Simon Feydieu à Snap : produit intérieur brut

Art Contemporain | L'artiste lyonnais Simon Feydieu présente à la galerie Snap une première exposition "brute de décoffrage". Où il est question de gestes, de destruction et de négativité pour crier-créer contre les normes de la représentation ou de la construction.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 30 mai 2017

Photo : © DR


Nous avions découvert l'artiste lyonnais Simon Feydieu (né en 1984 à Pessac) en 2010 au centre d'art Néon, avec son grand mur nommé Bossanoïa, constitué de carreaux de plâtre reliés entre eux par un mortier fait de... raisins, de citrons verts, de sucre et de figues ! Il y avait de l'humour dans cette œuvre sur laquelle le regard venait buter, coupant l'espace intérieur du centre d'art, et aussi un héritage artistique assumé : celui de l'arte povera ("art pauvre"), du ready-made et des collages et recyclages architecturaux de l'artiste allemand Kurt Schwitters (1887-1948).

Depuis, Simon Feydieu poursuit son cheminement artistique entre installation, construction et sculpture, à partir de matériaux bruts tels que le plâtre, des tubes PVC, du carrelage, de la terre, du béton... Des évocations de figures, quelques signes (parfois frustes tels que des grattages), des formes y apparaissent parfois, entre les lignes (qu'elles soient de mire, de construction, de fortification...).

Volte-face

Pour sa première exposition personnelle à la galerie Snap, intitulée Mimmo, Simon Feydieu joue avec la référence à la peinture abstraite monochrome. On y découvre notamment de grands panneaux en polyptyque où le gris domine, mais selon des modalités différentes : gris miroitant, gris lisse et étale, gris frotté, gris bleuté et dessinant en tous sens comme des bandelettes... Toujours dans le même esprit que celui de ses œuvres précédentes, l'artiste a concrètement récupéré des plaques d'aluminium composite (utilisées couramment pour y coller des photographies), et en a arraché certaines parties, en les présentant de face ou de dos.

Le prénom Mimmo renvoie à l'artiste affichiste italien Mimmo Rotella, au travail proche des affiches lacérées et arrachées de Jacques Villeglé et Raymond Hains. Mais ici, ce n'est pas seulement la décomposition de l'image qui intéresse Simon Feydieu, mais la décomposition ou la détérioration d'un support encore vierge de toute représentation. La négativité créatrice opère en amont de toute apparition, comme un acide ou un éclat de rire corrodant les supports ou les matériaux de ce qui pourrait donner naissance à des images ou à des architectures trop stéréotypées. Devant l'esthétique pauvre et séduisante des panneaux de Feydieu, on entend en écho un grand cri contre la norme.

Simon Feydieu, Mimmo
À la galerie Snap jusqu'au 1er juillet


Simon Feydieu

Mimmo
Snap 4 rue de la Thibaudière Lyon 7e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Podcast / Entretien avec Emilie Renard et Emmanuel Tibloux (ENSBA Lyon)

ARTS | L’exposition ‘De nombreuses mains colorées’ à l’Ecole des Beaux-arts de Lyon est l’occasion de rencontrer le commissaire Emilie Renard

Dorotée Aznar | Mercredi 30 mai 2012

Podcast / Entretien avec Emilie Renard et Emmanuel Tibloux (ENSBA Lyon)

Date de première diffusion:  29 Mai 2012 Emission n°111  Durée: 31’30 minInvité: Emilie Renard, commissaire d’exposition; Emmanuel Tibloux, directeur Ecole Nationale Supérieure Beaux-Arts Lyon.Contenu: L’exposition ‘De nombreuses mains colorées’ qui se tient à l’Ecole des Beaux-arts de Lyon jusqu’au 30 Juin 2012 est l’occasion de rencontrer le commissaire Emilie Renard, missionné pour animer le lieu d’exposition de l’école; ainsi que le nouveau directeur Emmanuel Tibloux afin de voir quels sont ses projets pour l’école. Chroniques: Simon Feydieu et Marie Bassano se penchent sur New York Stories pour leur capsule cinématographique; Gwilherm Perthuis s’intéresse à John Baldessari. Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine  Liens utiles : Le site web de l’ENSBA de Lyon

Continuer à lire

Podcast / Entretien avec Bertrand Lacombe et Sophie Dejode

ARTS | Sophie Dejode et Bertand Lacombe exposent leur travail à la galerie Roger Tator à Lyon jusqu’au 4 Mai 2012.

Dorotée Aznar | Mercredi 28 mars 2012

Podcast / Entretien avec Bertrand Lacombe et Sophie Dejode

Date de première diffusion:  27 Mars 2012Emission n°103 Durée: 31’36 minInvité: Bertrand Lacombe, Sophie Dejode, artistesContenu: Sophie Dejode et Bertand Lacombe exposent leur travail à la galerie Roger Tator à Lyon jusqu’au 4 Mai 2012. Il s’agit d’une exposition en plusieurs étapes, la galerie Tator accueillant la deuxième, intitulée “Cadavre Exquis – Épisode 2 : Michelle”. Les artistes, qui signent ensemble leur production depuis la fin des années 90, reviennent sur les grandes lignes de leur production artistique. Chroniques: Marie Bassano et Simon Feydieu proposent une nouvelle capsule cinématographique issue du dernier film de Polanski; Gwilherm Perthuis se penche sur le nouvel ouvrage du MAMCO qui interroge les liens entre art et science-fiction. Liens utiles :  Le site de la galerie Roger Tator Retrouvez également : le blog des rendez-vous de la création contemporaine 

Continuer à lire

Copie Right

ARTS | Dix-sept étudiants de Lyon 2 organisent une exposition réunissant plusieurs jeunes artistes contemporains (Jean-Alain Corre, Simon Feydieu, Daniel (...)

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 5 mai 2011

Copie Right

Dix-sept étudiants de Lyon 2 organisent une exposition réunissant plusieurs jeunes artistes contemporains (Jean-Alain Corre, Simon Feydieu, Daniel Otero...), avec différents happenings et même quelques performances culinaires (les 13, 14 et 20 mai) ! La thématique de l'exposition explore la frontière toujours floue entre l'original et la copie, et trouve au Musée des Moulages un cadre idéal : le musée abrite des reproductions en plâtre de chefs-d'œuvre antiques, médiévaux et classiques. Attention, cet événement ne dure que deux week-ends (du vendredi soir au dimanche), ceux des 13 et 20 mai. JED

Continuer à lire