Elle en connaît un rayon : "Honeyland" de Tamara Kotevska & Ljubomir Stefanov

Documentaire | Où l'on suit l'ultime apicultrice traditionnelle des montagnes macédoniennes, Hatidze Muratova.

Vincent Raymond | Mercredi 16 septembre 2020

Photo : © Trice Films / Apolo Media


Ultime apicultrice traditionnelle des montagnes macédoniennes, Hatidze vit isolée en compagnie de sa vieille mère impotente. Sa relation apaisée à la nature est chamboulée par l'installation à côté de chez elle d'une smala folklorique et inconséquente qui va parasiter ses ruches…

Ce documentaire étonne à plus d'une enseigne. Par son esthétique, tout d'abord : miracle d'une photographie parfaitement composée et contrastée, capable de magnifier l'âpreté des décors, la misère des intérieurs, l'ingratitude des physiques. Par sa forme, ensuite : si l'on sait qu'un documentaire est souvent scénarisé, celui-ci présente une construction dramatique d'une impeccable linéarité pouvant rivaliser avec nombre de fictions (donc celles de Kusturica, pour rester dans l'ambiance et la proximité géographique ; mais sans la musique) tant la caméra sait anticiper certaines séquences-clefs, tant les rebondissements sont variés. Un hymne à l'or liquide des travailleuses du miel, à une lisière aussi floue que troublante entre cinéma et réel.

Honeyland
★★★☆☆ Un film de Tamara Kotevska & Ljubomir Stefanov (Mac, 1h26) avec Hatidze Muratova, Nazife Muratova, Hussein Sam…


Honeyland

De Tamara Kotevska, Ljubomir Stefanov (Mac, 1h26)

De Tamara Kotevska, Ljubomir Stefanov (Mac, 1h26)

voir la fiche du film


Hatidze est une des dernières personnes à récolter le miel de manière traditionnelle, dans les montagnes désertiques de Macédoine. Sans aucune protection et avec passion, elle communie avec les abeilles. Elle prélève uniquement le miel nécessaire pour gagner modestement sa vie. Elle veille à toujours en laisser la moitié à ses abeilles, pour préserver le fragile équilibre entre l’Homme et la nature.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter