Les salles du GRAC régalent en décembre

Vincent Raymond | Mercredi 1 décembre 2021

Photo : © Malavida


Réunissant quatre œuvres splendidement restaurées, la livraison du Ciné-Collection de décembre tient du cadeau de Noël anticipé. Et rend compte d'un certain avant-gardisme : dans le paganisme horrifique (The Wicker Man de Robin Hardy), en dévoilant l'envers de la société étasunienne (Le Démon s'éveille la nuit de Fritz Lang et Outrage de Ida Lupino) ou en évoquant la guerre à travers une fable d'une stupéfiante atemporalité Qui chante là-bas ? de Slobodan Šijan (1980).

Chaînon manquant entre Petrović et Kusturica dans le cinéma yougoslave, Šijan embarque (c'est le mot) à bord d'un car défoncé sinuant vers Belgrade, un panel de voyageurs conduits par un ingénu et son père combinard — improbable sosie de Günter Grass. Le contexte (nous sommes en 1941) rend l'équipée plus périlleuse et les relations entre passagers plus cocasses.

D'un côté, d'hypocrites moustachus aigris (notable collabo, ancien combattant, chanteur de charme, chauffeur…), de l'autre des jeunes joyeux à qui l'avenir appartient, sans oublier deux tziganes servant de chœur moderne… comme de boucs émissaires aux vieux schnocks. Une parabole tragi-comique de l'existence, où la musique survit aux bombes. À voir !

Ciné-Collection
Dans les salles du GRAC ​du 1er au 31 décembre


Le démon s'éveille la nuit

De Fritz Lang (EU, 1h45) avec William Bailey, Keith Andes, Silvio Minciotti

De Fritz Lang (EU, 1h45) avec William Bailey, Keith Andes, Silvio Minciotti

voir la fiche du film


Après dix ans d'absence, Mae Doyle revient dans sa ville natale. Elle se marie avec Jerry, un marin-pêcheur, qu'elle trompe avec le troublant Earl.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Villeurbanne : au Zola, Ciné O’Clock is back

Festival | Rattrapage au Zola, la suite. Après la version 2020+1 du Festival du Film Court fin mai, place à Ciné O’Clock et au cinéma britannique et irlandais, condensé (...)

Vincent Raymond | Mercredi 2 juin 2021

Villeurbanne : au Zola, Ciné O’Clock is back

Rattrapage au Zola, la suite. Après la version 2020+1 du Festival du Film Court fin mai, place à Ciné O’Clock et au cinéma britannique et irlandais, condensé sur le week-end du 11 au 13 juin — ce qui ne l’empêche pas d’être diablement appétissant. Côté nouveautés ou inédits, Dream Horse de Euros Lyn, The Song of Names de François Girard, Louxor de Zeina Durra, Ammonite de Francis Lee, Crock of Gold de Julian Temple (documentaire sur Shane McGowan en avant-première), Sisters with Transistors de Lisa Rovner (un autre doc, sur les pionnières de la musique électronique, précédant un DJ set de Marion Bornaz aka Maria Rockmore

Continuer à lire

Extase british

ECRANS | Un nouveau rendez-vous pour les cinéphiles lyonnais : le ciné-club anglais, une fois par mois au Cinéma Opéra. Cette semaine, c'est la première (jeudi 22 (...)

Dorotée Aznar | Lundi 19 septembre 2011

Extase british

Un nouveau rendez-vous pour les cinéphiles lyonnais : le ciné-club anglais, une fois par mois au Cinéma Opéra. Cette semaine, c'est la première (jeudi 22 septembre à 20h) avec The Wicker man de Robin Hardy (1973), incroyable film mélangeant thriller à énigme, comédie musicale pop et trip sensoriel au paganisme pervers. En sortant, vous chanterez tous : "And in that seed, there was a tree", avec l'envie furieuse de vous achetez des costumes d'animaux...

Continuer à lire