». Se passer de vaisselle jetable, quand on fait du catering, des stands, des buffets, c’est un peu plus coton. « On privilégie les ingrédients en vrac. Nos fournisseurs, on leur demande d’utiliser des contenants qu’on leur fournit ». Reste à se débarrasser des couverts jetables. « L’année dernière, au festival on avait des assiettes biocompostables, mais ça ne sert à rien si elles ne sont pas vraiment compostées. Maintenant, on utilise de la vraie vaisselle, chinée, en échange d’une consigne. » C’est devenu banal pour les verres de bière dans les festivals, pourquoi pas pour la nourriture aussi.

Le contenu, justement, il est élaboré à partir de produits bio, de saison, locaux. Durant le festival, ils serviront un hot-dog, au pain de chez Pozzoli (le MOF boulanger du 2e), la saucisse de la boucherie croix-roussienne Tête Bech ; aussi un sandwich baguette, garni de tranches de tomme que Guillaume est allé chercher à la Coop' de Yenne, sur de la moutarde à l’ancienne achetée chez Prairial ; ou encore une focaccia, tartinée de hummus maison, tomates confites et roquette ; et en dessert cookies et cake au citron.

https://lesdamesdelacantine.fr
(Le Groupe Unagi / Petit Bulletin est actionnaire minoritaire des Dames de la Cantine)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 6 octobre 2021 La troisième mouture du festival Peinture Fraîche marque à la fois une transition et un retour de la vie culturelle. Un festival qui s’inscrit dans l’air du temps : zoom sur les innovations amenées par le directeur artistique, Cart'1.
Mardi 29 juin 2021 Peinture Fraîche sera de retour à la Halle Debourg du 1er au 31 octobre 2021, pour une troisième édition sous le signe des nouvelles technologies, de l’écologie, des regards féminins et de l’abstraction. Les premiers noms viennent d’être dévoilés.
Mardi 10 novembre 2020 Scientifique le jour, street artiste la nuit, Lasco peint le passé sur les murs du présent. Inspiré par l’art pariétal du Paléolithique, il sort de la grotte les trésors d’il y a des milliers d’années pour les emmener dans la...
Jeudi 8 octobre 2020 Il est hypersensible, intuitif, utopiste (mais les pieds sur terre), indigné par les injustices, en colère. Son remède ? Dessiner, traiter de sujets graves en s’amusant (ou l’inverse) et délivrer un message de solidarité. Portrait.
Mardi 7 juillet 2020 Le festival de street art Zoo Art Show revient pour une troisième édition et aura lieu dans un bâtiment dessiné par Tony Garnier, l’ancien siège de Panzani. Un axe semble se dessiner, celui de l’immersion par le spectacle vivant. Décryptage d’une...
Jeudi 12 mars 2020 Les annulations et reports s'accumulent dans presque toutes les structures de la métropole, impactant durement tout un écosystème déjà fragile. Voici ce qui nous a été communiqué. Nous mettrons cet article à jour au fur et à mesure. (dernière mise à...
Mardi 18 février 2020 Peinture Fraîche a dévoilé sa programmation et son ambition de métamorphoser la Halle Debourg sous l’impulsion des nouvelles technologies. Un parti pris qui installe Lyon à l’avant-garde du street art.
Mardi 11 février 2020 La programmation du festival de street art Peinture Fraîche sera annoncée le mardi 18 février. Mais un premier nom se dévoile déja, et il va provoquer l'impatience de tous les amateurs de graffiti oldschool et de graphisme : 123klan.
Mardi 8 octobre 2019 Le président de la Métropole David Kimelfeld a décidé de faire de l'urbanisme transitoire un axe fort de la fin de son mandat comme de sa campagne électorale à venir, lançant des projets visant Fagor-Brandt, la Halle Debourg ou les Halles Sernam à...
Mardi 24 septembre 2019 Le festival de street art Peinture Fraîche continue de retentir dans la ville avec notamment l'ouverture d'une boutique éphémère (au 25 rue Burdeau jusqu'au (...)
Vendredi 26 avril 2019 Véritables artistes visuels, Kid Kreol & Boogie travaillent ensemble depuis onze ans à la création d’un imaginaire longtemps annexé par les dominants. L’histoire douloureuse de l’île de La Réunion se mue en des éclats poétiques où les voyages, les...
Mardi 8 janvier 2019 Art vivant par excellence, le street art a conquis les murs des galeries mais ne s’arrête pas là : des festivals s'implantent et des liens se tissent avec d’autres disciplines.
Mardi 11 septembre 2018 Le pôle événémentiel du Petit Bulletin est fier de vous présenter son nouveau projet monté en collaboration étroite avec le directeur artistique Cart'1 et l'association Troi3 : Peinture Fraîche, un festival international de street art qui se...
Mercredi 14 novembre 2007 Expo / Les cinq jeunes peintres finalistes du Prix Jean Chevalier 2007 sont exposés dans les tout nouveaux locaux de la Galerie Houg. Cinq peintres en (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter