Sens interdits, carrefour des possibles

Théâtre / Sens Interdits, le festival biennale dédié au théâtre de l’urgence est à mi-chemin de son remuant parcours. Point d’étape.

Le festival 2021 a commencé avec les premières répétitions du Bonheur de Tatiana Frolova en Sibérie, chez elle, il y a dix-huit mois — et au festival Santiago Mil où le directeur et fondateur de Sens Interdits Patrick Penot, hispanophone (et à demi Polonais !) se rend régulièrement, car cette manifestation « met sur les plateaux tout ce qui se produit au Chili, en Argentine, en Bolivie ». Depuis 2011, le Chili vient donc à Lyon et cette année, il est particulièrement à l’honneur avec cinq productions.

Sens Interdits 2021 a aussi commencé d'une autre façon le 7 octobre quand a été officialisée l'annulation d'Outside. Kerill Serebrennikov est assigné à résidence en Russie jusqu'en 2023, en raison de son militantisme en faveur des droits LGBT+ notamment. Les autorités françaises ont refusé à son équipe des laissez-passer que le gouvernement allemand leur a octroyé en début de mois. Va-t-on encore devoir relancer ce débat stérile sur la culture essentielle / non-essentielle ? Le fait est qu’elle existe, qu’elle sauve même parfois comme en ont témoigné dimanche 17 octobre au TNG-Ateliers, dix jeunes artistes afghanes exfiltrées de leur pays cet été grâce un exceptionnel réseau d’entraide sur le territoire français. Un jour, elles joueront probablement dans le festival.

Mémoire retrouvée

Ce même 7 octobre, Sens Interdits a commencé à la Maison de la Culture de Bourges dans une salle comble et debout pour la première de la tournée française de Feroz, petit frère de l’inoubliable Acceso. Car le festival ne se contente pas de faire venir des troupes du bout du monde pour deux ou trois dates dans la métropole, mais organise leurs tournées, souvent européennes. Une semaine plus tard au TNG-Vaise, lors de l’ouverture des agapes à Lyon, ce spectacle nous saute à la figure et nous mord les mollets. Tout commence par des éclats de rire : six mômes jouent sur un lit superposé métallique. La joie est courte car ils racontent la violence du traitement qui leur est infligé dans les Sename — service national pour mineurs entre maison de redressement et Assistance publique. Sévices sexuels, privation de droits… Longtemps, ils n’ont pas été entendus car « qui peut croire des orphelins, des bâtards, des délinquants ? » nous balancent-ils dans une mise en scène de Danilo Llanos qui parvient à les laisser s’exprimer tout en encadrant leur propos (les lettres des victimes qui s’écrivent à l’encre rouge sur cahier d’écolier, sur un immense écran en fond de scène). Juste après, de façon plus confuse, les quatre femmes de Space invaders au Point du Jour disaient la fatigue et le manque d’énergie pour raconter leur enfance sous Pinochet.

Puis le festival a pris son rythme de croisière avec le jeu participatif Virus de Yan Duyvendak, amusant sans être percutant. Et un petit bijou est né dans les caves du CHRD, haut-lieu de torture pratiquée par la Gestapo : dans C’était un samedi, dirigée par Irène Bonnaud, la comédienne grecque Fotini Banou, bluffante, porte dans sa langue une mémoire que son peuple n’a pas encore vraiment assimilée, celle de la déportation des Juifs. Avec d’émouvantes petites statues de terre cuite posées au sol cette actrice, propriétaire avec son compagnon d’un théâtre indépendant à Athènes si intriguant, est Stella Cohen, survivante, et tant d’autres jetés à Auschwitz-Birkenau un samedi 25 mars 1944. Malgré une première partie ardue, la pièce laisse sans voix — elle ne sera vue par les Grecs que dans quelques mois, les théâtres n’ayant pas encore rouvert là-même où cet art est né il y a 2500 ans.

Quatorze spectacles sont encore à venir d’ici au 30 octobre à Lyon et dans la métropole, dont C’était un samedi qui poursuit son chemin les 21 et 22 à Caluire puis Bron. D’autres langues vont résonner et nous emmener en Palestine, en Sibérie, au Congo, au Liban, en Syrie, au Kosovo, au Québec, en Belgique (voir ci-contre) et au Chili, toujours au Chili ! Hasta siempre Sens interdits !

Festival Sens interdits
En divers lieux de la métropole jusqu’au samedi 30 octobre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 13 novembre 2019 La 6e édition du festival Sens interdits aura fait la part belle à la capacité de jeunes artistes belges à gratter et bousculer autant leur art que leur temps quand les Russes ne cessent de tenter de prendre la mesure de la répression soviétique à...
Mardi 8 octobre 2019 Parler avec Patrick Penot, c'est évoquer le théâtre mais plus encore l'ailleurs, la résistance et une forme de joie, soit ce qui constitue la matrice du festival Sens Interdits qui fête ses dix ans et qu'il a fondé avec force et évidence.
Mardi 10 septembre 2019 En mode biennale, le festival dédié au théâtre de l'urgence célèbre, du 16 au 27 octobre, fête ses dix ans avec une programmation extrêmement prometteuse où les maux du monde sont exprimés avec forces et talents par des artistes résistants et...
Mardi 10 septembre 2019 Cette saison, les artistes s'attachent à malaxer (au mieux) ou à commenter (au pire) l'actualité immédiate. Cette lame de fond du théâtre contemporain se vérifiera tout au long des prochains mois dans les salles et sera ponctuée par l'indispensable...
Mardi 27 novembre 2018 Depuis 1985, de sa Sibérie natale, Tatiana Frolova dit ce qu'est son pays, ses errements et son incapacité à se regarder. Créé l'an dernier à Lyon, Je n'ai pas encore commencé à vivre revient au Point du Jour. Sans concession et ultra sensible.
Mardi 6 novembre 2018 Au cri dans la nuit, Marta Gornicka préfère la chorale de ces hommes et femmes debouts, dressés face au monde. Le festival Sens interdits offre en son année off cette première date en France du spectacle de la Polonaise à qui il est fidèle.
Lundi 24 septembre 2018 Elle en aura mis du temps à se trouver une voie en matière de culture, la Métropole. Mais près de trois ans après sa création, elle choisit d'aider financièrement les festivals Sens interdits, Karavel et la biennale Hors normes. Un geste politique...
Mardi 31 octobre 2017 Comment ça commence ? Comment ça finit ? Magistralement. Sens interdits, 5e du nom, a été plus qu'à la hauteur de l'urgence et la nécessité qui le sous-tendait. Ce festival international de théâtre, en faisant place autant à des troupes de...
Mardi 17 octobre 2017 Exception dans le paysage théâtral lyonnais, le festival international Sens Interdits concentre, depuis dix ans, les maux du monde et fait place aux petites troupes comme à Matthias Langhoff. Du 19 au 29 octobre, 21 spectacles en version...
Mardi 5 septembre 2017 Au vu des programmations hétéroclites (trop) touffues et qui confèrent aux différents théâtres des identités de plus en plus floues, émerge une vague de trentenaires qui, au travers de faits historiques, ou simplement d’histoires d’aujourd’hui,...
Mardi 13 octobre 2015 Pour sa première mise en scène de théâtre, le cinéaste Pablo Larraín livre avec "Acceso" un spectacle à l’image du festival Sens Interdits : férocement politique et fondamentalement humain. Retour sur son cheminement et sur l’histoire chilienne, que...
Mardi 2 juin 2015 Toujours plus internationale et comptant 8 créations et 9 co-productions, la nouvelle saison des Célestins, au cours de laquelle sa co-directrice Claudia Stavisky se mesurera au très caustique "Les Affaires sont les affaires" de Mirbeau, s'annonce...
Dimanche 31 mai 2015 Ludique et politique est le visuel de la nouvelle plaquette (une croix faite de craies fragilisées) du Théâtre de la Croix-Rousse. Ludique et politique (et du coup franchement excitante) sera sa saison 2015/2016. Benjamin Mialot
Jeudi 31 octobre 2013 "Regards de femmes" de Chrystèle Khodr et Chirine El Ansary. "Pendiente de voto" de Roger Bernat. "L’histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge" de Georges Bigot et Delphine Cottu.
Mardi 22 octobre 2013 Pour sa troisième pièce en tant qu’auteur, le Grenoblois Nasser Djemaï s’intéresse aux travailleurs immigrés restés en France sans leur famille. Et offre un spectacle d’une justesse de ton remarquable. Aurélien Martinez
Jeudi 17 octobre 2013 Le festival international Sens Interdits se tiendra du 23 au 30 octobre dans divers théâtres lyonnais. Décryptage de son contenu.
Mardi 10 septembre 2013 Quand ils étaient venus lors de la précédente édition du festival Sens interdits, en 2011, de tous jeunes acteurs cambodgiens nous racontaient l’histoire de (...)
Mercredi 5 juin 2013 Alors que s’achève tout juste, sur le plateau des Célestins, une version tonitruante de "Cyrano" (avec un Torreton sidérant), le théâtre de la Ville de Lyon annonce une future saison résolument européenne et contemporaine. Laquelle sera lancée par...
Mercredi 2 novembre 2011 Théâtre / La folle semaine du festival Sens Interdits s'est achevée comme elle avait commencée : dans un geste politique et artistique fort avec la fresque cambodgienne "L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge"....
Jeudi 13 octobre 2011 Dans quelques jours, le 23 octobre, les Tunisiens voteront pour trouver un successeur à Ben Ali qu’ils ont courageusement chassé le 14 janvier dernier. (...)
Jeudi 13 octobre 2011 Théâtre / En clôture de leur appétissant festival Sens interdits dédié au théâtre d’ailleurs, les Célestins accueillent une troupe de Cambodgiens qui nous entraînent dans la douloureuse histoire récente de leur pays à travers leur Roi Norodom...
Vendredi 2 septembre 2011 Avec la deuxième édition du festival Sens interdit à l’automne, Patrick Penot, directeur artistique, et par ailleurs co-directeur des Célestins, fait une promesse : réaffirmer l’essence politique du théâtre. Décryptage du contenu de cette...
Jeudi 3 septembre 2009 Propos / 'Sens Interdits', une nouvelle Biennale de Théâtre, se déroulera à Lyon du 17 au 26 septembre. Organisé par le Théâtre des Célestins, ce festival se donne pour objectif d’explorer les «mémoires, les identités et les résistances» au cœur du...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !