Écrans Mixtes, les Hallus, la Caravane : les festivals se recalent

Cinéma | La proximité de la réouverture des salles datée au 19 mai, et la baisse — pour le moment — continue du taux d’incidence redonnent le moral aux organisateurs : Hallucinations Collectives et Écrans mixtes ont annoncé leur retour pour cet été.

Vincent Raymond | Vendredi 7 mai 2021

Photo : © Malavida films


Caravane des Cinémas d'Afrique

Pas de chance pour la 16e édition de la Caravane des Cinémas d'Afrique du Ciné Mourguet ! Déjà contrainte d'annuler l'an passé, la biennale fidésienne reporte à nouveau son rendez-vous à 2022 mais en promettant (en sus de sa programmation) la présentation d'une création originale du styliste béninois Prince Toffa : une robe confectionnée à partir de 16 000 capsules de café. Ceux qu'il faudra avaler pour patienter ?

Écrans Mixtes

D'ici là, on se consolera avec — dans l'ordre d'apparition — Écrans Mixtes. Le festival de cinéma queer, qui avait fermé ses portes l'an dernier in extremis en présence de John Waters avant le premier confinement, tiendra sa 11e édition du 23 juin au 1er juillet avait. S'il avait déjà révélé sa bande-annonce signée Yann Gonzalez, il dévoile un peu de son contenu. Et notamment sa tête d'affiche Gaël Morel, “enfant du pays“ bénéficiant d'une double rétrospective — en tant que cinéaste et comédien. Son premier long-métrage, À toute vitesse (1996) fera d'ailleurs l'ouverture à l'Institut Lumière (avec, peut-être, du beau monde) ; il présentera ses courts et son ultime documentaire, Famille tu me hais (2020), un rare Bertolucci en carte blanche (La Luna) et sacrifiera à l'exercice de la masterclass face à Gérard Lefort.

Également à l'honneur deux femmes liées par le cinéma. D'abord Delphine Seyrig, comédienne et cinéaste (seule ou avec Carole Roussopoulos) ayant beaucoup documenté la cause féminine et féministe. Seront ainsi projetés Peau d'Âne (1970) de Demy ou le troublant Les Lèvres Rouges (1971) de Harry Kumel (photo), mais aussi ses documentaires Sois belle et tais-toi (1976-1981) et S.C.U.M. Manifesto 1967 (1976). Trois autres films dont elle est l'interprète croisent un autre hommage : celui rendu leur réalisatrice, Ulrike Ottinger. Freak Orlando (1981), Dorian Gray dans le miroir de la presse à sensation (1984) et Jeanne d'Arc de Mongolie (1988) figurent à l'affiche de cette rétrospective qui se conclura par Paris Calligrammes (2020), ainsi que par une masterclass.

Hallucinations Collectives

C'est l'autre bonne nouvelle : le festival Hallucinations Collectives, qui avait annoncé début mars son report (enfin, sa résurrection à une autre date que Pâques), vient de confirmer qu'il venait de toper avec son hôte historique le Comœdia pour proposer sa 14e édition du 31 août au 6 septembre. Même si la programmation n'est pas encore connue, voilà qui devrait convaincre les récalcitrants de rentrer de vacances…

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter