Séances à l'air libre

L’Été en Cinémascope | Il est toujours hasardeux de tenter de trouver un point commun entre les films retenus pour l’Été en Cinémascope. Convenons au moins que l’ensemble respecte certains critères…

Vincent Raymond | Mardi 11 juin 2019

Photo : © DR


Pas étonnant que vous ayez une impression de déjà-vu : les films projetés depuis des temps immémoriaux sur la place Ambroise-Courtois au dos du monument dédié aux inventeurs du Cinématographe, ont tous vu le jour dans les salles obscures avant de rendre vos nuits estivales plus belles. Mais pour se retrouver au programme, ils doivent constituer un ensemble harmonieux réunissant à la fois des œuvres du patrimoine, des films à très grand spectacle hyper récents, du cinéma d'auteur, des classiques ; un savant mélange du 7e art international compacté en huit films.

Cette année, c'est le très beau road movie familial de Matt Ross avec Viggo Mortensen, Captain Fantastic (2016) qui ouvre — grand — les festivités mardi 25 juin : où il est question de liens du cœur plus forts que la mort. Le cœur, toujours lui, bat fort dans Moi, Daniel Blake de Ken Loach : cette seconde Palme d'Or (2016) du Britannique conte les déboires des plus pauvres des pauvres confrontés à la bureaucratie au front de taureau.

En hommage à la grande Agnès Varda, Cléo de 5 à 7 (1962) ou l'histoire en temps réel d'une femme attendant des résultats d'examen médicaux : pour réentendre, également, les mélodies de Michel Legrand le mardi 9 juillet. De la même prodigieuse année 1962, Pietro Germi offre le mardi 16 juillet un Divorce à l'Italienne avec un Mastroaianni aussi élégant que savoureux, tandis que John Ford présente ce qui constitue l'un des films préférés de Thierry Frémaux, L'Homme qui tua Liberty Valance le mardi 23 juillet. Après un auguste petit entracte, les dinosaures de Jurassic World : Fallen Kingdom (2016) cornaqués par Juan Antonio Bayona rugiront le mardi 13 août, une semaine avant que l'inusable quatuor de révolutionnaires en peau de lapin formé par Lelouch pour L'Aventure c'est l'aventure (1972) ne vienne se déhancher mardi 20. Enfin, c'est le Grand Prix de Cannes 2018, un an tout juste après sa sortie qui fera communier des foules bigarrées, BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan de Spike Lee le mardi 27 août.

Comme toujours, prévoyez de venir de bonne heure pour choisir une bonne place, et avec un coussin pour votre séant. Attention : plus on avance dans l'été, plus les séances, gratuites, commencent tôt.

L'Été en Cinémascope
Sur la place Ambroise-Courtois (Lyon 8
e) du 25 juin au 27 août à 22h, 21h45, 21h30 ou 21h

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter