Podcast / Débat critique sur ‘Tell the children' à la Salle de Bain et Chiharu Shiota à la Sucrière

ARTS | L’exposition ‘Tell the children’ conçue par l’artiste Francis Baudevin se termine le 9 Juin 2012 à la Salle de bain de Lyon

Dorotée Aznar | Jeudi 24 mai 2012

Date de première diffusion:  22 Mai 2012

Emission n°110  Durée: 35'00 min
Invité: Françoise Lonardoni, Responsable de l'artothèque de la Part-Dieu et commissaire indépendant; Jean-Emmanuel Denave, critique art et culture dans la presse écrite.
Contenu: L'exposition ‘Tell the children' conçue par l'artiste Francis Baudevin se termine le 9 Juin 2012 à la Salle de bain de Lyon; ‘Labyrinth of memories' de la Japonaise Chiharu Shiota constitue la première exposition de la Sucrière nouvelle formule et dure jusqu'au 31 Juillet 2012. Apportons une parole critique sur ces deux événements.

Chroniques: Mattcoco et ses chers bambins nous livrent la deuxième partie de leur expédition au MAC dans l'expo Combas dans Califragilistic; Solenne Livolsi cuisine son Soliloque à la sauce Centre Pompidou-Metz.

Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine 

Liens utiles : l'article de Jean-Emmanuel Denave sur Chihatu Shiota à la Sucrière

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Lionel Martin : rhino féroce

Jazz | C'est aux commandes d'un EP tellurique en faux Solo(s) entièrement enregistré en extérieur avec Bertrand Larrieu qu'est réapparu cet automne, sans jamais avoir pourtant disparu, le saxo tellurique de Lionel Martin à la conquête des vibrations du monde et de ses dimensions parallèles.

Stéphane Duchêne | Mercredi 9 décembre 2020

Lionel Martin : rhino féroce

Quiconque a un jour évoqué la personne de Lionel Martin aura souligné à quel point l'animal est singulier. Dans ses recherches musicales comme dans ses manières de les restituer et d'occuper le terrain, à commencer par la rue. Car c'est précisément, dans la rue, son jardin de grand enfant préféré que Lionel Martin est allé enregistrer son dernier projet. Un EP sobrement baptisé Solo(s). Après, entre deux embardées éthio-machinchose avec Ukandanz, un duo avec le pianiste bulgare Mario Stantchev à la remorque de la musique de Louis Moreau Gottschalk et un détour du côté de chez Count Basie et son Afrique, en compagnie de Sangoma Everett (un bon jazzeux est d'abord un jazzeux qui sait s'entourer), Martin est donc descendu en bas de chez lui — on exagère à peine — pour se livrer à une expérimentation

Continuer à lire

Comment ça va avec la douleur ? : "Rester vivant - méthode"

Aïe ! | de Erik Lieshout (P-B, 1h10) avec Iggy Pop, Michel Houellebecq, Robert Combas…

Vincent Raymond | Lundi 14 mai 2018

Comment ça va avec la douleur ? :

De la douleur surmontée naît la création poétique. Tel est le postulat de l’essai signé par Michel Houellebecq en 1991, Rester vivant, méthode. Un bréviaire dont fait ici son miel Iggy Pop, jadis réputé pour ses performances scéniques limites conjuguant scarifications et auto-mutilations diverses. En vénérable pré-punk apaisé, l’Iguane s’emploie à lire devant la caméra quelques stances de l’ouvrage, à les commenter à la lumière de son parcours ; croisant sa propre vie avec celle d’autres artistes aussi marqués par la souffrance que lui. On y découvre les écrivains écorchés Claire Bourdin et Jérôme Tessier, ainsi que le vibrionnant peintre Robert Combas, témoignant tous de leur rapport intime à la maladie — schizophrénie, dépression ou autre plaie intérieure térébrante qu’ils ont convertie en carburant créatif. Et puis il y a dans un recoin du film, à son extrémité caudale même, un certain “Vincent“, artiste reclus absorbé par un grand œuvre mystérieux. Il s’agit du seul “personnage“ fictif de ce documentaire hybride, interprété par Houellebecq en personne. Visage rongé de

Continuer à lire

Fan des années 70

ARTS | Récemment nommée à la tête de l'Espace d'Arts Plastiques Madeleine Lambert de Vénissieux, Françoise Lonardoni nous livre les grandes lignes de son projet et dévoile ses dadas artistiques. Propos recueillis par Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Vendredi 13 septembre 2013

Fan des années 70

Quelles sont les grandes étapes de votre parcours ? Françoise Lonardoni : J'ai été assistante au Centre d'art de Saint-Priest en 1984 puis, à partir de 1995, responsable de l'artothèque de la Bibliothèque de la Part-Dieu. Je viens d'être nommée, il y a quelques mois, directrice du service arts-plastiques de Vénissieux. A la Part-Dieu, il y a un public cultivé, j'avais un travail d'expertise, de plus en plus universitaire. A Vénissieux, je retrouve une programmation artistique globale. Je me rends compte qu'en quinze ans de grands changements se sont opérés en "banlieue" : le plateau culturel y est devenu très important (théâtre, cinéma, littérature, etc.) et les élus sont rompus à tout cela. Cela constitue un circuit très mûr.   En quoi consiste le service arts plastiques de Vénissieux  ? En fait, il réunit trois

Continuer à lire

Glacis contemporain, glaçant

ARTS | La provocation n'est plus le leitmotiv créatif de l'artiste néerlandais Erwin Olaf. Les œuvres de l'élève du photographe Robert Mapplethorpe, autrefois outrancières, sont désormais happées par le silence, autrement plus dérangeant. Un univers hanté, dans une lumière semblable à une toile de Vermeer. Charline Corubolo

Charline Corubolo | Jeudi 18 avril 2013

Glacis contemporain, glaçant

Sorte de rétrospective du travail d'Erwin Olaf, l'exposition "Emotions" dévoile à la Sucrière des œuvres réalisées entre 2001 et 2012 et rend compte de la diversité des médiums utilisés par ce photographe hollandais. Ses créations, traitant du secret, du voyeurisme et de la famille, se sont en effet enrichies de la sculpture et de la vidéo. Véritable scénario artistique, chaque œuvre existe pleinement grâce à une scénographie jamais cloisonnée car conçue comme une succession de cellules. Les différentes séries opèrent ainsi seules ou en dialogue, comme l'installation Karussel Berlin (2012), qui répond aux photographies Berlin (2012). Les enfants sans visage de Karussel Berlin forment une farandole autour d'un clown à genoux, qui apparaît désenchanté. L'installation, dont la prégnance suffit à en faire une œuvre autonome, tisse cependant un lien avec les prises de vue, sur lesquelles les enfants apparaissent cette fois en chair et en lumière, dominateurs et sournois.Ce rapport à l'infantile est également exploré dans l'installation Dusk & Dawn

Continuer à lire

On n’arrête pas le Combas

ARTS | 97 374 visiteurs… Tel est le chiffre de fréquentation qu’a obtenu la (très longue : presque cinq mois !) rétrospective Robert Combas au Musée d’art (...)

Jean-Emmanuel Denave | Lundi 20 août 2012

On n’arrête pas le Combas

97 374 visiteurs… Tel est le chiffre de fréquentation qu’a obtenu la (très longue : presque cinq mois !) rétrospective Robert Combas au Musée d’art contemporain (MAC). Si le MAC s’apprête maintenant à accueillir une exposition plus attendue et plus originale autour des liens entre John Cage et Erik Satie, Robert Combas et le mouvement de la Figuration Libre en général continuent d’avoir une actualité à Lyon. La Bibliothèque de quartier du 3e Arrondissement expose en effet, jusqu’au samedi 29 septembre, plusieurs estampes originales de représentants de ce courant : François Boisrond, Robert Combas, les frères Di Rosa, mais aussi d’autres artistes figuratifs travaillant dans cet univers esthétique, comme les Lyonnais Jean-Philippe Aubanel et Bernard Pelligand… Françoise Lonardoni, chargée des collections contemporaines de la Bibliothèque Municipale de Lyon, donnera une conférence le vendredi 14 septembre à 18h autour des liens entre la Figuration Libre, les graffitistes américains et la création des années 1980 en général. Jean-Emmanuel Denave

Continuer à lire

Podcast / Débat critique sur Luca Monterastelli chez Néon et Paul Raguenes et Iain Baxter & à la BF15

ARTS | Cette table critique revient sur l’actualité de l’art contemporain à Lyon avec l’exposition de Luca Monterastelli.

Dorotée Aznar | Mercredi 20 juin 2012

Podcast / Débat critique sur Luca Monterastelli chez Néon et Paul Raguenes et Iain Baxter & à la BF15

Date de première diffusion:  19 Juin 2012 Emission n°114  Durée: 31’35 minInvités: Françoise Lonardoni, Responsable de l’artothèque de la Part-Dieu et commissaire indépendant; Patricia Creveaux, historienne de l’art et essayiste.Contenu: Cette table critique revient sur l’actualité de l’art contemporain à Lyon avec l’exposition de Luca Monterastelli jusqu’au 27 Juillet chez Néon et celle des artistes Paul Raguenes et Iain Baxyer & à la BF15 jusqu’au 28 Juillet 2012. Chroniques: Mattcoco inspirée par Paul Raguenes évoque le miroir dans Califragilistic; Solenne Livolsi a deux amours pour l’exposition parisienne à la Cité Nationale de l’Immigration. Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine  Liens utiles : Le site web de la BF15.

Continuer à lire

«Je ne suis pas devenue une enfant gâtée de la culture»

ACTUS | Ancienne galeriste, Patricia Houg a rejoint le groupe GL Events et dirige désormais la Sucrière. En charge d’un espace de 1700 m2 dédié aux expositions et des locations de la salle à l’année, elle revient sur ses nouvelles missions. Propos recueillis par Dorotée Aznar

Dorotée Aznar | Lundi 7 mai 2012

«Je ne suis pas devenue une enfant gâtée de la culture»

Comment s’est décidée votre nomination à la tête de La Sucrière ?Patricia Houg : Olivier Ginon, le président de GL Events est venu me chercher. Nous nous connaissions personnellement, mais c’est mon profil d’ancienne galeriste (galerie Olivier Houg, NdlR) et de responsable de deux salons d’art contemporain qui l’intéressait (Docks Art Fair à Lyon et foire SHOW OFF à Paris, NdlR). C’est une proposition que vous ne pouviez pas refuser…J’étais très fière que l’on me propose la direction de ce lieu. C’est très anxiogène, mais le monde de l’art est un univers de challenges. Cela fait désormais un an que j’ai une nouvelle vie, dans un grand groupe, et j’y ai beaucoup appris. La Sucrière est un lieu privé. La question de sa rentabilité économique va rapidement se poser.Nous sommes pour l’instant en «année 0», nous sommes dans la tentative, dans l’expérimentation, on navigue à vue. Le modèle économique est à trouver. La Sucrière, c’est un modèle économique unique, une gestion totalement privée. Avez-vous une totale liberté de décision dans le domaine ar

Continuer à lire

Le fil de nos pensées

ARTS | Même si son œuvre monumentale à la Sucrière a nécessité 6 000 pelotes de laine, tout ne tient qu’à un fil chez Chiharu Shiota : celui que les Anciens disaient relier l’âme à l’au-delà et qu’aujourd’hui on pourrait voir comme constituant le réseau fragile et incertain de la psyché, de la mémoire et de l’identité. Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Dimanche 6 mai 2012

Le fil de nos pensées

«Je pense à la chaleur que tisse la parole autour de son noyau le rêve qu'on appelle nous», écrivait Tristan Tzara. Ne cherchons pas trop vite les significations ou les symboles, et laissons l’œuvre monumentale de Chiharu Shiota se donner d'abord à nos sensations, à la déambulation, à la rêverie et aux dérives de l'imagination... Occupant les 1700 m² du premier étage de la Sucrière, l'installation impressionne d'emblée fortement et compose un espace-temps difficile à définir : parmi des lumières tamisées et extrêmement précises, nous sommes projetés dans une sorte de souterrain mystérieux, hanté par de grands fantômes blancs vaporeux. Soit seize robes blanches démesurées (qui semblent identiques et sont en réalité toutes légèrement différentes, dessinées par le styliste Mongi Guibane), aux traînes reliées entre elles ainsi qu'aux piliers du bâtiment, le tout prenant place parmi les trames de milliers de fils de laine noire entrecroisés (6 000 pelotes et 600 km de laine). Tout communique et est relié en un vaste réseau : fils, tissus, parois de béton, sol, piliers. Cortex

Continuer à lire

Podcast / Entretien avec Gyan Panchal

ARTS | Le sculpteur Gyan Panchal expose jusqu’au 28 Avril 2012 à Lyon dans la vitrine Bikini.

Dorotée Aznar | Mercredi 11 avril 2012

Podcast / Entretien avec Gyan Panchal

Date de première diffusion:  10 Avril 2012Emission n°105 Durée: 31’45 minInvité: Gyan Panchal, artisteContenu: Le sculpteur Gyan Panchal expose jusqu’au 28 Avril 2012 à Lyon dans la vitrine Bikini. Ce lieu d’art, aussi petit dans ses dimensions que grand dans sa programmation, nous propose une nouvelle fois de découvrir un artiste d’envergure. Entretien. Chroniques: Gwilherm Perthuis présente ‘Conversations’ de Manuel Fandat; Solenne Livolsi nous parle du photographe Malgache Pierrot Men. Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine  Liens utiles : Le site de la galerie Frank Elbaz, galerie de Gyan Panchal

Continuer à lire

Podcast / Entretien avec Marie Hendriks

ARTS | Le château des Adhémar, à Montélimar, présente dans ses entrailles pierreuses l’artiste néerlandaise Marie Hendriks jusqu’au 15 Avril 2012

Dorotée Aznar | Mercredi 21 mars 2012

Podcast / Entretien avec Marie Hendriks

Date de première diffusion:  20 Mars 2012Emission n°102 Durée: 29’41 minInvité: Marie Hendriks, artisteContenu: Le château des Adhémar, à Montélimar, présente dans ses entrailles pierreuses l’artiste néerlandaise Marie Hendriks jusqu’au 15 Avril 2012. La jeune plasticienne revient sur son univers baroque lors de l’entretien qu’elle a livré aux Rendez-vous. Chroniques: MattCoco interroge ses chères têtes blondes sur la notion de conte; Michel Nuridsany chronique dans son salon l’exposition Néons à la maison rouge à Paris. Liens utiles :  Quelques mots sur l’exposition de Marie Hendriks sur culture.fr Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine 

Continuer à lire

Podcast / Entretien avec Jan Fabre

ARTS | Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne expose l’artiste Jan Fabre pour une rétrospective intitulée ‘les années de l’heure bleue’

Dorotée Aznar | Mercredi 14 mars 2012

Podcast / Entretien avec Jan Fabre

Date de première diffusion:  13 Mars 2012Emission n°101 Durée: 31’32 minInvité: Jan Fabre, artiste; Pauline Faure, responsable service exposition MAMSEContenu: Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne expose l’artiste Jan Fabre pour une rétrospective intitulée ‘les années de l’heure bleue’ jusqu’au 28 Mai 2012. Cette exposition propose une importante collection de pièces produites entre 77 et 92, mais aussi une nouvelle proposition pour l’entrée du musée, toutes réalisées avec des stylos BIC bleus inlassablement épuisés sur leur support plan ou sculptural. Jan Fabre a accepté de répondre à quelques questions. Chroniques: Gwilherm Perthuis se penche sur les revues de dessin, Solenne Livolsi s’attache au système des artothèques à travers la nouvelle exposition du centre photographique de Lectoure ‘L’espace de l’autre’. Liens utiles :  Vidéo amateur d’une des oeuvres les plus monumentales de l’artiste Jan Fabre lors de la Bienn

Continuer à lire

Podcast / 100ème émission : Art contemporain mon amour

ARTS | Pour fêter le 100ème numéro des Rendez-vous, l’émission sobrement intitulée ‘Art contemporain mon amour’ fut enregistrée le Mercredi 29 Février en public dans la galerie Néon à Lyon.

Dorotée Aznar | Mercredi 7 mars 2012

Podcast / 100ème émission : Art contemporain mon amour

Date de première diffusion:  6 Mars 2012Emission n°100 Durée: 39’45 minInvité: Françoise Lonardoni, responsable de l’artothèque de la Part-Dieu; Patricia Creveaux, historienne de l’art; Jean-Emmanuel Denave, critique art et culture dans la presse écrite.Contenu: Pour fêter le 100ème numéro des Rendez-vous, l’émission sobrement intitulée ‘Art contemporain mon amour’ fut enregistrée le Mercredi 29 Février en public dans la galerie Néon à Lyon. Françoise Lonardoni, Patricia Creveaux et Jean-Emmanuel Denave se sont exprimés sur leur relation à l’art contemporain, les oeuvres fondatrices de leur engagement, et ont accepté de parler des clichés qui animent et malmènent cette sphère dont le grand public ne voit souvent qu’une partie émergée de l’iceberg. Quentin Maussang et Mamy Faire nous ont proposé leur chronique en live pour l’occasion. Chroniques: Mamy Faire rend un hommage malicieux aux Rendez-vous tandis que Quentin Maussang a interprété un nouveau tube: l’art contemporain c’est bien. Liens utiles :  il est toujours utile de déc

Continuer à lire

Combas lasse

ARTS | À travers plus de 600 œuvres, le Musée d'art contemporain remet sous les feux de la rampe le peintre de la Figuration libre, un peu oublié, Robert Combas. Malgré son indéniable talent et sa puissance d'imagerie, sa peinture nous laisse indifférent sur le plan plastique et émotionnel. Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 1 mars 2012

Combas lasse

Nous sommes en province en 2005, le pouvoir d'attraction de prêteurs d’œuvres et le budget du Musée d'art contemporain (MAC) ne sont pas illimités. Avec les moyens du bord, le MAC a alors la bonne idée d'organiser une exposition Warhol dévoilant une face méconnue de l'artiste, son "œuvre ultime". L'événement est intéressant et réussi et, mieux encore, le public s'y précipite (autour de 150 000 visiteurs). À l'époque déjà, conservateurs et pouvoirs publics ont les yeux rivés sur les chiffres de fréquentation des lieux culturels. La belle et astucieuse exposition de la Pop star Warhol se retourne alors en obligation un peu cauchemardesque : réitérer régulièrement ce genre d'événement «blockbuster». D'où les rétrospectives Keith Haring (sympathique), Ben (vide) et, aujourd'hui, Robert Combas. Soit un artiste relativement facile d'accès et connu, soutenu par une bonne campagne de communication. En plus, l'artiste a eu

Continuer à lire

Podcast / Débat critique sur Combas au Mac de Lyon

ARTS | Le Musée d’art Contemporain de Lyon ouvre sa grande exposition Robert Combas intitulée Greatest Hits, jusqu’au 15 Juillet 2012. Qu’en est-il de cette tentative de réhabilitation d’un artiste connu mais souffrant également d’une image du passé, celle des années 80 ?

Dorotée Aznar | Mercredi 29 février 2012

Podcast / Débat critique sur Combas au Mac de Lyon

Date de première diffusion:  28 Février 2012Emission n°99 Durée: 29’45 minInvité: Cécile Carretti, responsable galerie Confluences IUFM; Hugo Pernet, artiste; David Gauthier, critique, commissaire et responsable des affaires culturelles à l’ENS Lyon.Contenu: Le Musée d’art Contemporain de Lyon ouvre sa grande exposition Robert Combas intitulée Greatest Hits, jusqu’au 15 Juillet 2012. Qu’en est-il de cette tentative de réhabilitation d’un artiste connu mais souffrant également d’une image du passé, celle des années 80? Chroniques: Marie Bassano et Simon Feydieu font parler Robert Altman et son ‘Short cuts’ dans leur capsule cinématographique; Quentin Maussang ouvre un nouveau chapitre de son histoire de l’art avec la chanson ‘brut, libre, putain il faut vivre’ en miroir de l’exposition Combas (avec Matthieu Schmittel pour la guitare solo et les choeurs, et Matthieu Peyraud pour la production). Liens utiles : Site web de Robert Combas Re

Continuer à lire

Podcast / Entretien avec Lili Reynaud - Dewar

ARTS | Le Magasin de Grenoble invite l’artiste Lili Reynaud-Dewar à investir son espace jusqu’au 24 Avril 2012.

Dorotée Aznar | Mercredi 15 février 2012

Podcast / Entretien avec Lili Reynaud - Dewar

Date de première diffusion:  7 Février 2012Emission n°97 Durée: 35’38 minInvité: Lili Reynaud-Dewar, artisteContenu: Le Magasin de Grenoble invite l’artiste Lili Reynaud-Dewar à investir son espace jusqu’au 24 Avril 2012. La jeune plasticienne a accepté de répondre à nos questions sur ‘Ceci est ma maison’, l’exposition complexe qu’elle propose.     Chroniques: Califragilisticse penche sur la notion d’habitat au micro de MattCoco; Gwilherm Perthuis introduit une nouvelle somme française sur Joseph Beuys. Liens utiles : Texte de Florence Dérieux à propos de L. Renaud-Dewar sur le site de la Zoo Galerie Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine 

Continuer à lire

Les rendez-vous de la création contemporaine #94

ARTS | Podcast / L’Espace Arts Plastiques de Venissieux propose “Double” jusqu’au 17 Mars 2012, une proposition de l’artiste Christine Crozat.

Dorotée Aznar | Mercredi 25 janvier 2012

Les rendez-vous de la création contemporaine #94

Date de première diffusion:  24 Janvier 2012Emission n°94Durée: 30’42 minInvité: Christine Crozat, artiste Contenu: L’Espace Arts Plastiques de Venissieux propose “Double” jusqu’au 17 Mars 2012, une proposition de l’artiste Christine Crozat. Les oeuvres présentées sont une invitation au voyage dans la psyché de leur créatrice, par le biais de fragments mêlant présent et passé. Interview.   Chroniques: MattCoco interroge adolescents et enfants sur le titre de l’exposition de Christine Crozat, ’ Double’; Michel Nurisdany nous invite à la découverte d’une jeune artiste chinoise exposée à Paris nommée Sun Xue. Liens utiles : Site web de Christine Crozat Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine 

Continuer à lire

Figurer, défigurer, transfigurer

ARTS | Panorama / Après une Biennale d'art contemporain assez exceptionnelle, la saison expos se poursuit avec une grande rétrospective attendue consacrée à Robert Combas et une multitude d'expositions plus discrètes et curieuses dans les galeries. Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Mercredi 21 décembre 2011

Figurer, défigurer, transfigurer

Après Warhol, Keith Haring et Ben, Le Musée d'Art Contemporain ouvre grand ses trois étages (du 24 février au 15 juillet) à l'un des héros de la Figuration Libre (aux côtés de Hervé Di Rosa, François Boisrond...) Robert Combas né en 1957 à Lyon où il passa sa crise d’œdipe avant de rejoindre Sète en 1961. C'est la première grande rétrospective consacrée à cet artiste ultra prolifique avec quelque 300 œuvres ressemblant à autant de jungles visuelles. Le parcours d'exposition sera rythmé en musique par une playlist rock concoctée par Combas et, au dernier étage du musée, l'artiste sera présent pendant deux mois pour créer de nouvelles œuvres sur place, jouer de la musique ou inviter d'autres artistes... En février aussi, à la galerie Pallade (du 2 février au 24 mars) et à la galerie Confluence(s) de l'IUFM (du 3 février au 23 mars), c'est une grande figure de la Figuration Narrative cette fois, Jacques Monory, qui viendra à Lyon présenter des œuvres récentes ou historiques. Proches de l'objectivité photographique, ses toiles à forte dominante bleue, représentent généralement des scènes de meurtres, de violence ou de rues, aussi frappantes qu'én

Continuer à lire

Robert Combas, Greatest hits

ARTS | Après Warhol, Keith Haring et Ben, c’est au tour du peintre Robert Combas de remplir les trois étages du Musée d’Art Contemporain et d’attirer le plus de (...)

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 8 septembre 2011

Robert Combas, Greatest hits

Après Warhol, Keith Haring et Ben, c’est au tour du peintre Robert Combas de remplir les trois étages du Musée d’Art Contemporain et d’attirer le plus de spectateurs possibles pour une rétrospective «blockbuster». Une rétrospective annoncée comme bon enfant et rock’n’roll : l’artiste de la figuration libre, né en 1957, travaillera dans le musée durant son exposition, accompagnera le parcours chronologique de ses œuvres par une bande-son et invitera régulièrement des groupes de musique et des artistes proches sur une scène cabaret au sein du MAC ! Du 24 février au 15 juillet 2012, au Musée d’Art Contemporain.

Continuer à lire