Le Poirier sauvage

De Nuri Bilge Ceylan (Fr-Tur-All-Bul, 3h08) avec Doğu Demirkol, Murat Cemcir...

Passionné de littérature, Sinan a toujours voulu être écrivain. De retour dans son village natal d’Anatolie, il met toute son énergie à trouver l’argent nécessaire pour être publié, mais les dettes de son père finissent par le rattraper…

Notre avis : Entre saga et chronique sociale, ce portrait d’une jeunesse anatolienne désenchantée est surtout pour Nuri Bilge Ceylan, Palme d'or en 2014 pour Winter Sleep, une façon de montrer la délaïcisation de la Turquie et la prise en main des petites communautés villageoises par de néo-imams à la morale élastique. Mais aussi la réécriture d’un roman national(iste) reposant sur la glorification d’un passé prestigieux.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter