Double séance iranienne au Lumière Terreaux

D’actualité. Pour accompagner la sortie du très réussi film de Ali Asgari, Juste une nuit, le Lumière Terreaux a eu la judicieuse idée d’organiser une “double séance iranienne“ en faisant précéder l’errance de Fereshteh par une autre œuvre lestée d’une forte dimension politique puisqu’il s’agit d’Au revoir (2011) réalisé par Mohammad Rasoulof, l’un des maîtres contemporains du cinéma persan et détenu (une fois de plus) par le régime, à l’instar de Jafar Panahi depuis l’été dernier.

S’il est possible de voir chaque film séparément (à 18h15 et 20h45), notez que le ticket pour les deux donne droit à un buffet iranien pendant l’entracte et que la projection est suivie d'un échange avec l'Association Culturelle Franco-Iranienne de Lyon et l'Association Regards de Femmes.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 20 septembre 2016 D’ordinaire, on dit “au revoir et à jamais” ; au Cinéma Mourguet, c’est plutôt rebonjour avec À jamais, le nouveau film de Benoît Jacquot choisi pour célébrer la (...)
Mercredi 31 ao?t 2011 de Mohammad Rasoulof (Iran, 1h40) avec Leyla Zareh, Fereshteh Sadre Orafaiy…
Mercredi 18 avril 2007 Il a séduit les spectateurs avec ses deux premiers spectacles La Symphonie du hanneton et La Veillée des abysses, dans lesquels il présentait son univers onirique et enfantin. James Thiérrée débarque à Lyon avec sa nouvelle création, Au revoir...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !