Éloge du sur-place en marche arrière : "Qui m'aime me suive !"

Comédie | De José Alcala (Fr, 1h30) avec Daniel Auteuil, Catherine Frot, Bernard Le Coq…

Vincent Raymond | Mardi 19 mars 2019

Photo : © Alain Guizard


Parce que son grincheux de mari Gilbert s'obstine à conserver son garage, qu'il est fâché avec leur fille depuis qu'elle a convolé, qu'ils sont fauchés, que son voisin et amant a déménagé, Simone quitte le foyer. Pile le jour où le petit-fils débarque. Gilbert, affolé, part à ses trousses.

Courses-poursuites poussives, septuagénaires s'escrimant à paraître dix ans de moins, surjeu outré généralisé, accumulation d'enjeux dramatiques éventés évoquant un tout-à-l'égout de pitchs scénaristiques… Est-il bien raisonnable, à l'heure où les plateformes de vidéo en ligne prennent d'assaut le secteur cinématographique, que les salles soient les récipiendaires de médiocrités aussi ineptes ? Même le petit écran, qui jadis leur permettait de trouver une incarnation dans le format téléfilm, semble avoir jeté l'éponge. À raison : un tel objet aurait raison de la meilleure indulgence — pardon, audience.

ll y a quelque chose de pathétique à observer des acteurs estimables se livrer à un concours de cabotinage pour tenter de donner quelque intérêt à une comédie. Surtout lorsque leur carrière peut se passer d'un tel pensum. On espère pour eux qu'ils ont tiré du tournage ce que l'affiche renvoie : un sourire au beau fisc.


Qui m'aime me suive !

De José Alcala (Fr, 1h31) avec Daniel Auteuil, Catherine Frot...

De José Alcala (Fr, 1h31) avec Daniel Auteuil, Catherine Frot...

voir la fiche du film


Gilbert et Simone vivent une retraite agitée dans un village du Sud de la France. Le départ d'Étienne, son voisin et amant, le manque d'argent, mais surtout l'aigreur permanente de son mari, poussent Simone à fuir le foyer. Gilbert prend alors conscience qu'il est prêt à tout pour retrouver sa femme, son amour.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter