Le BOOOOOM #3 s'intéresse à l'envers du décor au cinéma

Actu | Chaque année au mois de mai, ce Booooom propose à ses salles partenaires (27 au total) de programmer une ou plusieurs séances ou soirées événementielles autour d’une thématique commune. Le millésime 2017 sera réflexif : il sera en effet question de “l’envers du décor”, grâce à des films parlant du cinéma.

Vincent Raymond | Mardi 16 mai 2017

Photo : © DR


Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la campagne : allez au cinéma ! En particulier si vous avez entre 15 et 25 ans, à l'occasion du Booooom (oui, avec 5 “o”), un festival “éclaté” en Auvergne-Rhône-Alpes — ce qui est bien normal, puisqu'il est organisé et coordonné par le Réseau Médiation Cinéma M'Ra, une heureuse initiative régionale. Chaque année au mois de mai, ce Booooom propose à ses salles partenaires (27 au total) de programmer une ou plusieurs séances ou soirées événementielles autour d'une thématique commune. Le millésime 2017 sera réflexif : il sera en effet question de “l'envers du décor”, grâce à des films parlant du cinéma.

Cette mise en abyme donne lieu à une foule d'alléchantes propositions : Super 8 de JJ Abrams fera escale au CinéRillieux vendredi 19 à 20h avant des animations et un buffet, Soyez sympas, rembobinez de Michel Gondry (avec quiz et buffet) attirera les amateur de suédage, au Lem de Tassin le même jour à 20h30, et au même moment le Ciné-Caluire vous conviera à une immersion dans Mulholland Drive de David Lynch. À moins que vous ne préfériez, toujours le 19 à 20h30, Scott Pilgrim de Edgar Wright au Zola de Villeurbanne (précédé à 19h30 par un tournoi sur borne d'arcade et une session multijoueurs sur écran géant).

Le lendemain à 17h30, le Ciné-Duchère proposera Gremlins de Joe Dante suivi de pastilles vidéo, d'un ciné-quiz et d'un buffet, Le Méliès de Caluire séduira les amateurs de Carioca avec La Cité de la Peur d'Alain Berberian (et un buffet) le 23 à 18h30 ; enfin La Mouche à Saint-Genis-Laval vous mettra la puce à l'oreille avec Blow Out de De Palma et un pot le 28 à 15h30. Ça mérite bien 5 “oh !“.

Booooom #3
Dans les salles participantes jusqu'au 31 mai
http://rmcm.grac.asso.fr/le-booooom


Super 8

De J.J. Abrams (ÉU, 1h50) avec Joel Courtney, Kyle Chandler...

De J.J. Abrams (ÉU, 1h50) avec Joel Courtney, Kyle Chandler...

voir la fiche du film


Eté 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu'ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d'une spectaculaire catastrophe ferroviaire.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le Booooom #2 : places aux jeunes !

Actu Cinéma | Réunissant 145 salles de Rhône-Alpes acceptant la carte M’ra, permettant aux élèves et aux apprentis d’accéder au cinéma à des conditions préférentielles, le Réseau (...)

Vincent Raymond | Mardi 17 mai 2016

Le Booooom #2 : places aux jeunes !

Réunissant 145 salles de Rhône-Alpes acceptant la carte M’ra, permettant aux élèves et aux apprentis d’accéder au cinéma à des conditions préférentielles, le Réseau Médiation Cinémas M’ra avait lancé en 2015 le Boooom !, un événement incitant les titulaires de ladite carte à profiter de leurs avantages avant son échéance (fin mai). Le succès de l’initiative a entraîné sa reconduction cette année, dans une forme plus étoffée : pour le Boooom #2, 45 salles organisent une manifestation spécifique, ludique ou festive ayant pour thème central “le futur”. Les Amphis de Vaulx-en-Velin ont ainsi choisi un bon vieux classique, Alien, le huitième passager (1979) de Ridley Scott précédé d’une présentation et suivi d’un pot pour ceux qui auraient encore de l’estomac vendredi 20 à 18h. Le Toboggan de Décines quant à lui rendra hommage au président du jury cannois George Miller avec une soirée rétrospective Mad Max (1 & 2) le samedi 21 à 18h suivie d’animations concoctées par le ToboGanG ; tandis qu’au même moment le Ciné la Mouche de Saint-Genis-Laval projettera Mad Max Fury Road (choisissez votre épo

Continuer à lire

Soyez sympas, rembobinez

ECRANS | de Michel Gondry (ÉU, 1h34) avec Jack Black, Mos Def…

Dorotée Aznar | Samedi 1 mars 2008

Soyez sympas, rembobinez

Mike et Jerry, grands dadais coincés dans des corps d’adultes, squattent plus que de raison le vidéoclub décati du bon vieux monsieur Fletcher. Quand celui-ci confie la boutique à Mike, le pire ne tarde pas à arriver : suite à une péripétie improbable, Jerry se retrouve entièrement “magnétisé“ et efface malencontreusement toutes les bandes vidéos du magasin. Les deux comparses n’ont dès lors plus d’autre choix que de retourner eux-mêmes les films en location, avec les moyens du bord. Avec ce postulat de départ propice à de multiples fantasmes cinématographiques, Michel Gondry se joue de l’attente d’un spectateur avide de savourer les savoureux remakes cheap promis. À l’image de ces morceaux de bravoure effectivement jubilatoires (Jack Black imitant Jackie Chan dans Rush Hour 2, tout un poème !), Soyez sympas, rembobinez ressemble à un objet comique d’un autre temps. Conscient qu’il n’a plus rien à prouver en termes strictement visuels, Michel Gondry concentre ses efforts sur ses personnages, sur l’enthousiasme contagieux et la fièvre créatrice de ses deux héros improvisés metteurs en scène. Certes, les défauts du film (le rythme, en particulier) jou

Continuer à lire