Biennale d'Art Contemporain 2022 : attention fragile !

16e Biennale d'art contemporain

Anciennes usines Fagor-Brandt

Du 14 septembre au 31 décembre 2022, du mar au ven de 11h à 18h, sam, dim de 11h à 19h

Art Contemporain / Placée sous le thème de la fragilité et de la résistance, la nouvelle Biennale d’Art Contemporain s’annonce riche en découvertes d’artistes inconnus et occupera, tout l'automne, l’ensemble (ou presque) des structures muséales de la métropole.

« Le virus, l’explosion à Beyrouth, la guerre, la baisse de financement public…» Lors de la présentation officielle de la Biennale d’Art Contemporain 2022 ce jeudi 2 juin, sa directrice Isabelle Bertolotti égrène les nombreuses difficultés rencontrées par cette édition, décalée d’un an. Contre vents et marées, la Biennale aura donc bel et bien lieu, avec la ferme intention de franchir les frontières entre l’art et la vie, de traverser aussi les disciplines artistiques, les temporalités (avec des œuvres d’art contemporain en regard d’œuvres anciennes), les sphères géographiques et culturelles.

Les deux commissaires invités, Sam Bardaouil et Till Fellrath, ont placé cette 16e édition sous le signe de la fragilité, mais aussi de la résistance. Sam Bardaouil précise que leur projet « est parti de l’idée de fragilité du corps et de l’importance du lien physique à l’autre. Ensuite, nous avons envisagé la fragilité dans beaucoup d’autres domaines : politique, économique, écologique, migratoire… La fragilité est ce qui fait lien entre nous. C’est une nouvelle vision de la fragilité, une vision plus positive que d'habitude ».

Du microcosme au macrocosme

Le duo de commissaires tenait aussi à un ancrage local de la Biennale de Lyon, s’élargissant peu à peu à l’international. Aussi ont-ils découvert, en parcourant la ville et ses institutions, la personne méconnue de Louise Brunet, fileuse de soie de la Drôme, qui participa à la révolte des Canuts de 1834, avant qu’on ne perde sa trace ensuite au Liban alors qu'elle entamait une nouvelle vie… Personnage emblématique de la fragilité et de la résistance, Louise Brunet devient pour les commissaires un personnage générique imaginaire, représentant tour à tour une femme noire, un couple gay, le Christ, etc. Les nombreuses vies et morts de Louise Brunet sera une exposition mêlant œuvres contemporaines et anciennes, présentée au Musée d’Art Contemporain, aux côtés d'une autre exposition autour de l’âge d’or de Beyrouth dans les années 1960.

Les autres expositions du "Manifesto of fragility", rassemblant quelque 80 artistes internationaux, auront lieu surtout aux usines Fagor-Brandt, et aussi au Musée Guimet (rouvert pour l’occasion), au Musée de Fourvière, au Musée Romain, au Musée des Beaux-arts, dans le parking automobile de la Place de la République, au Parc de la Tête d’Or…

Parmi la liste des artistes, peu de célébrités, si ce n’est quelques figures, encore jeunes, ayant eu récemment le vent en poupe, comme le vidéaste et photographe Clément Cogitore (né en 1983), lauréat du Prix Marcel Duchamp en 2018. Ou encore l’artiste d’origine combienne Daniel Otero Torres (né en 1985), dont les dessins et les installations interrogent les phénomènes migratoires (humains, animaux…).

Pour le reste, la biennale révélera cet automne beaucoup de surprises et de découvertes (sans compter qu'un grand nombre d’œuvres seront des créations). Les expositions internationales seront accompagnées, comme à l’accoutumée, d’un programme Veduta (résidences d’artistes dans la région et collaborations artistiques avec les habitants), d’une exposition à l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne consacrée à la jeune création (régionale et internationale), et d’un vaste programme Résonance, rassemblant plus de 160 structures régionales (galeries, musées, centres d’art, médiathèques, salles de spectacles…).

16e Biennale d’Art Contemporain de Lyon, Manifesto of fragility
À Lyon du mercredi 14 septembre au samedi 31 décembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 30 septembre 2015 De Clément Cogitore (Fr, 1h40) avec Jérémie Renier, Kévin Azaïs, Swann Arlaud…

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !