Préavis de grève levé aux Célestins

La Mouette

Célestins, théâtre de Lyon

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Conflit Social / Le préavis de grève aux Célestins, lancé il y a une semaine pour la journée du 1er mars, a été levé lundi 28 février. "La Mouette" de Cyril Teste et "La Ligne solaire" se joueront bien dès les mercredi 2 et jeudi 3 mars, aux dates prévues cette semaine. Parce que la Ville de Lyon et la direction des Célestins ont prévu de réajuster les emplois aux nouveaux besoins du théâtre, qui est en régie directe de la Ville.

« La situation au théâtre des Célestins est alarmante ! » fustigeait la CGT et l’UGICT-CGT (le syndicat CGT des personnels de la Ville de Lyon et organismes rattachés et celui des personnels d’encadrements de la Ville) dans un communiqué en date du 22 février, appelant à une journée de grève ce mardi 1er mars. Ils réclamaient « une planification juste et rigoureuse, annoncée sur cinq à six semaines à l’avance pour assurer le respect de la vie familiale des agents, une amélioration des méthodes de management, l’embauche immédiate des postes vacants, à savoir : un poste en lumière, trois en plateau et un à l’accueil et l’arrêt des contrats CDD renouvelables plusieurs fois sur les postes de titulaires, la NBI [nouvelle bonification indiciaire] pour les agents qui encadrent des équipes lors des montages et de montages des spectacles et enfin le respect des fiches de postes des agents en fonction de leur grade. »

Hier, à l’issue d’issue d’une concertation avec la Ville de Lyon et la direction du théâtre (en régie directe), le préavis de grève a été levé. Le co-directeur Pierre-Yves Lenoir a pu rassurer les agents sur trois postes qui faisaient l’objet de demandes particulières, notamment sur le poste de la lumière qui est aujourd’hui sous statut intermittent du spectacle. « Nous sommes d’accord pour l’engager, nous voulons le faire avec un salaire conforme à sa fonction, c’est-à-dire plutôt des fonctions de régisseur que d’électricien ou de machiniste » dit-il, faisant remarquer que les techniques des théâtres ont évolué et sont plus complexes à maitriser, donc qu'il faut recruter au bon niveau.

Créer des postes au niveau des compétences nouvelles

Du côté du plateau, les postes devraient passer de la catégorie C à B. Car globalement « il s’agit de transformer les postes actuels et les upgrader pour recruter à niveau de compétence plus importants et plus adéquat : faire progresser l’ensemble des métiers techniques en compétences et en salaires. Nous avons demandé à la Ville d’obtenir ces transformations de postes. Ça se fera lors d’un comité technique en fin de saison. Ça prend un certain délai, mais ça va se faire » précise-t-il encore alors que le théâtre traverse une période de transition : le directeur technique part à la retraite en fin de saison, un nouveau est en cours de recrutement pour la rentrée. « Nous faisons un état des lieux dans cette phase de transition ».

Quant à la planification, Pierre-Yves Lenoir reconnait qu’il y a eu du retard pris en décembre à ce sujet mais qu’une personne supplémentaire a été embauchée avec cette mission précise. Le théâtre vient de se doter d’un nouvel outil à cet effet ; il sera opérationnel à la rentrée. En décembre, « les délais de planification étaient de moins de trois semaines, alors qu’on est à trois semaines habituellement ». Les syndicats exigent que les agents aient connaissance de leurs plannings cinq à six semaines en avance. « On sera à cinq semaines dans quinze jours » prévoit le co-directeur. « J’ai toujours été très volontaire pour que l’on puisse donner les plannings très l’avance, je voudrais même dans l’idéal qu’on puisse les donner aux agents permanents d’une saison sur l’autre. »

Enfin, même si une petite trentaine des 365 levers de rideaux s’est fait dans des lieux partenaires, Pierre-Yves Lenoir reconnait que cette saison est « exceptionnellement dense » notamment parce qu’il y a eu quinze spectacles reportés suite aux engagements pris avec les artistes lors de la crise sanitaires, « mais ça ne se fait pas à masse salariale constante, on engage beaucoup de renforts intermittents pour les montages et démontages… »

La saison prochaine sera certainement un peu plus légère, même si le projet de Pierre-Yves Lenoir lors de son arrivée en mars 2019 est d’accentuer l’accueil de compagnies dans la petite salle du théâtre, avec plus de dates que lors de la co-direction précédente.

Et puisque la crise n’en finit pas de livrer ses conséquences, il constate : « la fatigue accumulée des équipes, les difficultés pour faire revenir le public » et « la distance, le travail en visio » qui ont forcément abîmé le lien entre les équipes. Cette conjonction de facteurs fait de 2021-22 « une saison pour le moins intense, on ne le nie pas. »

Rien moins que Cyril Teste et sa Mouette, Cécile Vandalem et son Kingdom, deux artistes très axés sur le travail vidéo et très reconnus depuis quelques années, sont au programme de la grande salle en mars. Ainsi que l’écriture du talentueux russe Ivan Viripaev (La Ligne solaire, mis en scène par Cécile Auxire-Marmouget) et la très belle, habile et touchante proposition de Laurent Ziserman, Ana, autour de Pialat et son film À nos amours qui eux sont programmés dans la Célestine. Le tout désormais sans masque !

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Après une première moitié de saison d’une densité inédite, les théâtres attaquent 2022 sans baisser de rythme. Les six mois à venir seront riches comme rarement de découvertes et de grandes figures pour se clore sur la venue d’Ariane Mnouchkine.
Mercredi 27 janvier 2021 Lors du deuxième confinement, les théâtres ont pu rester ouverts — pour les artistes. Ces derniers ont occupé les plateaux pour répéter ce qui aurait dû se créer ces derniers mois. Comment traverse-t-on cette période qui ne dit pas sa fin ? Réponses...
Mardi 11 juin 2019 C’est une première et c’est peu dire qu’elle est réjouissante. Le Théâtre des Célestins lance la première édition d’un prix Celest’1 qui vise à faire de (...)
Mardi 11 décembre 2018 Comme à chaque fin de saison, il n'en reste qu'un pour les fêtes : les Célestins qui double la dose (19h puis 21h) avec cette fois-ci deux spectacles plus que prometteurs.
Mercredi 21 novembre 2018 Le co-directeur du Théâtre des Célestins quittera ses fonctions le 31 décembre prochain pour prendre la direction du Théâtre de l'Atelier à Paris, au 1er (...)
Mardi 5 juin 2018 Si par miracle vous aviez raté Festen au cinéma, le film dogme sorti en 1998, alors filez aux Célestins du 12 au 16 juin, et vous aurez la chance de découvrir (...)
Mardi 20 février 2018 Le 2 mars, les Célestins vous offrent le car pour allez chez nos voisins stéphanois, dans la Comédie flambant neuve où le directeur de ce CDN monte Fore (...)
Mardi 9 janvier 2018 C'est sa pièce totale. Seize comédiens pour environ soixante rôles. Laurent Brethome a créé Margot en novembre, après l'avoir déjà esquissé en 2014 avec les (...)
Mardi 12 décembre 2017 Il n'en reste qu'un ! Les Célestins est le seul (gros) théâtre lyonnais qui ouvre ses portes le 31 décembre et clos ainsi son accueil fait à Arturo (...)
Mardi 19 septembre 2017 D'un texte sur un drame familial, prix Pulitzer,  Claudia Stavisky fait un spectacle très honnête traversé par une Julie Gayet qui s'avère s'adapter avec opiniâtreté à des plateaux de théâtre qu'elle avait jusque-là très peu arpentés.
Mardi 13 décembre 2016 Si la plupart des théâtres, comme chaque année, ferment le soir du 31 décembre, l'Iris (avec le clown loufoque Philippe Goudard), l'Instant T., le Fou et le (...)
Jeudi 12 mai 2016 La prochaine saison, tout juste annoncée,  contient des pépites : sélection. Acceso (du 8 au 19 oct) : monologue inoubliable, violent et (...)
Jeudi 28 avril 2016 Amputé de 100 000€ sur le budget 2016 par la Ville de Vienne, critiqué par un récent rapport de la Chambre régionale des comptes couvrant la période (...)
Mardi 19 avril 2016 Convier Joann Sfar pour évoquer son dernier ouvrage paru exige de se tenir à la page : il en a peut-être sorti un ou deux nouveaux depuis la semaine dernière…
Mardi 8 mars 2016 Du monsieur Lechat (voir critique ci-contre) de Mirbeau au monsieur Cahuzac de Médiapart, il n’y aurait qu’un pas si le second n’était pas au cœur d’une (...)
Vendredi 11 mars 2016 Du texte noir d'Octave Mirbeau sur un homme puissant, vaniteux et autoritaire, Claudia Stavisky tire un spectacle académique et sans fioriture porté par un François Marthouret en grande forme. Nadja Pobel
Mardi 15 septembre 2015 Chez ceux qui ne l’ont jamais vue comme chez ceux qui la connaissent déjà bien, son talent hors norme et sans cesse renouvelé provoque le même étonnement. Marief Guittier le confirme à l'Elysée sous la houlette de son éternel acolyte Michel Raskine...
Mardi 8 septembre 2015 Si priorité est donnée dans ces colonnes aux spectacles et aux artistes, impossible de faire l’impasse sur les gels ou amputations de budgets culturels annoncés par la Ville en juin. Explications avec Georges Képénékian, 1er adjoint au maire délégué...
Mardi 2 juin 2015 Toujours plus internationale et comptant 8 créations et 9 co-productions, la nouvelle saison des Célestins, au cours de laquelle sa co-directrice Claudia Stavisky se mesurera au très caustique "Les Affaires sont les affaires" de Mirbeau, s'annonce...
Mercredi 5 juin 2013 Alors que s’achève tout juste, sur le plateau des Célestins, une version tonitruante de "Cyrano" (avec un Torreton sidérant), le théâtre de la Ville de Lyon annonce une future saison résolument européenne et contemporaine. Laquelle sera lancée par...
Jeudi 13 décembre 2012 Dans une soirée de réveillon quasiment désertée par les théâtres, les Célestins se distinguent avec une relecture haute en couleurs d’"Alice au pays des merveilles" par Fabrice Melquiot. Aurélien Martinez & Nadja Pobel
Lundi 7 novembre 2011 Théâtre / Le monde du travail ? Un antre de la folie ordinaire nous dit la compagnie Pôle Nord avec son diptyque CDI/CDD. L’aliénation suinte par tous les pores de ce travail brut, brutal et parfois aussi bancal. Nadja Pobel
Mercredi 2 novembre 2011 Théâtre / La folle semaine du festival Sens Interdits s'est achevée comme elle avait commencée : dans un geste politique et artistique fort avec la fresque cambodgienne "L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge"....
Mercredi 14 mars 2007 Théâtre / Les villes de province ont ceci de merveilleux qu'il ne s'y passe presque rien. Tout y est confortable, rassurant, et l'on peut passer sa vie à (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !