Villeurbanne : un "nous" à retricoter à l'Institut d'Art Contemporain

Art Contemporain / À l’occasion du label "Villeurbanne 2022 Capitale française de la culture",  l’Institut d’art contemporain et d’autres partenaires proposent une "Fabrique du nous", sous forme d’expositions, de rencontres et d’autres événements.

Le "nous", le commun, le lien collectif ont été bien endommagés par la crise sanitaire mais, au-delà, sont toujours dans nos sociétés contemporaines fragiles et à réinventer. L’Institut d’art contemporain et d’autres structures villeurbannaises (URDLA, Le Rize…) font le pari que « l’art peut contribuer à fabriquer ce nous » et ce, en deux temps thématiques : "Quels territoires ?" interrogeant ce territoire qui nous constitue et que nous partageons avec d’autres ; "Avec la voix" (à partir du 4 juin) qui est l’un des médiums essentiels du partage et du lien.

à lire aussi : Vanessa Fanuele et Frédéric Khodja exposés à la Fondation Bullukian

Chaque temps s’articule autour d’une exposition collective dans les murs de l’IAC et d’une multitude d’événements ailleurs à Villeurbanne : un "rituel de la marelle" avec deux artistes-chercheuses en centre-ville, une exploration de Villeurbanne (son centre comme les bords du périphérique) par la marche à pied en compagnie d’un artiste, la découverte de projets associatifs urbains comme les "Maisons du castor", un concert et une exposition de Jean-Xavier Renaud à l’URDLA

Territoires filmés

L’exposition à l’IAC réunit cinq artistes, toutes préoccupées par l’idée de territoire, d’imprégnation par le lieu, ou d’environnement. Étrangement, les œuvres les plus intéressantes sont aussi les œuvres les plus dématérialisées : des films projetés ou des environnements vidéo.

C’est, par exemple, la vidéo envoûtante Sirenomelia de la Lituanienne Emilija Skarnulytè (née en 1987 à Vilnius) qui, grimée en sirène, parcourt les fonds sous-marins d’une base militaire norvégienne abandonnée. Ou les films de Laura Sellies (née en 1989, vivant à Paris) qui montrent trois petites filles racontant une comptine dans différents espaces. Ce sont encore les nombreux films de Pauline Julier (née en 1981 à Genève) qui constituent comme une encyclopédie imaginaire et subjective "d’histoire naturelle".

La Fabrique du nous #1

Quels territoires ?
À l’Institut d’art contemporain à Villeurbanne jusqu’au 30 avril

Avec la voix
À l’Institut d’art contemporain à Villeurbanne du 4 juin au 31 juillet

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Vendredi 7 octobre 2011 «Suce ma bite t’auras des frites !», «Kadafille», «J’adore ta chatte ! Je te bouffe l’abricot (chants tamouls)»… Tels sont certains des calembours ou (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter