Coluche

ECRANS | D’Antoine De Caunes (Fr, 1h43) avec François-Xavier Demaison, Léa Drucker, Olivier Gourmet…

Christophe Chabert | Mercredi 8 octobre 2008

Coluche ressemble exactement à ce que l'on pouvait attendre de la part d'Antoine De Caunes : la copie sans rature d'un élève ayant si peur de mal faire qu'il ne fait pas grand chose. Tous ses films sont ainsi, et celui-ci peut-être plus que les autres… Plutôt qu'une bio filmée, Coluche évoque un moment de la vie de l'acteur, quand il décide de se présenter aux présidentielles en 1981. Décision intéressante, mais dont on ne trouvera jamais de justification à l'écran. La période ? Juste un décorum folklorique… La politique selon Coluche ? Un poujadisme irresponsable mais finalement salutaire. Sa vie privée ? Des fêtes et de la came, mais pas vraiment de drame à l'horizon. Ce qu'il manque à tout ça, c'est un point de vue qui donnerait du relief aux événements qui se succèdent à l'écran. Film plat agité par d'agaçants gimmicks de réalisation et plombé par le syndrome Patrick Sébastien (Demaison transparent, Drucker enlaidie…), Coluche laisse indifférent ; un comble vu le côté polémique du personnage… CC

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter