Cheyne, 40 années exposées à la Bibliothèque de la Part-Dieu

Exposition / Une exposition à la bibliothèque de la Part-Dieu se penche sur l'éditeur de poésie Cheyne.

De l’espace : la bibliothèque de la Part-Dieu en accorde à Cheyne, la maison d’édition installée au grand air (voir ci-dessus) en développant son exposition anniversaire. Il n’est pas question que d’un catalogue, mais avant tout d’un métier complet que Martine Mellinette et Jean-François Manier ont embrassé en 1978 quand ils créent les éditions dont les trois premiers ouvrages sortent en 1980. « À cette époque, rappelle le co-fondateur dans une vidéo, de petites maisons d'éditions se lançaient hors de Paris : Actes Sud, Verdier… » avec chacune un credo. Pour Cheyne, ce sera la poésie – la Ville de Lyon, en créant son Prix Kowalski en 1984, lui confiera l’édition annuelle du lauréat jusqu’en 2001.

à lire aussi : L’Arbre vagabond, un refuge en Haute-Loire

Tout cela est rappelé au fil d’une chronologie, de textes inscrits sur des planches en bois. La part belle est faite aux auteurs (Mariette Navarro, Franck Pavloff...) mais aussi à la matière du papier, aux lettres typographiques, au façonnage et à la diffusion. Se tisse-là un « éloge de la lenteur », à mille lieues de « la littérature fast food » et « des pouvoirs grandissants des gestionnaires de la culture » évoqués en introduction de ce parcours.

Cheyne - Sous les mains de qui auraient l’audace
À la Bibliothèque de la Part-Dieu jusqu’au 30 janvier

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Expos...

Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mardi 30 août 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 15 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Jeudi 3 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mercredi 23 février 2022 Très loin d’être un musée de cire façon Tussaud, la nouvelle expo de La Sucrière revêt une réelle démarche artistique et permet de naviguer dans le courant de la sculpture hyperréaliste, jamais réellement structuré mais créé par des artistes...
Mardi 15 février 2022 Deux expositions personnelles, une exposition collective… Tania Mouraud connaît une forte actualité à Lyon. L’occasion de revenir sur cette figure importante de l’art contemporain.
Vendredi 4 février 2022 Du street-art australien au travail rigoureux du photographe Philippe Bazin, en passant par les espaces réinventés de Georges Rousse, on mélange tout dans notre shaker, ce mois-ci, pour vous inviter à découvrir plusieurs belles expositions à Lyon.
Mardi 1 février 2022 Pour entamer cette année qui verra la célébration de ses trente ans d’existence, le CHRD tombe le masque et offre les visages enfouis dans ses collections dont le fascinant ensemble de portraits peints au camp du Stalag en Silésie.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !