Aux Subs, le vivarium sous tornade de Mathilde Delahaye

Impatience

Les Subs

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Installation / Pour clore la série de créations sous la tornade de papier des Subs, la metteuse en scène Mathilde Delahaye a été conviée à inventer un spectacle. Ce sera une installation de fin du monde. Plus que prometteuse, au vu d’un de ses précédents travaux.

Sortie en 2016 diplômée de la section mise en scène de l’école du Théâtre National de Strasbourg, Mathilde Delahaye livre depuis sa vision du théâtre déclinée sur un mode paysage. Régulièrement, elle s’installe dans des lieux très différents de ceux conçus pour une activité artistique.

à lire aussi : Les Subs se mettent au vert

En 2019, après avoir donné un premier jet de Maladie ou Femmes modernes d’après le texte d’Elfriede Jelinek aux anciennes usines DMC de Mulhouse, elle se posait dans le port de commerce de Valence lors de la dernière édition du festival Ambivalence(s) initié par Richard Brunel. Dans l’immensité de cet espace, les gradins accueillant le public étaient ridiculement petits mais le spectacle s’en est trouvé agrandi, comme amplifié par ce gigantisme qui jamais — prouesse — n’a écrasé le propos ; Jelinek elle-même évoquant « une lande sauvage avec des rochers. Au loin, collines, eau, etc. »

Les silos, les abords naturels du Rhône, des tas de gravats… Tout cela était décor voire surface de projection. Avec sa troupe, la trentenaire a poursuivi le travail, avec Nickel. Ce spectacle — que nous n’avons pas vu — se déroulait à nouveau sur un lieu atypique, une usine qui devient au fil de la narration (signée d’elle-même et Pauline Haudepin) une boite de nuit puis un espace abandonné réinvesti par la nature. Au cœur du récit : l’exploration des « possibilités de vivre dans les ruines du capitalisme ». Elle s’appuyait alors sur la double discrimination dont ont souffert les vogueurs : celle d’être noir et queer dans une communauté noire rejetée par les dominants.

Tous aux abris

Le projet que Mathilde Delahaye développe aux Subs est dans la lignée de celui-ci, même si elle tient à préciser qu’il ne s’agit pas d’un spectacle mais bien d’une « installation activée », car le principe instauré par les Subs est celui d’un temps de création court (une dizaine de jours) et d'une synergie avec l’œuvre en place — ici la Tornade de papier suspendue sous la verrière depuis avril. « À la fin de Nickel, un événement avait rendu l’air irrespirable et apparaissait une certaine végétation un peu résistante, parmi les dernières images, des scientifiques en combinaison jaune cherchaient le champignon de la fin du monde, rare et précieux pour les Japonais, qui ne pousse que dans les ruines du capitalisme selon la vraie histoire de l’autrice Anna Tsing, ils essayaient de créer des liens entre eux. Ce que l’on va faire sous la tornade est un peu la suite logique et poétique de cela, comme si des hommes et des femmes sortaient de la mine et se retrouvaient là. »

Sous la verrière, il est donc question de placer un mini bunker anti-tornade devant lequel le spectateur peut aller et venir. Et, comme dans Nickel ou Maladie…, voir des amateurs et des professionnels se mêler.

Ce projet est aussi une façon d’aller vers les images pour elle qui longtemps (et ce n’est pas fini !) a travaillé sur des textes, dont celui de l’auteur logorrhéique Novarina. « Mon ADN profond de théâtre est le rapport aux mots, mais avec Nickel, je me suis dit que les moments textuels avaient une valeur égale à une image. Je suis en train de préciser ça dans le travail, comment une parole, rare, peut arriver comme une image texte ».

Fâchée avec aucune littérature, elle continue son expérimentation à l’invitation des Subs. La Tornade s’évanouira alors avec cette Impatience de Mathilde Delahaye mais les artistes plasticiens froisseurs Domitille Martin et Alexis Mérat reviendront pour accompagner la circassienne d’Inbal Ben Haim dont tous les agrès seront de papier et de carton. Prévu en novembre.

Impatience
A
ux Subs du vendredi 9 au dimanche 11 juillet à 21h
5€ / 13€ / 16€ (+ une boisson offerte)

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 15 mars 2022 Après son premier one-man-show dans lequel le prince des potins, Tristan Lopin, nous comptait ses déboires amoureux, l’humoriste revient avec un seul en scène brut, décapant et authentique, le 1er avril, à la Bourse du Travail.
Mardi 15 mars 2022 Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du...
Mardi 1 mars 2022 Avant de présenter Un Sacre aux Célestins en mai, Lorraine de Sagazan propose au Point du Jour une plus petite forme, La Vie invisible, conçue avec le même auteur Guillaume Poix. Où il est question de la perception d’une pièce par un malvoyant....
Mardi 18 janvier 2022 C’est un art que le metteur en scène Renaud Rocher maîtrise à merveille. Celui de faire théâtre d’un recueil de témoignages. En 2020, il invitait à suivre les méandres du parcours d’un demandeur d’asile. Voici qu’avec Comme une image, il se...
Mardi 4 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Mardi 4 janvier 2022 Dans Le Jeu des ombres, pensée pour la cour d’honneur du Festival d’Avignon 2020 annulé, Jean Bellorini, avec Valère Novarina et Monteverdi, embrasse en musique et en mots, le monde des morts, plus vivant qu’on ne le croit.
Mardi 4 janvier 2022 Après une première moitié de saison d’une densité inédite, les théâtres attaquent 2022 sans baisser de rythme. Les six mois à venir seront riches comme rarement de découvertes et de grandes figures pour se clore sur la venue d’Ariane Mnouchkine.
Jeudi 16 décembre 2021 Créée en 1981, représentée plus de 800 fois à travers le monde, la pièce May B de la chorégraphe Maguy Marin est un monument de la danse contemporaine, et même (...)
Mercredi 15 décembre 2021 Dans son petit cabaret, Johanny Bert, auteur, chanteur, marionnettiste, metteur en scène fait souffler un vent de liberté incroyable grâce à sa figurine queer en mousse. Intelligent, tendre, drôle, follement enthousiasmant, Hen est aux Célestins et...
Jeudi 30 décembre 2021 Immuable tradition pour certains, baptême du feu pour d’autres, le réveillon est une belle occasion d’assaillir les café-théâtres. Tour d’horizon de la programmation du 31 décembre pour mettre en boîte 2021 et saluer 2022.
Mercredi 17 novembre 2021 Christiane Jatahy, brésilienne, surestimée star du théâtre en France, vient au TNP avec sa dernière création en date, très aboutie. Dans Entre chien et loup, variation sur le film Dogville, elle parvient à mêler avec virtuosité ce que jusqu'ici elle...
Mercredi 17 novembre 2021 Originaire du Brésil, formée à la danse dans son pays puis à Bruxelles, Vania Vaneau a été interprète pour certains des plus aventureux des chorégraphes (...)
Mercredi 17 novembre 2021 Le roi de la punchline et chroniqueur sur France Inter Waly Dia sera à l'affiche de la Bourse du Travail le vendredi 26 novembre avec son dernier spectacle, Ensemble ou Rien : 1h20 de one-man-show bien rodé, dynamique et incisif.
Jeudi 4 novembre 2021 La gamine de la Croix-Rousse prolo a bien grandi. À 70 ans sonnés, la pause du confinement aidant, la comédienne Myriam Boyer fait dans une biographie tout juste parue un retour arrière sur ses vies de cinéma et de théâtre. Où l’on croise...
Mercredi 6 octobre 2021 Bouleversant, intimidant par tant de sensibilité, Love est un immense spectacle de théâtre dans lequel Alexander Zeldin nous convie dans un foyer d’urgence de l’aide sociale britannique.
Mercredi 8 septembre 2021 100 ans en plein Covid, 101 ans cette année. Enfin le TNP peut convoquer son histoire lors d’un mois de septembre dense et réjouissant. De Paris à Villeurbanne, de Firmin Gémier à Jean Bellorini,  l’aventure du théâtre national populaire...
Jeudi 9 septembre 2021 Ces Invites retrouvées (du mercredi 15 au samedi 18 septembre à Villeurbanne) sont d’une densité folle. Et d’une qualité remarquable. Gratuit, as usual pour ce festival des arts de la rue.
Jeudi 9 septembre 2021 Entre la Maison de la Danse et l'Opéra de Lyon, trois rendez-vous aguicheurs sont proposés cet automne en compagnie du maître néoclassique qu'est William Forsythe. 

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !