Institut Lumière : Stanley et Marcello sont dans une rétro

Shining
de Stanley Kubrick (ÉU, 1980, 1h55)

Institut Lumière / Le XXe siècle était-il à ce point jaloux de leurs talents ? Ni Marcello Mastroianni (1924-1996), ni Stanley Kubrick (1928-1999) ne franchirent sa limite, nous laissant avec des regrets… mais aussi nombre de chefs-d’œuvres qu’une double rétrospective à l’Institut Lumière nous convie à savourer.

En les voyant fêtés simultanément, on se dit que leur présence à un même générique n'eût pu produire davantage que des étincelles. Car même si Marcello Mastroianni est indissolublement lié à l’univers de Fellini, l’extraordinaire éclectisme de sa carrière naviguant de la comédie au drame aurait permis à ce génial caméléon d’endosser la plupart des rôles de Peter Sellers chez Kubrick, voire ceux de Tom Cruise, de Nicholson, de Ryan O’Neal, de Malcolm McDowell… et tous les autres figurant dans les (nombreux) projets inaboutis du cinéaste new-yorkais ! Ce fantasme de cinéphile, irréalisable, on le trompera avec du bien tangible : la (re)découverte des films de deux de plus importants contributeurs à l’art cinématographique du XXe siècle.

à lire aussi : Le Netflix Film Club à l’Institut Lumière

Master & Maestro

Pour Kubrick, présenter l’exhaustivité de ses longs-métrages (treize titres au total) n’a pas toujours été chose aisée, et l’on sait gré à cette programmation d’intégrer son premier opus Fear and Desire (1953), longtemps écrémé des intégrales. Tous les superlatifs ayant été usés pour évoquer le rigueur, la pertinence et le perfectionnisme de l’œuvre du maître, rappelons juste qu’à chaque fois qu’il abordait un sujet, un genre, une époque, c’était pour en proposer une vision appelée à en devenir la référence ultime ou le mètre-étalon : anticipation, guerre, science-fiction, horreur… Le cosmos audiovisuel créé par Kubrick façonne l’imaginaire du 7e Art depuis plus de soixante ans et ce n’est pas près de s’achever.

Plus complexe s’avère le choix des films retraçant le parcours de Mastroianni : dans la jungle internationale de plus de 150 œuvres, où le sublime cohabite souvent avec l’exceptionnel. Sans surprise, La Dolce Vita / Huit et demi y trônent, mais aussi un aréopage de cinéastes balayant l’âge d’or du cinéma italien. Antonioni, Petri, Bolognini, Visconti (L'Étranger, photo), Germi et naturellement Ferreri pour La Grande Bouffe (judicieusement placée entre les deux réveillons…) ou Scola pour Une journée particulière (une seule séance ce 1er décembre).

Plus rares — et donc méritant la réservation immédiate — La Peau de Liliana Cavani ou deux de ses plus grandes interprétations de la fin des années 1980 : dans L’Apiculteur chez Angelopoulos et Les Yeux noirs de Mikhalkov. Un itinéraire entre nostalgie, charme et élégance qui sera marqué en janvier par quelques soirées spéciales avec Marina Vlady et Jean A. Gili. Nécessaire.

Rétrospectives Marcello Mastroianni et Stanley Kubrick
À l’Institut Lumière jusqu’au 19 janvier

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 1 décembre 2021 Après de rocambolesques péripéties, l’Institut Lumière accueillera bien du 7 au 14 décembre les neuf films du “Festival Netflix“ et sa pluie de grands auteurs, dans un contexte houleux. Récit du feuilleton qui a tourneboulé les “professionnels...
Jeudi 18 novembre 2021 Imaginez la migraine pour les Anglo-saxons : la première cinéaste de l’histoire s’appelait Guy — bon, d’accord de son nom de famille, Alice (1873-1969) (...)
Lundi 5 juillet 2021 Hommages et déserts au menu de l’Été en Cinémascope 2021, avec en sus de somptueux plats de résistance. Réservez tout de suite un mardi et sept jeudis ; en plus, c’est gratuit !
Vendredi 26 mars 2021 Un mois avant son quatre-vingtième anniversaire, le jour du centenaire de Simone Signoret, Bertrand Tavernier est décédé dans sa propriété de Sainte-Maxime. C’est davantage qu’un cinéaste ou que le président de l’Institut Lumière qui disparaît avec...
Jeudi 25 mars 2021 On vient d’apprendre la disparition à 79 ans du cinéaste, scénariste et producteur Bertrand Tavernier, par ailleurs président de l’Institut Lumière depuis sa création en 1982. Une perte immense.
Vendredi 26 février 2021 Avant les tapis rouges, Thierry Frémaux a longtemps foulé avec une respectueuse gravité les tatamis de judo. Dans "Judoka", un récit où rien ne fait écran à cette part d’intime, le directeur général de l’Institut Lumière/délégué général du Festival...
Mardi 8 septembre 2020 Nouveauté de cette saison, Les Vendredis de l’horreur programmés par les circuits Pathé créent un rendez-vous pour frissonner en fin de semaine (en même temps, (...)
Jeudi 16 juillet 2020 Deux fois deux Palmes d’Or succèdent donc au double palmé Francis Ford Coppola, et recevront donc le Prix Lumière le vendredi 16 octobre à Lyon. Croisons-les doigts pour que rien n’entrave cette prophétie…
Mardi 10 décembre 2019 Plus le temps passe, plus la place de Matrix dans l’Histoire du cinéma se consolide. La chose s’avère même troublante : rares sont en effet les films à jouir (...)
Mardi 30 avril 2019 L’Institut Lumière célèbre Christopher Nolan qui, en moins de vingt ans, s’est affirmé comme l’un des auteurs qui comptent à Hollywood et ailleurs : dix (...)
Mardi 11 décembre 2018 Voici le genre de soirée auquel on aimerait convier Martin Solveig. Surtout pas pour le charger d’ambiancer les séances — il serait capable de demander (...)
Mardi 3 avril 2018 Avec son récurrent programme Cinématokid, l'Institut Lumière soigne les mirettes de notre progéniture en leur donnant accès au meilleur de l'animation internationale.
Mardi 19 décembre 2017 Tant pis pour les plus jeunes ! L’Institut Lumière n’ayant toujours pas, à l’heure où nous écrivons ces lignes, divulgué les films retenus pour ses “séances (...)
Mardi 28 novembre 2017 Son importance dans le paysage cinématographique contemporain n’a d’égale que son infinie discrétion. Humble mais résolu, il se révèle capable d’audaces inouïes (...)
Mardi 29 ao?t 2017 Même si la soirée d’ouverture de la rétrospective Andreï Tarkovski (1932-1986) est prévue mardi 5 septembre autour de L’Enfance d’Ivan, cinq des six films (...)
Mardi 4 octobre 2016 Bibliothèque : bondée. Café du coin : bruyant. Atelier de co-working : complet. Pas de panique : on a déniché les meilleurs lieux pour réviser votre dernier cours de macroéconomie et booster votre créativité.
Mardi 20 septembre 2016 De tous les super-héros capés, Batman est celui auquel chacun(e) s’identifie le plus aisément, puisque sa force réside dans ses faiblesses. Ni extraterrestre, (...)
Mardi 21 juin 2016 Précurseur de la manifestation pluriculturelle Tout l’monde dehors, le rendez-vous estival de l’Institut Lumière joue chaque année à fond la carte de la (...)
Mardi 15 mars 2016 Sans un bruit, un nouveau festival a vu le jour à l’Institut Lumière. Une discrétion toute naturelle, puisqu’il est dévolu au muet — vaste pan de l’histoire (...)
Vendredi 5 février 2016 L’information, publiée par Tribune de Lyon, s’est propagée dans la ville comme une traînée de poudre ces derniers jours : l’emblématique Thierry Frémaux, (...)
Mardi 16 février 2016 Après deux quintuples vainqueurs du Tour, Bernard Hinault et Eddy Merckx, le festival Sport, Littérature et Cinéma rend hommage à une autre légende du cyclisme : Raymond Poulidor, éternel second et perdant paradoxal, car unique coureur de l'Histoire...
Mardi 19 janvier 2016 Séparément,  chacun exerce sur le public une attraction confinant à la fascination : que dire alors d’une rencontre entre sport, (...)
Jeudi 10 décembre 2015 Deux ans après Eddy Merckx, c'est un autre cycliste qui donnera le coup d'envoi de la troisième édition des passionnantes rencontres Sport, Cinéma et (...)
Vendredi 9 janvier 2015 Thierry Frémeaux vient de l'annoncer en marge des rencontres Sport, cinéma et littérature : l'Institut Lumière projetera jeudi 15 janvier à 21h le documentaire (...)
Mardi 6 janvier 2015 Invité à ouvrir le festival "Sport et Cinéma" de l'Institut Lumière, Bernard Hinault, quintuple – et dernier français – vainqueur du Tour de France fut aussi, à sa manière, un personnage de cinéma. Le héros de quelques-uns des plus beaux thrillers...
Jeudi 25 septembre 2014 Une jolie pancarte Leroy-Merlin accrochée sur ses grilles ne laissait plus trop planer le doute ces derniers jours, mais il aura fallu attendre sagement (...)
Lundi 9 septembre 2013 Après avoir fait ressurgir le Taxi Driver de Martin Scorsese mercredi dernier, UGC Ciné-Cité Confluence, dont la programmation est assez baroque, s’offre (...)
Samedi 15 juin 2013 De Rodney Ascher (ÉU, 1h42) documentaire
Mercredi 7 novembre 2012 La double rétrospective consacrée à Charlie Chaplin commence ce week-end à l'Institut Lumière avec le programme suivant : Samedi 10 novembre 14h30 JEUNE PUBLIC (...)
Jeudi 14 juin 2012 En 1961, Elio Petri, jusqu’ici scénariste, signe son premier film en tant que réalisateur, L’Assassin. Débuts prometteurs, même si Petri n’a pas encore abouti (...)
Jeudi 30 juin 2011 Pour terminer sa saison, L’Épouvantable vendredi s’offre une nuit consacrée au Diable, avec trois films dont deux sont des exceptions par rapport à ses principes initiaux : l’un est un navet, l’autre est une (excellente) comédie. Christophe Chabert
Vendredi 29 avril 2011 Paul Thomas AndersonSes premiers films (Boogie nights et Magnolia surtout) étaient sous forte influence Scorsese, mais Paul Thomas Anderson s’est avéré le (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !