Opéra de Lyon : pour une saison sans anicroche

Opéra / Après deux saisons perturbées par la crise sanitaire, l'Opéra de Lyon rouvre ses portes avec une saison qui reste fidèle à sa vocation d'innovation, de créativité et d'ouverture.  

Verdi et ses bouffons

Cette année, deux œuvres du compositeur italien sont au programme : Falstaff et Rigoletto. Avec le premier, c'est un homme de cour à l'âme de bouffon qui est mis en scène. Dans le deuxième, nous assistons à la tragédie du bouffon de cour qui possède l'âme d'un prince. Bien que quarante-deux ans séparent leur création, ces deux opéras ont une place particulière dans l'œuvre de Verdi. Pour Rigoletto (du 18 mars au 7 avril), le maître s'est battu contre la censure afin d'imposer le livret d'après Le roi s'amuse de Victor Hugo. Quant à Falstaff (du 9 au 23 octobre), issu du répertoire shakespearien, le compositeur s'est laissé convaincre d'écrire un dernier chef-d'œuvre et qui plus est, une comédie. Dirigé par le chef Daniele Rustioni, le Lyonnais Stéphane Degout poursuit son exploration du répertoire verdien en interprétant Ford dans Falstaff ; et dans Rigoletto, le Duc de Mantoue sera chanté par le ténor sicilien Enea Scala qui a été la révélation au public de l'opéra dans La Juive en 2016.


Trois femmes à la baguette

Il y a des traditions plutôt malheureuses et l'absence de femmes comme cheffe d'orchestre en est une. Heureusement, le monde change et elles sont de plus en nombreuses à montrer que leur talent à diriger vaut bien celui des hommes. Pour rompre avec cette mysoginie ambiante, l'Opéra de Lyon confie la baguette à trois d'entre elles. Du 15 au 23 janvier, Valentina Peleggi dirigera María de Buenos Aires du compositeur argentin Astor Piazzolla et du 9 au 20 avril, c'est Karine Locatelli qui sera dans la fosse pour une adaptation d'Hänsel et Gretel d'Humperdinck. Enfin pour clôre la saison, c'est Elena Schwarz qui sera aux commandes pour Peer Gynt, du dramaturge norvégien Ibsen et de son compatriote Grieg pour la musique, du 4 au 13 juin.


Deux maîtres à contre-emploi

Ils sont nés tous les deux en 1685 mais ne se sont jamais rencontrés. L'un a écrit plus de quarante opéras, l'autre aucun. Cependant, ils partagent tous deux l'affiche de cette saison. Avec Haendel, ce n'est pas l'un de ses opéras qui sera joué mais son oratorio Le Messie (du 13 décembre au 2 janvier) dans la mise en scène de Deborah Warner reprise de 2012. Le challenge paraît plus grand avec Jean-Sébastien Bach mais Katie Mitchell, qui a déjà mis en scène La Passion selon Saint-Matthieu relève le défi en créant de toute pièce Nuit Funèbre (du 19 au 27 mars), une méditation sur la mort d'après plusieurs cantates du Cantor de Leipzig.


Trois créations ou presque

Fidèle à sa vocation d'enrichir le répertoire lyrique, l'Opéra de Lyon propose deux nouvelles œuvres en création mondiale. Avec Zylan ne chantera plus (du 6 au 13 novembre), la jeune compositrice de Singapour Diana Soh et le dramaturge Yann Verburgh offre un opéra contre l'homophobie. Une homophobie que Thierry Escaich avait déjà évoquée en 2013 dans son premier opéra Claude sur un livret de Robert Badinter. Fort de se succès, le compositeur revient à Lyon pour créer son deuxième opéra Shirine (du 2 au 12 mai), une œuvre inspirée de Nizami, le poète persan du XIIe siècle. Le livret a été confiée à Atiq Rahimi. Cette histoire d'amour impossible dans un univers où les religions s'opposent ne pourra que résonner avec l'actualité afghane, pays d'origine de l'écrivain, lauréat du prix Goncourt 2008. Enfin, l'Opéra de Lyon poursuit son travail à faire (re)vivre les opéras de Franz Schreker. Considéré comme artiste dégénéré par le régime nazi, ses opéras sont injustement tombés dans l'oubli. Après Les Stigmatisés en 2015, c'est donc au tour d'Irrelohe de trouver du 19 mars au 2 avril une seconde vie grâce à la scène lyonnaise.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 5 septembre 2022 La librairie Michel Descours organise le dimanche 11 septembre un véritable petit festival littéraire avec des rencontres, des lectures, des signatures… (...)
Lundi 5 septembre 2022 Agir contre l’exclusion des personnes en grande précarité, c’est la raison d’être de l’association La Cloche. En mettant l’humain au centre de tout considération, elle déploie ses actions dans toute la France et notamment à Lyon.
Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mardi 30 ao?t 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Vendredi 19 ao?t 2022 Les élus et élues du 2e appel à candidature pour la direction du NTH8 sont connus. 14 candidats se sont manifestés à la date-butoir du 10 juin. Cinq d’entre eux seront auditionnés en octobre. Voici lesquels.
Mercredi 17 ao?t 2022 Et si Forrest Gump portait un turban et dégustait des golgappas plutôt que des chocolats ? L’idée est audacieuse mais aurait mérité que le réalisateur indien de Laal Singh Chaddha se l’approprie davantage. Si l’intrigue réserve forcement peu de...
Mercredi 11 mai 2022 Ville médiévale et antique, Vaison-la-Romaine vaut bien qu’on s’y arrête le temps d’un week-end. Son site archéologique n’est rien moins que le plus vaste de France.
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Le confinement, c’est loin. La preuve, vous avez arrêté de faire votre pain. Par chance, d’aucunes en ont fait leur profession. Elles œuvrent dans un fournil du haut des Pentes : Bonomia.
Mardi 26 avril 2022 Entre deux tranches de pain brioché : du pastrami ou des boulettes. À côté : un mac'n'cheese ou un épi de maïs. C'est l'Amérique ? Non, Schmok.
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 26 avril 2022 Weavers, association villeurbannaise qui a pour ADN l’inclusion des personnes exilées, utilise les leviers d’intégration économique et sociale afin de faciliter leur recrutement. Le but : créer des liens sociaux pour les inscrire dans...
Mardi 26 avril 2022 Les organisateurs d’On vous ment ont de le sens de l’humour (ou de l’à propos) puisqu’ils ont calé la septième édition de leur festival pile entre la présidentielle et les législatives. Une manière de nous rappeler qu’il ne faut pas tout...
Mardi 26 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers (Ce sentiment de l’été, Amanda…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...
Mardi 26 avril 2022 Un bon quart des rives du lac Léman se trouvent en France. Cap sur les tranquilles (au printemps) Yvoire, Thonon et Evian. Et sur le massif du Chablais auxquelles ces cités s’adossent et qui n’est pas par hasard...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2018, la Chaîne des Puys (et la faille de Limagne) comprend, entre autres, de tout jeunes volcans  – moins de 10 000 ans – qui abritent une pierre très prisée et une eau embouteillée, celles de...
Mardi 12 avril 2022 Le jeu de société a la cote. Deux copains viennent d'inaugurer leur première boutique spécialisée dans les jeux, où il est possible d’acheter, de louer et de rencontrer des éditeurs : Master Yeti.
Mardi 12 avril 2022 ADOS est une association qui prône des valeurs d’inclusion et d’égalité des chances. Un lieu ressource à destination des jeunes collégiens, lycéens et de leur famille. Objectif : les accompagner au mieux dans leur scolarité.
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !