Jeunesse à vif : l'art de l'enfance

Au moment où sort le très délicat Petite Solange, le nouveau cycle CinéCollection du GRAC se souvient de précédents regards de cinéastes sur des enfances blessées ou confrontées à des soucis plus grands que leur âge. "Jeunesse à vif" rassemble un carré de films aux trajectoires singulières, tous inscrits dans le patrimoine.

à lire aussi : Les sorties cinéma à Lyon des mercredi 2 et mercredi 9 février

L’incontournable semi-autobiographique Les Quatre cents coups (1959) de François Truffaut — inaugurant Les Aventures d’Antoine Doinel et la carrière de Jean-Pierre Léaud — entame la série, suivi par le préparez-vos-mouchoirs Incompris (1967) de Comencini abordant le deuil et la solitude dans la fratrie.

On saute dans l’espace et le temps pour sillonner en compagnie d’un jeune étourdi les routes pulvérulentes d’Iran dans Où est la maison de mon ami ? (1987), premier acte de la Trilogie de Koker de Kiarostami (et sa révélation internationale) avant de revenir en France pour Le Petit Criminel (1990) de Jacques Doillon. S’il offrit à Richard Anconina l’un de ses meilleurs rôles ; s’il révéla à la fois Clotilde Courau et Gérald Thomassin, ce drame, dont le titre résume bien l’intrigue, connaît un triste écho depuis quelques années avec le sordide fait-divers non élucidé de Montréal-la-Cluse impliquant l'acteur et récemment raconté par Florence Aubenas.

CinéCollection "jeunesse à vif"
Dans les salles du GRAC jusqu'au 28 février

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Cinéma...

Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mercredi 17 août 2022 Et si Forrest Gump portait un turban et dégustait des golgappas plutôt que des chocolats ? L’idée est audacieuse mais aurait mérité que le réalisateur indien de Laal Singh Chaddha se l’approprie davantage. Si l’intrigue réserve forcement peu de...
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mardi 26 avril 2022 Les organisateurs d’On vous ment ont de le sens de l’humour (ou de l’à propos) puisqu’ils ont calé la septième édition de leur festival pile entre la présidentielle et les législatives. Une manière de nous rappeler qu’il ne faut pas tout...
Mardi 26 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers (Ce sentiment de l’été, Amanda…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !