Rosa Mir : à l'assaut du jardin secret le plus connu de la ville

Escapade / Un ovni d’art brut qui rappelle la Méditerranée : Rosa Mir, le jardin secret le plus connu de la ville, ouvre ses portes en juillet dans le cadres des Estivales Lyon nature. 

C’est sur la colline qui travaille que Jules Senis, maçon-carreleur, s’installe dans les années 50. En rémission d’un cancer de la gorge, il s’attelle à une mission aussi obsessionnelle que celle de Joseph Ferdinand Cheval et son Palais Idéal, pour remercier le ciel : faire naître un jardin. 

Coquillages sans crustacés

Sur une parcelle de 400 mètres carrés, il édifie pierre après pierre, coquillage après coquillage, une oasis qui mêle art brut et inspirations méridionales. Petite grotte, pergola ou jardinière suspendue : il recouvre patiemment les murs et structure l’espace avec un savoir-faire hérité de son métier. Dans ce bric-à-brac minéral, le ciment côtoie les galets de rivière, les pierres dorées et les coquillages. Il baptise ce jardin idéal Rosa Mir, en hommage à sa maman. 

Big up aux mères

Pour les coquilles Saint-Jacques et les huitres, Jules Senis s’approvisionne aux Halles des Cordeliers. Ne cherchez pas ces dernières si vous voulez prendre un mâchon : elles ont été démolies dans les années 70 sous la mandature « Zizi Béton » (surnom de Louis Pradel), au profit d’un parking. Les Halles Paul Bocuse, qui les ont remplacées cours Lafayette, sont implantées à quelques numéros de l’immeuble de naissance de Louis Pradel. Un hommage à sa propre maman ? Quoiqu’il en soit, vous avez donc plusieurs options de visite pour rendre hommage aux mères lyonnaises que l’histoire n’a pas retenues.

Le jardin Rosa Mir
Visite les lundis 8, 9, 15, 22, 23 juillet à 10h au jardin Rosa Mir, sur réservation uniquement

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 20 janvier 2021 II fut l’architecte du campus de la Doua, de l’hôpital cardio, de la bibliothèque de la Part-Dieu et pourtant Jacques Perrin-Fayolle (1920-1990) est aussi méconnu du grand public que ses œuvres sont fréquentées. Le professeur d’histoire de...
Mardi 11 avril 2017 À défaut d'éventrer le CELP (centre d'échanges Lyon Perrache), dit "la verrue", c'est la gare de Perrache qui va connaître un lifting d'ici deux ans, histoire d'éviter notamment aux usagers de grimper pour redescendre sur les voies. Revue de détails...
Mardi 4 octobre 2016 Bibliothèque : bondée. Café du coin : bruyant. Atelier de co-working : complet. Pas de panique : on a déniché les meilleurs lieux pour réviser votre dernier cours de macroéconomie et booster votre créativité.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X