Bron : un drôle de vent souffle sur Les Alizés

Cinéma / L’un des plus anciens cinémas associatifs municipaux de la Métropole risque de changer de tête et de cœur : les Alizés de Bron sont jugés pas assez rentables par le nouvel exécutif, qui souhaite transformer sa gestion en les passant en DSP. Querelles à l’Est.

Un coup de bambou. Trois semaines tout juste après la réouverture tant attendue de ses deux salles, l’équipe du cinéma Les Alizés de Bron voit son enthousiasme douché d’un coup. Conviés mercredi 9 juin pour une réunion à la mairie de Bron, les salariés ainsi que quelques membres de l’association Les Amis du cinéma — qui préside à ses destinées depuis une quarantaine d’années — apprennent du premier édile Jérémie Bréaud (LR) la décision de retirer la gestion des Alizés à l’association. À la place, la Ville (propriétaire des murs du cinéma) a décidé d’opter pour une DSP (délégation de service public). Presque tout le monde dans la pièce tombe des nues. Sauf la présidente de des Amis du cinéma, Manon Vialle.

« On s’y attendait plus ou moins, détaille-t-elle. Il y avait eu un audit en 2016 par l’ancienne majorité municipale, qui avait été mis de côté ; et là, nouvelle majorité municipale… Ils avait dit qu’ils comptaient faire un nouvel audit. On se doute bien que s’ils veulent faire un nouvel audit, c’est que le cinéma coûte plus qu’il ne rapporte. On n’est pas forcément ravi de la décision de la mairie, mais ce n’est pas quelque chose de totalement exceptionnel dans le sens où on savait qu’il y avait un audit qui était en cours. »

Une AG sans réponse

Le lendemain se tient l’assemblée générale de l’association, en présence de l’adjoint à la Culture Pascal Miralles-Fomine. Une assemblée générale houleuse, selon nos informations. Pascal Miralles-Fomine aurait annoncé que l'équipe actuelle serait encore en responsabilité pour une saison complète, mais qu’un cahier des charges allait être établi pour sélectionner les candidats à la reprise. L’élu aurait invoqué pour justifier ce choix de transfert de gestion des raisons budgétaires ainsi que la volonté de réaffecter les sommes économisées à la rénovation des écoles. Une fraction des adhérents aurait alors pointé une confusion entre crédits d’investissements (écoles) et crédits de fonctionnement (les subventions allouées aux Alizés). L’adjoint aurait manifesté le désir de la municipalité de maintenir l’existence du dernier cinéma brondillant et de le rendre viable, mais aussi de lui préserver “son âme“ en inscrivant dans le cahier des charges la poursuite des partenariats en cours… Mais quid des salariés actuels, dont certains ont plus de 30 ans de maison ? Quid de la viabilité sans subvention ? Quid de la programmation — un nouvel opérateur aura-t-il les mêmes exigences d’éclectisme ? Pas de réponses, ou beaucoup de flou… Sollicité, l'élu a renvoyé sur le chef de cabinet de la Ville, lequel n’a pas donné suite à nos interrogations.

Reste que la DSP pourrait, paradoxalement, s’ouvrir aux Amis du cinéma. « Est-ce qu’on candidate ou pas, ce sera décidé en concertation avec le conseil d’administration », s’interroge la présidente, qui annonce par ailleurs que le cahier des charges pour la reprise sera établi « par la mairie avec l’association : nous souhaitons participer au cahier des charges et la mairie l’a très bien compris et a dit qu’on participerait à ce cahier des charges. » Ce qui soulève une autre question : n’est-ce pas baroque de déterminer les conditions à remplir quand on doit soi-même présenter sa candidature ? « Ça, on verra. Juridiquement, la mairie doit vérifier si on peut à la fois proposer des choses ET être candidat. Si c’est pas possible, le CA choisira soit l’un, soit l’autre. »

Le serpent de mer DSP

L’hypothèse d’une DSP pour Les Alizés n’est donc pas une nouveauté. En 2016, le maire précédent, Jean-Michel Longueval (PS), avait rencontré les représentants de l’URFOL (Union Régionale des Fédérations des Œuvres Laïques de la Région Rhône-Alpes) qui non seulement mène de nombreuses actions dans l’éducation à l’image, mais investit dans des salles sans qu’il y ait de dépenses pour les mairies. À la suite de cette rencontre, le DGA de la Ville de l’époque avait proposé de mener une étude approfondie des différents modes de gestion, en lien avec le conseil d’administration des Alizés.

Selon Manon Vialle, « le rapport de 2016 disait déjà qu’il y avait des choses qui ne fonctionnaient pas correctement et, selon eux, une DSP pourrait être envisageable. » D’après Jean-Michel Longueval, le cabinet missionné avait plutôt listé les différentes options (la DSP passant par un marché public, la régie directe et enfin la gestion associative), dressant pour chacune les avantages et les inconvénients. « De mon point de vue, en tant qu’ancien maire, on a exploré le sujet », explique Jean-Michel Longueval. Le rapport, remis publiquement, avait donné lieu à une concertation entre d’une part l’administration municipale, les élus de la majorité échangeant dans des commissions ; de l’autre le partenaire associatif. Le résultat : un accord mutuel pour la poursuite d’une gestion associative — ce qui faisait sens avec l’écosystème culturel brondillant qui comptait par ailleurs la Fête du Livre, la Biennale du Fort ou Pôle en Scènes, mais aussi les centres sociaux et les maisons de quartier, elles aussi en gestion associative.

La décision tout en verticalité du nouvel exécutif, en place depuis tout juste un an, fait fi de la concertation passée. Elle interroge sur ses motivations profondes — plus politiques qu’économiques ? — et peut inquiéter ou a minima interroger à court ou moyen terme la gouvernance des autres structures culturelles de la Ville…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 S'il faut être prudent avec la recrudescence des cas de Covid, il est prévu que cette année, les grands raouts littéraires se tiennent de manière classique – comme on les aime. Avec, pour certains, des pré-programmations croustillantes.
Lundi 21 juin 2021 Une semaine après nos révélations sur la situation compliquée affectant le cinéma municipal brondillant, l’incertitude est plus que jamais à l’affiche des Alizés. Et l’inquiétude de plus en plus grande du côté des salariés, des spectateurs et des...
Vendredi 25 septembre 2020 La rentrée des salles se poursuit sur tous les écrans de la Métropole. Au tour des Alizés de Bron de proposer une soirée spéciale à destination de ses adhérents, avec (...)
Mardi 9 juin 2020 Camille de Toledo, écrivain et chercheur, repense sa résidence croisée initiée à Lyon en un rendez-vous de conversations à distance, chaque mardi. Toujours sous l'égide de l’École Urbaine de Lyon, la Fête du Livre de Bron et l’European...
Mercredi 12 février 2020 Avec Le Ghetto intérieur, Santiago H. Amigorena livre le roman qui planait sur toute son œuvre. Où l'auteur franco-argentin brise le silence hérité d'un grand-père juif accablé par la peine d'avoir survécu, parce qu'exilé, à l'Holocauste qui emporta...
Dimanche 8 septembre 2019 Chaque année, La Fête du Livre de Bron remet son prix littéraire au moment du Festival qui aura lieu cette année du 12 au 16 février. Le prix Summer, c'est son (...)
Mardi 30 avril 2019 Avril fini, on va pouvoir se découvrir de plus d'un fil. Et pique-niquer. Ici, deux nouveaux lieux pour nous aider.
Mardi 8 janvier 2019 Avant la saison des festivals d'été, il y a celle des festivals littéraires, nourrie des centaines de livres parues en quelques mois et des milliers d'idées qui les composent. Tour d'horizon des événements littéraires majeurs du printemps.
Mardi 23 janvier 2018 Donnant au départ dans le polar, l'écrivain et scénariste Pierre Lemaître connut la consécration en 2013 avec le roman Au revoir là-haut, sa première incursion hors (...)
Mardi 9 janvier 2018 Après les deux rentrées littéraires de l'année, riches de plus d'un millier d'œuvres, et avec le printemps, revient la saison des salons et autres manifestations littéraires d'envergure dans l'agglomération. Avant-programme à l'usage du lecteur...
Mardi 17 octobre 2017 Adaptation visuellement pétaradante du premier roman de Manchette & Bastid, ce pur manifeste cinématographique fascine par son inextinguible obstination à travailler la forme. Une expérience de polar à la fois vintage et contemporaine.
Mardi 4 avril 2017 Des coulisses aux cintres, des tensions sociales aux minutes de silence, des répétitions aux applaudissements, une suite d’instantanés façons puzzle glanés durant une saison de l’Opéra de Paris visant à désacraliser cette institution culturelle...
Mardi 7 mars 2017 Comédienne, ayant étudié l'art dramatique à la Royal Académie de Londres, poète, chanteuse et écrivain, on connaît Marie Modiano pour un recueil de poésie, Espérance (...)
Mercredi 25 janvier 2017 Si l’année 2016 fut meurtrière parmi les musiciens, elle n’a pas non plus épargné les gens de cinéma : emportant le réalisateur François Dupeyron, elle laisse un (...)
Mardi 5 avril 2016 Le documentaire controversé de François Margolin et Lemine Ould Salem, suivant au plus près et sans filtre les djihadistes sur le terrain, au Mali, sera (...)
Mercredi 2 mars 2016 Invité à réfléchir au(x) "Devenir(s) de la littérature", William Marx est l'auteur du savoureux La Haine de la Littérature où, de Platon le chasseur de poètes à Sarkozy l'allergique à La Princesse de Clèves, cet historien des Lettres recense,...
Mardi 26 janvier 2016 Cinq jours d’une extrême densité, pour célébrer le cinéma français dans la convivialité. Bien que dépourvu de compétition — ou justement parce qu’il (...)
Vendredi 6 mars 2015 Après avoir remporté le prix interallié en 2012 avec "Oh...", le prolixe Philippe Djian revient en forme avec un roman rocambolesque que lui seul pouvait orchestrer : "Chéri-chéri", dont il est invité à débattre à la Fête du livre de...
Vendredi 6 mars 2015 En général, lorsqu'un journaliste se déplace dans un village, c'est parce qu'il s'y est produit une catastrophe. Florence Aubenas y est allée pour rencontrer des français normaux, sans histoire. Ou peut-être que si justement : des histoires à...
Mardi 3 mars 2015 Rarement sans doute les différentes rencontres, dialogues et débats réunissant les auteurs invités par la Fête du Livre de Bron auront constitué de la sorte (...)
Mardi 3 mars 2015 L'écrivain Tatiana Arfel et l'artiste Julien Cordier publient Les "Inconfiants", fruit d'une résidence à l'hôpital psychiatrique du Vinatier. La Ferme éponyme leur consacre une rencontre et une exposition. Jean-Emmanuel Denave
Mardi 3 mars 2015 Ça n'est peut-être qu'un événement pour ses thuriféraires, mais c'en est surtout un pour la littérature tout court et pour la Fête du Livre. Car Eugène Savitzkaya (...)
Mercredi 11 février 2015 Ouvert sur le monde et recentré sur la musique électronique. Tel s'annonçait Nuits Sonores 2015 à la découverte de sa programmation de jour. Tel s'affirme le festival à l'heure de dévoiler son pendant nocturne. Benjamin Mialot
Mardi 9 septembre 2014 Il n’y va pas par quatre chemins, Daniel Bizeray : pour sa première programmation, le nouveau directeur artistique du Festival d’Ambronay veut de la fête et de la joie partout. Alors que la 35ème édition ouvre ses portes, un vent d’air frais se fait...
Jeudi 13 février 2014 A l’occasion de la 28ème édition de la Fête du livre de Bron, qui se tiendra ce week-end à l’Hippodrome de Parilly, le festival et Le Petit Bulletin vous ont proposé un concours d’écriture sur le thème de cette année : "plan B". L'heure est venue...
Mardi 11 février 2014 Eric Chevillard publie un jouissif Abécédaire, "Le Désordre Azerty", alors même que paraît "Pour Eric Chevillard", ouvrage critique collectif décomposant l’œuvre du plus singulier des écrivains français, méta-romancier et faux auto-fictif poussant...
Mardi 11 février 2014 «Accomplir quelque chose (…) même en étant nul». C'est ce qu'essaie de faire Gaëlle Obiégly tout au long de son dernier roman, Mon prochain. «Mon prochain», (...)
Mardi 11 février 2014 En 1977, Paul Otchakovsky-Laurens souhaitait déjà publier les journaux de Charles Juliet. Las, personne chez Flammarion, où il travaillait alors, ne (...)
Mardi 11 février 2014 Retournant au charbon du réel, la littérature propose de le percevoir et de le vivre autrement. La Fête du Livre de Bron en prend acte et, avec ses soixante-dix invités (écrivains, intellectuels, poètes...), sort du sillon pour mieux nous inviter à...
Vendredi 20 septembre 2013 La 34ème édition du Festival d’Ambronay a un goût particulier. Et pour cause : elle voit le départ du directeur historique de cette magnifique machine à rêves, Alain Brunet. Pascale Clavel
Vendredi 8 février 2013 Sous l'enseigne «L’époque et moi», la Fête du Livre de Bron questionne la manière dont le contemporain interagit avec la manière de le penser et donc de l'écrire, passant les évolutions politiques, économiques, culturelles, médiatiques de nos...
Jeudi 6 septembre 2012 Pour sa 33e édition, le Festival d’Ambronay garantit des Métamorphoses à tous les étages. En quatre week-ends, c’est le gratin baroqueux mondial qui déboule, ce sont aussi de succulentes petites surprises musicales ouvertes sur d’autres mondes qui...
Vendredi 24 février 2012 Pour sa 26e édition, du 1er au 4 mars 2012 à l’hippodrome de Parilly, la Fête du Livre de Bron continuera d’effeuiller la littérature française contemporaine pour en saisir les perpétuelles mutations autour d’un thème à la Magritte : «Ceci n’est pas...
Jeudi 23 février 2012 Le grand entretien réservé à Régis Jauffret, titré «Ceci n'est pas un fait divers» est sans doute la mise en abyme la plus parlante du thème de la Fête du Livre (...)
Lundi 2 janvier 2012 Panorama / Où l’on parle pêle-mêle de rencontres citoyennes, de festivals, de littérature et de cinéma, de grands événements incontournables et de manifestations que l’on vous implore de ne pas contourner. Christophe Chabert
Jeudi 15 septembre 2011 Musique / Il aura fallu attendre le 21ème siècle pour donner pleinement la parole à Marie. Au Festival d’Ambronay, le compositeur libanais Zad Moultaka crée (...)
Jeudi 1 septembre 2011 Pour sa 32e édition, le Festival d’Ambronay mise tout sur Bach. Folie pure ou belle idée ? Les deux cumulées, ce qui fait dire par avance que cette édition est un grand cru où les Passions de Bach vont engendrer d’autres passions plus étonnantes...
Mardi 8 février 2011 Dans un monde littéraire où le roman est un monarque absolu, se faire remarquer avec un recueil de nouvelles est déjà une façon de... se faire remarquer. (...)
Mardi 8 février 2011 On pourrait présenter Linda Lê à la manière dont elle évoque trois Grâces, salvatrices d'un aveugle, dans son roman Les Aubes : «elles portent haut les couleurs (...)
Mardi 8 février 2011 Le monde selon Will Self, c'est plusieurs galaxies dans un seul cerveau. C'est un monde où les singes ont le pouvoir (Les Grands Singes), où les morts (...)
Lundi 7 février 2011 Présentation / Comment évoquer 25 ans de littérature française à la Fête du Livre de Bron ? Les organisateurs ont choisi de proposer, en ouverture de la Fête, une (...)
Vendredi 4 février 2011 Dans le premier roman de Pierric Bailly, "Polichinelle", il n'y avait guère de Polichinelle. Et dans ce "Michael Jackson", sorti en janvier, il n'y a (...)
Jeudi 3 février 2011 «Car la poésie, c'est rechercher le contact avec ce que la vie a d'immédiat dans des rapports avec d'autres êtres qui en deviennent de l'absolu, et cette (...)
Jeudi 2 décembre 2010 Écrivain, conseillère littéraire auprès de la Fête du livre de Bron, directrice de la collection de littérature "La forêt" chez Stock. NP
Jeudi 23 septembre 2010 Festival / Les concerts A Cappella sont toujours des moments déroutants où l’ambiance flotte un instant avant que le public ne s’installe dans un espace (...)
Jeudi 9 septembre 2010 Festival / Au Festival d’Ambronay, c’est une soirée pyrotechnique qui est donnée à voir, à entendre et à goûter. Dans un même espace, Fabio Biondi à la baguette, (...)
Jeudi 8 juillet 2010 De Jared Hess (ÉU, 1h30) avec Michael Angarano, Jennifer Coolidge, Jemaine Clement…
Samedi 22 mai 2010 Entretien / Le chorégraphe Mourad Merzouki a initié et piloté l’implantation d'un centre chorégraphique dédié au hip-hop à Bron, dans le quartier de Parilly. Alors que Pôle Pik sera inauguré dans quelques jours, point sur les objectifs de ce lieu et...
Mercredi 24 mars 2010 Entretien / Régis Bronchier, fondateur du site nanarland.com, auquel L’Étrange festival a laissé une carte blanche. Propos recueillis par CC
Lundi 1 mars 2010 Les dates : du vendredi 5 au dimanche 7 mai Le lieu : l’hippodrome de parilly Les invités : 39 auteurs et 8 auteurs jeune public Le programme : des (...)
Lundi 1 mars 2010 Peut-être comme il le dit «par peur de l’hérédité», Didier Eribon choisit la mort de son père, des suites de la maladie d’Alzheimer, pour s’intéresser à son (...)
Lundi 1 mars 2010 Sur les conseils d’une institutrice, Sébastien, un enfant taciturne et en échec scolaire, est placé dans une institution spécialisée, loin du domicile familial. (...)
Dimanche 28 février 2010 Il y a quatre ans, avec "Dans la foule", Laurent Mauvignier signait un des plus beaux romans évoquant le football jamais écrit. Il n’y avait pourtant pas (...)
Vendredi 26 février 2010 La justice serait de ce monde, Riad Sattouf et son "Pascal Brutal" ne seraient pas repartis d'Angoulême en janvier avec le Prix du meilleur album. Car (...)
Vendredi 26 février 2010 S’il est un écrivain qui a questionné récemment la notion de mémoire, c’est bien Yannick Haenel avec «Jan Karski», livre consacré à ce résistant polonais de la (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !