Une vie cachée : "Toutes les vies de Kojin"

Documentaire | Kojin, la petite vingtaine d’années, assume devant la caméra son homosexualité. Un courage exceptionnel pour ce jeune Kurde vivant dans une culture où cette orientation suscite un rejet violent, voire peut provoquer la mort de celui ou de celle qui l’affiche au grand jour.

Vincent Raymond | Mardi 11 février 2020

Photo : © Rouge Distribution


Entre cri de colère et démarche pédadogique, ce documentaire de Diako Yazdani relève les archaïsmes et hypocrisies dans lesquels vit son peuple. Atterré par la somme de préjugés et d'idées fausses hérités de la culture tribale comme de la religion, le réalisateur (lui-même Kurde d'Iran, réfugié politique en France) s'emploie à provoquer des conversations autour du sujet avec ses compatriotes, en présence de Kojin — seul gay à se montrer à visage découvert. Le résultat s'avère tristement édifiant : entre gêne hostile (« les gens comme toi, je les tue ») et compassion fataliste (« tu n'as qu'à te faire opérer pour devenir une femme »), rares sont les voix à soutenir la liberté intime du jeune homme. La triste palme revient à un imam autoproclamé guérisseur qui, lors de deux entretiens, développe un salmigondis ésoterico-anatomico-religieux et assume des déclarations péremptoires aussi fantaisistes que contradictoires.

On ne révélera pas l'ironie de la “position“ de la majorité des Kurdes quant aux pratiques homosexuelles — le film livre un témoignage assez stupéfiant à ce sujet —, en revanche on soulignera celle qui voit Kojin demander l'asile politique en Europe pour éviter la répression… et qui le maintient enfermé depuis deux ans dans un centre de rétention allemand, en attendant de statuer sur son sort…

Toutes les vies de Kojin
Un documentaire de Diako Yazdani (Fr, 1h27)


Toutes les vies de Kojin

De Diako Yazdani (Fr, 1h27)

De Diako Yazdani (Fr, 1h27)

voir la fiche du film


Dans un documentaire à la première personne, Diako Yazdani, réfugié politique en France, retourne voir sa famille au Kurdistan irakien et leur présente Kojin un jeune homosexuel de 23 ans qui cherche à exister au sein d’une société où il semble ne pas pouvoir trouver sa place. Avec humour et poésie, le réalisateur livre un portrait émouvant où les rencontres des uns et des autres invitent à une réflexion universelle sur la différence.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter