Matière grise : le laboratoire espace cerveau à l'IAC

Jean-Emmanuel Denave | Mercredi 2 novembre 2016

Photo : Performance de Charwei Tsai



Laboratoire espace cerveau

Lancement du cycle "Vers un monde cosmomorphe"
Institut d'Art Contemporain 11 rue Docteur Dolard Villeurbanne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Les 5 expos à voir en mai

Art | Cinq expos qu'il faut voir ce mois-ci.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 2 mai 2017

Les 5 expos à voir en mai

1. Vagabondages, au Musée Paul Dini à Villefranche-sur-Saône jusqu'au 17 septembre Chaque année, le Musée Dini présente une exposition thématique rassemblant plusieurs artistes contemporains de la région. Cette nouvelle édition est consacrée aux '"vagabondages", errances tant physiques dans le paysage que psychiques dans l'imaginaire ou le rêve... On y découvre de très belles œuvres signées Marc Desgrandchamps, Jacques Truphémus, Jacques Monory, Max Schoendorff, Djamel Tatah, Carole Benzaken... 2. Pierre de Maria, Figuratif de l'imaginaire à la galerie Michel Descours jusqu'au 17 juin

Continuer à lire

Ann Veronica Janssens : ouvrir l'œil à l'IAC

Art Contemporain | À travers un parcours simple et ouvert à tous, Ann Veronica Janssens propose de multiples expériences artistiques désorientant et élargissant nos perceptions visuelles.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 25 avril 2017

Ann Veronica Janssens : ouvrir l'œil à l'IAC

Traverser un frêle rideau de vapeur d'eau, contourner une surface bleue pailletée comme jetée sur le sol du musée, regarder au ralenti des particules blanches et cotonneuses s'échappant d'un vaporisateur... Telles sont quelques-unes des nombreuses expériences visuelles, et plus largement perceptives, que propose l'artiste d'origine britannique Ann Veronica Janssens (née en 1956 et vivant actuellement à Bruxelles) à l'Institut d'Art Contemporain. Depuis la fin des années 1970, Ann Veronica Janssens réalise principalement des œuvres in situ à partir de matériaux très simples (bois, verre, béton...) qui provoquent chez le spectateur des sensations physiques directes, en relation avec l'architecture du lieu. Pour son exposition monographique à Villeurbanne, l'artiste explique s'être focalisée en particulier sur des œuvres, récentes ou anciennes, « où il y a peu de choses préhensibles, et beaucoup d'idées de mouvement, de transformation.. » L'impalpable (la lumière et son spectre de couleurs, la

Continuer à lire

Des expos qui feront bouger les lignes

Expositions | Qu'elle prenne pour origine un souffle indistinct ou au contraire une limpidité idéale, l'image artistique tente de faire bouger nos perceptions, nos émotions et nos manières de penser. Et va parfois, pour cela, jusqu'à "s'encanailler" avec la littérature, le cinéma et le design.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 3 janvier 2017

Des expos qui feront bouger les lignes

« Le rêve sait à sa façon que l'image est chaos » écrit le psychanalyste Pierre Fédida dans un article au titre évocateur : Le souffle indistinct de l'image. Rêves et œuvres artistiques, selon Fédida, auraient pour origine fluctuante et floue une sorte d'haleine, de brume d'images mouvantes, charriant quelques fantômes et réminiscences ancestrales... C'est dans cette "ambiance", sous ce point de vue, que l'on peut appréhender les tableaux si singuliers du jeune peintre lyonnais Frantz Metzger que la galerie Anne-Marie et Roland Pallade présentera pour la deuxième fois, du 19 janvier au 11 mars. Les corps de ses personnages y semblent composés autant de chair que d'air brumeux, et revisitent avec force et trouble quelques scènes classiques : annonciation, mythe de Diane et Actéon, descente de la croix... Dans un tout autre genre (installations, environnements...), l'artiste belge Ann Veronica Janssens (née en 1956) travaille elle aussi à partir de matériaux informels comme la lumière, le son, ou ses fameux brouillards col

Continuer à lire

Ann Veronica Janssens

ARTS | Née en 1956 à Folkestone (Royaume-Uni), vivant actuellement à Bruxelles, Ann Veronica Janssens est connue notamment pour ses environnements de brumes colorées (...)

Jean-Emmanuel Denave | Vendredi 10 juillet 2009

Ann Veronica Janssens

Née en 1956 à Folkestone (Royaume-Uni), vivant actuellement à Bruxelles, Ann Veronica Janssens est connue notamment pour ses environnements de brumes colorées où le visiteur vient à se perdre ou, en tout cas, à éprouver quelques nouvelles sensations (à Lyon lors de la Biennale d'art contemporain 2005, par exemple). De manière plus générale, l'artiste, à partir de matériaux pauvres, explore la diversité de nos perceptions et sensations, et leurs rapports à l'espace. À l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne (jusqu'au 16 août), Ann Veronica Janssens et Nathalie Ergino inaugurent la première étape d'un laboratoire artistique et scientifique, confrontant espace et cerveau.

Continuer à lire

Lumières solides

ARTS | Expos / l'Institut d'Art Contemporain présente deux artistes américains des plus singuliers : Anthony McCall et ses expériences lumineuses, Allen Ruppersberg et ses inclassables expériences post-conceptuelles. Jean-Emmanuel Denave

Christophe Chabert | Mercredi 13 décembre 2006

Lumières solides

Anthony McCall (né en 1946 en Grande-Bretagne) est l'un des pionniers du cinéma expérimental des années 70 qui intervenait dans des clubs underground aux États-Unis. Après une sorte de traversée du désert, l'artiste investit maintenant les musées où il présente ses superbes et étonnants «films de lumière solide». McCall sort de l'écran pour mettre en relief le dispositif de projection en tant que tel, métamorphosé en une sorte de sculpture de lumière que le spectateur peut traverser, percevoir sous tous les angles, et presque palper. Grâce à un système de fumigènes, les cônes de lumière s'échappant du projeteur semblent en effet tactiles, concrets, découpant dans l'espace noir de la salle leurs volutes géométriques, leurs plans incurvés en suspens, verticaux ou horizontaux... On y voit apparaître et disparaître étrangement les autres visiteurs, dont une partie du visage ou du corps paraît flotter parmi les nappes lumineuses en mouvement. Trois œuvres de McCall sont exposées à l'Institut d'Art Contemporain : trois expériences perceptives singulières qui interrogent le dispositif cinématographique, tentent de rendre concret l'immatériel, inventent un cinéma sans image... Cabinet de

Continuer à lire

Incorrigible François Curlet

ARTS | Expo / L'IAC présente la première grande exposition consacrée à François Curlet qui, à travers une soixantaine d'œuvres désopilantes, renverse et malmène nos codes culturels et économiques. Jean-Emmanuel Denave

| Mercredi 14 mars 2007

Incorrigible François Curlet

Après Allen Ruppersberg et avant Jeff Geys, l'Institut d'Art Contemporain de Villeurbanne expose l'inclassable François Curlet. L'air de ne pas y toucher, la nouvelle directrice de l'Institut, Nathalie Ergino, pose peu à peu les bases de sa ligne artistique : exposer des électrons libres post-dada et post-conceptuels qui, à la belle forme, préfèrent de très loin les court-circuits humoristiques et critiques entre l'art et la vie quotidienne, économique et politique. Bref, des olibrius qui ne renieraient pas le bon mot, célèbre et génial, de Robert Filliou : «L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art». Né en 1967 à Paris, Lyonnais jusqu'à l'âge de 22 ans, vivant actuellement entre Bruxelles et Paris, François Curlet est un modèle du genre. Héritier de Dada, du Pop Art, des Situationnistes et de Jeff Geys justement, ce trublion sarcastique et génial a déjà un beau tableau de chasse derrière lui : en 1994, il ramasse avec des clochards des cannettes de bière consignées pour tenter de lancer une O.P.A. sur Pechiney ; en 2002, il recrute sur petites annonces une volontaire à qui il paye quatre mois de vacances en échange de son journal intime (cette expérience aboutit à u

Continuer à lire