Pialat et nos amours aux Célestins

Ana

Célestins, théâtre de Lyon

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre / Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du réalisateur et, dans un même geste, à faire revivre sa figure renfrognée, peu amène mais tendre.

Fustiger la Nouvelle Vague (sauf Godard), célébrer la peinture (et Poussin), réaffirmer une passion pour Dreyer… L’homme Pialat surgit d’emblée dans ce spectacle très documenté où, entre les dialogues d’À nos amours, s’insèrent quelques réflexions du cinéaste. Incisive mais un peu déboussolante, cette entame fait craindre que ne s’exposent, ici, des dinosaures laissant le public non aficionado sur le bas-côté. Cela s’évapore très rapidement car Laurent Ziserman va, comme Pialat, laisser place au jeu, à ce huis-clos familial des années 80 (ou 50 selon que l’on se réfère au moment de l’action de la nouvelle originelle et autobiographique d’Arlette Langmann, Filles du Faubourg) dans lequel Suzanne explore la liberté sexuelle que lui offre son adolescence, prenant la tangente des conflits familiaux avec frère, mère et père bientôt disparu.

à lire aussi : Pialat à poing levé

Now, Suzanne takes your hand…

Tissant le film (tel qu’il est dialogué à l’écran en 1983 et non selon le scénario original beaucoup amendé pour des questions de budget) avec le théâtre, Ziserman n’enferme jamais À nos amours sur un plateau, fuyant le mimétisme avec l’objet filmé. Il se débarrasse de la scène inaugurale qui est du pur théâtre : Suzanne (Sandrine Bonnaire) interprétant Musset. Il fait théâtre autrement : en démultipliant une scène d’engueulade à table jusqu’à se fondre dans le travail du frère (ici un réalisateur en devenir et non un écrivain). Se décalquent les unes sur les autres les séquences rendant un chouia complexe le début d’ANA, qui ensuite va se déployer avec plus de linéarité dans des espaces mouvants mais bien identifiables : l’atelier du père (qui n’est plus fourreur mais dessinateur pour des imprimés industriels — le Pialat peintre n’est pas loin), la chambre sommaire de Suzanne et l’incontournable table à manger où tout se noue et se dénoue jusqu’à la veillée funèbre du patriarche.

Empruntant le vocable de Claire Denis qui parle « d’ adoption » plutôt que « d’adaptation » de films, Laurent Ziserman (comédien formé à la Rue Blanche et qui a frayé avec Claire Lasne-Darcueil et François Cervantès notamment) produit exactement cela : un spectacle qui ne trahit pas son maître, sans le vénérer non plus. Il est tout à fait antipathique dans le rôle du « vieux ringard de droite » au tout début... La pièce tutoie le sidérant naturalisme qui jaillissait de ses films.

Cela passe par Ziserman qui a l’audace d’endosser le rôle du père tenu par Pialat dans À nos amours et qui lui confère une ressemblance travaillée sans virer au clone. Il a su s’entourer d’un trio inextricablement soudé : Benoit Martin moins dilettante et plus lisse que Dominique Besnehard, Magali Bonat impeccable qui fait le dos rond avant d’exploser et Savannah Rol, à qui l’on donne 17 ans comme une évidence, et qui sait (se) jouer des présents comme des absents (ses nombreux amants avec qui elle dialogue déchainée, face téléphone).

La vidéo ne recouvre pas le plateau et n’est que le résultat des premiers pas du frère qui s’essaye à réaliser son film, ANA, et clôture ces 90 minutes durant lesquelles le legs de Pialat, plus que Pialat lui-même, a trouvé chair. Et, in fine, comme avec le cinéaste disparu en 2003, c’est une ode à l’adolescence et à la liberté inaliénable.

ANA
Aux Célestins du jeudi 17 au dimanche 27 mars

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 L’association parisienne Le Recho inaugurait, début mars à Lyon, la première étape de son Itinéraire Solidaire : un projet itinérant réunissant habitantes et habitants de plusieurs villes de France et personnes exilées, autour de la cuisine....
Mardi 15 mars 2022 C'est le type de petit festival que l'on adore et qui, lui aussi, fait son retour : Vendanges graphiques, à Condrieu, réunit le temps d'un week-end, (...)
Mardi 1 mars 2022 Le préavis de grève aux Célestins, lancé il y a une semaine pour la journée du 1er mars, a été levé lundi 28 février. "La Mouette" de Cyril Teste et "La Ligne solaire" se joueront bien dès les mercredi 2 et jeudi 3 mars, aux dates prévues cette...
Mardi 4 janvier 2022 Depuis l'automne, Piers Faccini et ses invités sont à l'honneur à l'Opéra Underground. Avant de recevoir Blick Bassy, il convie le percussionniste Karim Ziad, le musicien gnaoui Mehdi Nassouli et le quatuor de chambre Emana à revenir avec lui, sur...
Jeudi 16 décembre 2021 L’émission culinaire de France Inter,  On va déguster, réunissait en novembre dernier deux Lyonnaises dont on a récemment parlé : Anaïs Duraffourg et Géraldine (...)
Mercredi 17 novembre 2021 Mûrie de longues années par Audrey Diwan, cette adaptation d’Annie Ernaux saisit l’ascèse et la précision de l’autrice, pour la transmuter en portrait dépourvu de pathos d’une éclaireuse engagée malgré elle dans une lutte à la fois intime et...
Jeudi 18 novembre 2021 Depuis 40 ans, à Lyon, Le Réverbère défend la photographie en général et certains photographes en particulier. Pour fêter cela, la galerie a proposé à plusieurs de (...)
Mercredi 8 septembre 2021 L’amour donne du cœur au ventre, fait parfois partir sur un coup de tête, et peut convoquer bien d’autres mécaniques corporelles. Comme pas mal de films de la quinzaine. Attention : on ne prend pas toujours son pied…
Mercredi 27 janvier 2021 Lors du deuxième confinement, les théâtres ont pu rester ouverts — pour les artistes. Ces derniers ont occupé les plateaux pour répéter ce qui aurait dû se créer ces derniers mois. Comment traverse-t-on cette période qui ne dit pas sa fin ? Réponses...
Mercredi 4 novembre 2020 En septembre, les Givordins de Ganafoul, tête du pont de la faste période "Lyon capitale du rock", ont réédité "Sider-Rock" un album jusque-là inédit de 1975, témoignant de leurs débuts, en quintet et en français. Un petit morceau d'Histoire pour...
Lundi 28 septembre 2020 À l'extrémité septentrionale du lac du Bourget, non loin de l'abbaye, les plaisanciers peuvent embarquer sur le canal de Savières. Et découvrir ses merveilles et sa Venise, Chanaz. Là où le temps a effectivement suspendu son vol.
Jeudi 14 mai 2020 Il était une fois un vieux crocodile du textile, Pierre Cardin, qui voulait croquer Lacoste — pas la marque, le village du Luberon. Un presque jeune loup de la communication s’interposa avec sa caméra. Qui croyez-vous qui gagna ? Pas forcément le...
Mardi 10 mars 2020 Hormis un spectacle d’ouverture sans grand suspens ("Message in a Bottle"), la programmation arts vivants de cette édition des Nuits de Fourvière s’annonce de très haut vol avec notamment la crème de l’émergence en théâtre et deux pépites absolues...
Mardi 11 février 2020 Le combat de personnages pour pouvoir survivre après la défection de leur public épouse celui d’un père pour rester dans le cœur de sa fille. Beau comme la rencontre fortuite entre Princess Bride et une production Pixar dans un film d’auteur...
Mardi 28 janvier 2020 Disparu en reportage au Cambodge, Gilles Caron (1939-1970) fut un grand œil photographique du XXe siècle ; et ce bien que sa carrière couvrît à peine une décennie. Troublée par les échos à sa propre histoire familiale, la documentariste Mariana...
Mardi 14 janvier 2020 La BF15 ouvre ses espaces à un jeune artiste stéphanois, Vincent Gernot, qui y déploie des gestes plastiques à la fois simples et transgressifs.
Mardi 14 janvier 2020 Garder la noirceur initiale du conte, y injecter les tragédies modernes, déconstruire le genre... Une pièce à thèse ? Non ! Avec Blanche-Neige, son premier spectacle jeune public, Michel Raskine excelle à réunir tout les éléments foutraques dans ce...
Mardi 7 janvier 2020 S’il n’avait succombé à 30 ans en couvrant le coup d’État cambodgien de Pol Pot, il serait aujourd’hui à coup sûr autant célébré que son confrère et cofondateur (...)
Mardi 19 novembre 2019 Avec sobriété, voire humilité, l'exposition Par-delà le paysage réunit six photographes sur la thématique, toujours revisitée et toujours émouvante, du paysage.
Mardi 24 septembre 2019 Désormais éparpillées entre le Ninkasi (version club) et l'Opéra Undergroud (versant live), les soirées Black Atlantic Club accueillent le groupe de funk londonien d'origine soudanaise The Scorpios ce samedi.
Mardi 10 septembre 2019 Luton,  1987. Élevé dans une famille d’origine pakistanaise de la banlieue populaire, en proie aux tourments de l’adolescence, Javed se réfugie dans l’écriture. Quand il découvre la musique et les textes de Bruce Springsteen, c’est une...
Mardi 10 septembre 2019 Comment deux trentenaires parisiens confrontés à leur solitude et leurs tourments intérieurs, s’évitent avant de se trouver. Cédric Klapisch signe ici deux films en un ; voilà qui explique qu’il soit un peu trop allongé, pas uniquement à cause des...
Samedi 17 ao?t 2019 Leur ville inexplicablement envahie par des pingouins, un groupe d’enfants profite des vacances pour enquêter. Un songe astrophysique drapé de poésie mythologique, empli de fantaisie. Et de palmipèdes.
Mardi 21 mai 2019 Un peu plus de quarante ans après le fameux "Lyon capitale du rock" de Libération, le Département Musique de la Bibliothèque Municipale revient, sous la forme d'une exposition merveilleusement documentée, sur la grande aventure rock qui agita la...
Mardi 30 avril 2019 Par le biais du street art, les femmes s’approprient en filigrane l’espace de la rue, espace profondément masculin voire sexiste. Visant à contrer cette oppression, des artistes et activistes bâtissent à l’échelle planétaire, un musée à ciel ouvert...
Mardi 9 avril 2019 Le Lavoir Public n’est pas qu’un lieu de clubbing ultra recommandé. C'est aussi le berceau de la parole intime voire crue. Ce sera le cas en avril (...)
Mardi 26 mars 2019 Infiniment drôle et absurde, brut, dark, vif, brillant, Logique du pire est la pépite théâtrale de mars. En 1h10, les Canadiens emmenés par Étienne Lepage étourdissent !
Mardi 8 janvier 2019 Maître et disciple, Alfred et “François-my-boy” ont noué une singulière relation d’admiration réciproque qui se devine au fil des pages de leur livre (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !