La Puglia a tavola, une nouvelle épicerie italienne dans le Vieux-Lyon

Épicerie Italienne / Pour le féru d’Histoire, l’ouverture d’une épicerie fine italienne en plein cœur du Vieux-Lyon est une occasion de rappeler ce que la ville doit aux grandes familles transalpines de la Renaissance. Plus pragmatique, le gourmet laisse l’érudit pérorer et s’empare de son cabas.

Il fait un temps à manger (et boire) dehors, en laissant filer l’apéro autour d’antispasti —poivrons farcis au fromage, olives vertes géantes Bella di Cerignola, de volvaires marinées et de tranches de prosciutto ou de coppa diaphanes. Un temps à adopter un régime méditerranéen si bon pour le moral et la convivialité (par pudeur, nous ne mêlerons pas le summer body à tout cela), à condition de régler le léger détail de l’approvisionnement à Lyon.

à lire aussi : Avec Maria, la livraison se veut éthique

La Puglia a Tavola devrait résoudre la question. Inaugurée fin mai, cette échoppe est la suite logique des aventures de la famille Andria. Au départ tenanciers d’un bar dans la région de Bari, Nicola et Maria se lancent dans la distribution de produits italiens à destination des professionnels quand leur fille Lucrezia s’installe à Lyon. Une décennie plus tard, la clan Andria franchit le pas et les Alpes en ouvrant sa propre épicerie approvisionnée chaque semaine en produits frais des Pouilles comme de toute la Botte. On n’est pas sectaire dans la famille.

Ça va vous botter

Ici, pas de folklore superflu : l’authenticité est le maître mot. S’il est peu loquace, Nicola tranche selon les règles de l’art le prosciutto (le crudo gran reserva à 24, 90€/kg est à tomber, mais il y a aussi l’incontournable San Daniele), speck et salami entre autres appréciables charcuteries, garnissant des sandwiches à la demande.

Juste à côté, on recommande la scamorza fumée, cette cousine de la mozzarella AOP & IGP des Pouilles, qui se prête de bonne grâce à toutes les fantaisies estivales crues ou cuites. Mais aussi des pâtes fraîches et des antipasti au poids — vous pouvez même apporter votre contenant, ils font la tare. Côté bocaux, on aime les tartinables de chez Dilillo (crème d’aubergine, d’ail — origine non UE, hélas —, d’artichaut…) ; on dévore les taralli Cè Taràdd (biscuits apéritifs apuliens en forme de tortellini au piment, au romarin etc.) ; on savoure le chinotto embouteillé par Lurisia (soda à l’orange amère que Zerocalcare a apprécié lors de son passage à Lyon BD). Oubliez les week-end à Rome, en Toscane ou à Bari : une escale dans le Vieux-Lyon, c’est quand même mieux pour votre bilan carbone.

La Puglia a Tavola
11 rue du Doyenné, Lyon 5
e 
T. 04 72 31 28 23
Ouvert tous les jours de 9h à 20h30

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 28 février 2018 Festival éclectique du genre noir, Quais du Polar revient pour sa 14e édition avec une forte connotation italienne. Le succès de la précédente avait confirmé sa popularité au-delà des frontières de Lyon : près de 80 000 visiteurs étaient...
Mardi 30 janvier 2018 Les 3e Rencontres autour du Cinéma italien vont vous botter : en 48 heures, elles vont saturer votre agenda de séances (six au total), parmi lesquelles (...)
Mardi 14 novembre 2017 Bientôt quadragénaire, le doyen des festivals de l’agglomération lyonnaise n’a rien d’un autarcique : depuis des années, il propose des séances délocalisées dans des (...)
Mardi 17 novembre 2015 Proches de nous mais peu audibles, les écrivains italiens ont à cœur de solder le lourd passif qu’ils entretiennent avec leurs récents dirigeants. C’est le cas du prolixe Paolo di Paolo dans son deuxième roman traduit en français, marqué du sceau...
Mardi 2 septembre 2014 La rentrée cinéma, c’est aussi celle du cinéma de patrimoine. Et il y en a partout : à l’Institut Lumière, chez UGC, dans les salles du GRAC… Du rare, du classique, des incontournables : que du bon ! Christophe Chabert
Mardi 29 avril 2014 Traiter du patrimoine en région, c’est évidemment avant tout se pencher sur Lyon, dont quatre des quartiers sont classés au patrimoine de l’UNESCO depuis seize ans. Histoire d’une mutation, celle d'une ville fanée qui a fini par mettre au jour ses...
Mardi 1 avril 2014 Depuis sa réouverture, Écully cinéma multiplie les initiatives réjouissantes, notamment autour d’une thématique audacieuse mariant musique et cinéma. Cette (...)
Mardi 22 octobre 2013 De et avec Valeria Bruni Tedeschi (Fr, 1h44) avec Louis Garrel, Céline Sallette…
Lundi 13 février 2012 Pas question de manger du canasson après avoir vu "Cheval De Guerre", on est d’accord. Mais si vous n’avez rien contre une bonne bruschetta en sortant de l’Astoria, Ma Table en Italie vous fera galoper presto dans son décor d’épicerie...
Mercredi 23 novembre 2011 La France et l’Italie, ce serait donc d’abord une histoire de foot comme en témoigne l’affiche de la manifestation théâtrale proposée par les Ateliers du (...)
Mardi 2 novembre 2010 De passage à Grenoble pour l’avant-première de son saisissant documentaire Draquila, Sabina Guzzanti nous a éclairés sur son statut de cinéaste contestataire, deux mots qui vont décidément bien mal ensemble dans l’Italie de Berlusconi… Propos...
Vendredi 29 octobre 2010 Avec ce film-enquête gorgé jusqu’au vertige de révélations scandaleuses, Sabina Guzzanti quitte ses habits de clown pour ausculter les dérives du gouvernement Berlusconi.
Lundi 17 mai 2010 On continue avec l’Institut Lumière ce beau Voyage en Italie : étape de la semaine, "Les Vitelloni" de Fellini, à l’époque où le maestro n’avait pas encore largué les amarres du réalisme et livrait une chronique douce-amère de la jeunesse...
Jeudi 29 octobre 2009 La Ciné-collection met à l’honneur un chef-d’œuvre de la comédie italienne, ‘Le Fanfaron’ de Dino Risi, où un timide étudiant s’encanaille un quinze août avec un truculent Romain, hâbleur et dragueur. Au bout de la ligne droite, une grande...
Lundi 12 octobre 2009 Théâtre / Laurent Pelly met en scène ‘Le Menteur’ de Goldoni, une comédie grinçante comme il les aime. Et une grande réussite à découvrir au Théâtre Les Célestins. Dorotée Aznar
Vendredi 10 juillet 2009 Même si l’été cinématographique sera sans doute un des plus riches en nouveautés excitantes, le programme des rééditions en copies neuves n’est pas mal non plus, et sera placé sous le signe de l’Italie. CC
Mercredi 1 juin 2005 Théâtre / Après deux ans de travaux et avec quatre mois de retard, le Théâtre des Célestins sera inauguré le 1er juin. Visite guidée. Dorotée Aznar
Lundi 31 janvier 2005 Le dernier jour de la colère + Un pistolet pur Ringo + Le retour de Ringo + Pas de pitié pour les salopards + Avec Django la mort est là (Seven 7)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !