Creature comforts

ECRANS | PETER LORD / Aardman/Elephant

| Mercredi 13 décembre 2006

Profitant malicieusement de la sortie en salles de Souris City, Elephant sort les deux premières saisons de Creature Comforts, série d'animation animalière produite par les studios Aardman. Soit 22 épisodes de 8 minutes où des animaux en pâte à modeler apportent leurs témoignages sur des sujets comme la médecine, le travail, la famille, le sport, les extra-terrestres... Reprenant la grammaire de n'importe quel reportage de JT (plan moyen et fixe avec micro dans le champ !), Creature comforts ne trompera pas longtemps les spectateurs sur sa véritable ambition : dresser un portrait d'une ampleur documentaire inédite sur l'état de l'Angleterre (dans la deuxième saison, les animaux donnent même leur avis sur la manière dont la famille Royale gère les affaires de la couronne !). Les auteurs sont donc partis interviewer des Anglais pris au hasard, ont enregistré leurs opinions, en ont gardé tout ce qui pouvait faire fonctionner le double-sens, avant de les rejouer avec un maximum de réalisme. Un tour de force technique plus tard (car Aardman fait encore de l'animation image par image, loin des facilités du numérique...), et voilà une série qui en dit long sur la résignation politique d'une société qui en a tant bavé qu'elle ne se rend plus compte des cages dans lesquelles on l'a enfermée. Après quelques épisodes, la métaphore devient si transparente qu'on en oublie parfois de rire, terrifiés par cette vision somme toute glaçante de nos voisins d'outre-manche, dont on nous vante l'exceptionnel dynamisme dans les discours politiques. On nous prendrait pas un peu pour des pigeons ?CC

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter