Loup y es-tu ? : "L'Appel de la forêt"

Aventure | La destinée de Buck, bon gros chien arraché à sa famille du sud des États-Unis pour être revendu au Yukon en pleine fièvre de l'or ; son parcours de maître en maître et son éveil à son instinct primitif, jusqu'à ce que le loup en lui parvienne enfin à s'exprimer à nouveau…

Vincent Raymond | Mardi 18 février 2020

Photo : © Twentieth Century Studios


À l'instar de Joseph Conrad, Jack London “vécut“ avant d'écrire (même s'il sut marier les deux de concert) et donc écrivit sur l'aventure en connaissance de cause. Ce n'est sans doute pas un hasard si ses romans d'apprentissage rencontrent encore aujourd'hui un succès inentamé par-delà les générations et au-delà des transpositions — en témoigne la récente variation sur Martin Eden signée par Pietro Marcello. Plus remarquable encore est le fait que le roman d'apprentissage d'un non-humain, un chien, touche autant nos congénères ; d'autant qu'à rebours de son époque exaltant l'industrialisation triomphante, London y exaltait des valeurs quasi rousseauistes de retour à la nature ! Par un des étranges renversements auxquels l'Histoire nous a habitués, les notions de recherche ou de préservation de l'étincelle de sauvagerie innée sont au cœur des préoccupations contemporaines : à l'asservissement et la standardisation urbaine jadis célébrés, on préfère désormais l'authentique et la nature. L'Appel de la forêt résonne donc pleinement en 2020.

Le choix d'utiliser un Buck de synthèse en lieu et place d'un toutou de chair et d'os contredit toutefois le propos ; ce mastif numérique heurte surtout l'œil dans les premières minutes. Si la technique peut contrefaire de façon confondante tout un environnement animalier (bestiaire et savane incluse) comme on l'a vu dans Le Roi Lion, l'incorporation crédible d'éléments “artificiels“ souffre encore de ratés — ce n'est sans doute pas plus mal. Pour le reste, il s'agit d'un film d'aventures à l'ancienne, avec maisons en rondins, harmonica, feu de bois, bagarre au saloon. Yee-ha !

L'Appel de la Forêt
Un film de Chris Sanders (É-U, 1h40) avec Harrison Ford, Omar Sy, Dan Stevens…


L'Appel de la forêt

De Chris Sanders (EU, 1h40) avec Harrison Ford, Omar Sy, Dan Stevens

De Chris Sanders (EU, 1h40) avec Harrison Ford, Omar Sy, Dan Stevens

voir la fiche du film


La paisible vie domestique de Buck, un chien au grand cœur, bascule lorsqu’il est brusquement arraché à sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon canadien pendant la ruée vers l’or des années 1890. Buck va devoir s’adapter et lutter pour survivre, jusqu’à finalement trouver sa véritable place dans le monde en devenant son propre maître…


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter