Villeurbanne : au Zola, Ciné O'Clock is back

Vincent Raymond | Mercredi 2 juin 2021

Photo : © Lost Films / StudioCanal


Rattrapage au Zola, la suite. Après la version 2020+1 du Festival du Film Court fin mai, place à Ciné O'Clock et au cinéma britannique et irlandais, condensé sur le week-end du 11 au 13 juin — ce qui ne l'empêche pas d'être diablement appétissant.

Côté nouveautés ou inédits, Dream Horse de Euros Lyn, The Song of Names de François Girard, Louxor de Zeina Durra, Ammonite de Francis Lee, Crock of Gold de Julian Temple (documentaire sur Shane McGowan en avant-première), Sisters with Transistors de Lisa Rovner (un autre doc, sur les pionnières de la musique électronique, précédant un DJ set de Marion Bornaz aka Maria Rockmore), The Duke de Roger Mitchell.

Côté reprises, le premier long-métrage de Terry Gilliam, Jabberwocky ; la ressortie d'une comédie dramatique gay de Hettie MacDonald, Beautiful Thing ainsi que — last but not least, une doublette Christopher Lee avec un film de la Hammer assez rare, Les Cicatrices de Dracula signé Roy Ward Baker — qui s'est beaucoup illustré dans les séries britanniques des sixties — et surtout The Wicker Man de Robin Hardy, authentique film culte (et sacrificiel). Sa Seigneurie est servie.


The Wicker man

De Robin Hardy (Br, 1h34) avec Edward Woodward, Diane Cilento, Ingrid Pitt

De Robin Hardy (Br, 1h34) avec Edward Woodward, Diane Cilento, Ingrid Pitt

voir la fiche du film


Suite à la disparition mystérieuse d’une jeune fille, le sergent Neil Howie débarque sur l’île de Summerisle afin de mener son enquête. Très vite, Howie est surpris par les mœurs libertaires de la communauté qu’il découvre, leur goût du secret et par Lord Summerisle, un homme charismatique qui semble régner sur l’île.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter