Nan Goldin, l'exposition à Lyon

Nan Goldin

Galerie Cinéma 2

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

photographie / Nan Goldin expose à Lyon une partie méconnue de son travail : des photographies prises en 1982 sur le tournage du film Variety (1983) de Bette Gordon.

Variety est un film underground de Bette Gordon, sorti en 1983, qui narre les pérégrinations d’une jeune femme, ouvreuse dans un cinéma porno qui se prend à suivre l’un de ses usagers de manière quasi obsessionnelle… La photographe Nan Goldin y joue un rôle et, par ailleurs, a réalisé sur le plateau du tournage un grand nombre d’images, peu connues du grand public et peu exposées (mais faisant tout de même l’objet d’un livre aux éditions Textuel). Malgré cet aspect "commande", on retrouve très vite dans ces photographies présentées à Lyon l’univers de Nan Goldin. Un univers qui a toujours été très proche du cinéma (la photographe a été marquée et influencée par Blow up d’Antonioni notamment) et qui, comme le film, a souvent été proche d'un certain environnement : le milieu bohème du Lower East Side à New York, lors de la période à la fois sombre et exaltante des années 1980.

 lire aussi : Nan Goldin, l’image en vie

Art impliqué

« Le film et mes photos ont cela de spécifique qu’ils impliquent des gens qui ont une certaine apparence… Les enjeux sont les mêmes » déclarait Nan Goldin dans une interview en 1986. Dans ses images sur Variety, comme dans toute l’œuvre de l’artiste, l’art est impliqué, les deux pieds dans le réel, sans distance (ou presque pas). À la galerie Cinéma 2, les lumières rouges crient dans les images, les corps et les sujets humains sont captés sans détour, la vie palpite aussi bien dans une piscine que dans un wagon de train ou une chambre d’hôtel. La patte de Nan Goldin est immédiatement reconnaissable.

On plonge dans ses portraits comme on s’hypnotise dans une salle de cinéma, oubliant, le temps d’une séance, que les images qui défilent sont une fiction. « Il y a eu des périodes de ma vie où j’allais au cinéma tous les jours. Jamais je ne suis aussi heureuse que lorsque je m’assois dans un fauteuil moelleux et que j’attends que le film commence » dit tout simplement Nan Goldin. Au début des années 1980, Variety tentait de jeter un regard neuf sur le tabou de la pornographie et de la représentation du sexe. Et ce, à travers les fantasmes inattendus d’une jeune femme. Montrer les choses sans fard : tel était l’un des buts du film, et telle est aussi la charnière centrale du travail artistique de Nan Goldin.

Nan Goldin, Variety
À la Galerie Cinéma 2 jusqu’au dimanche 21 novembre

Variety de Bette Gordon, ressortie du film en salles le mercredi 24 novembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mercredi 20 octobre 2021 Depuis son adolescence, Nan Goldin a voué son existence à la photographie, tablant sur ce médium pour garder traces et fracas de la vie. Son œuvre, immense et mondialement connue, est rassemblée notamment dans deux livres clefs et...
Lundi 30 avril 2018 Considéré comme l'un des grands rénovateurs du jazz, Kamasi Washington, saxophoniste proche du milieu hip-hop et grand transcendeur de styles, est cette année l'invité d'un concert spécial qui ouvre pour la première fois ses portes à cette...
Mardi 12 mai 2015 ​Pas facile de discuter valeurs démocratiques et mutations urbaines entre deux marathons électro. C'est pourtant ce à quoi vous invite cette année encore l'European Lab, qui plus est en très bonne compagnie. Benjamin Mialot
Jeudi 26 mars 2015 Voilà la programmation de Nuits Sonores 2015 définitivement bouclée, avec l'annonce de la venue, en "concert spécial",  du Soundwalk Collective (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !