On pense à vos dimanches : 5 expos à voir absolument

Au Musée | Que voir cet automne dans les musées ? Des anatomies étranges, de l'effervescence fin de siècle, des bougies d'anniversaire, des psys urbains et même des... Mexicains en embuscade !

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 12 septembre 2017

Photo : Charles Assézat de Bouteyre


Anatomies au Musée des Beaux-Arts

Écrivain (on lui doit notamment le mythique récit autobiographie La Gana publié en 1958), graveur, dessinateur, Fred Deux (1924-2015) conçoit chacune de ses œuvres comme une descente, à la fois précise et imaginaire, dans les mondes de l'organique et du sexuel. Soit les soubassements même des êtres humains et de quelques autres créatures. Le Musée des Beaux-Arts consacre à l'artiste une grande et rare rétrospective qui réunira quelque 180 dessins, en suivant le fil chronologique des grands cycles de dessins de Fred Deux : Otages, Spermes noirs, Spermes colorés, Autoportraits…

Le Monde de Fred Deux
Au Musée des Beaux-Arts du 20 septembre au 8 janvier 2018
La galerie Michel Descours présente en parallèle une exposition Fred Deux du 19 septembre au 18 novembre


Effervescence au Musée Dini

On va beaucoup parler cet automne de modernité, thème sous-jacent à la 14e Biennale d'Art Contemporain... La naissance de la modernité artistique est discutée, mais elle est souvent datée de la fin du 19e siècle avec les impressionnistes, les nouvelles avant-gardes, les divers salons alternatifs aux expositions officielles et académiques... En prenant un angle plus régional, le Musée Paul-Dini nous replonge dans cette époque d'effervescence artistique où tout est possible, où tout est à inventer... À travers quelque 180 œuvres (peintures, sculptures, objets d'art), l'exposition se propose de retracer le parcours des artistes lyonnais (Pierre Puvis de Chavannes, Jean-Louis-Ernest Meissonnier Georges Bouche, Emilie Charmy, Jules Flandrin, Jean Puy…) au sein d'une époque révolutionnaire entre 1884 et 1914.

Effervescence fin de siècle. Les artistes d'Auvergne-Rhône-Alpes à Paris (1884-1914)
Au Musée Paul Dini à Villefranche-sur-Saône du 15 octobre au 11 février 2018


Le MAMC fête son 30e anniversaire

Le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne a... 30 ans. Et 19 000 œuvres de toutes sortes (peintures, photographies, sculptures, installations...), ce qui constitue rien moins que la deuxième collection d'art du 20e siècle après le Centre Georges Pompidou ! Cela valait bien un événement festif, que le MAMC déclinera notamment sous forme d'une vaste exposition mettant en dialogue une partie de ses collections avec des œuvres prêtées datant du 16e au 21e siècle. Le Musée annonce aussi pour l'occasion la présence du célèbre sculpteur Anish Kapoor...

Considérer le monde
Au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne ​du 11 novembre au 30 novembre 2018


Psychanalyse urbaine au Musée Gadagne

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore remarqué, rappelons que Lyon est une ville en pleine mutation : urbaine (avec les nouveaux quartiers de la Confluence, de la Part-Dieu...), sociale (gentrification de la ville), démographique... Le Musée Gadagne a choisi de jeter un regard large (passé, présent, futur) sur les métamorphoses de la ville, en faisant appel notamment à... l'Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine ! Lyon se couchera donc sur son divan pour raconter son roman familial, ses complexes, ses symptômes névrotiques, ses désirs, à travers différents dispositifs (rencontres avec des témoins clefs, exposition en tant que telle, portraits chinois soumis aux habitants...). La guérison de la ville arrivera peut-être par surcroît, comme dirait Lacan.

Lyon sur le divan. Les métamorphoses d'une ville
Au Musée d'Histoire ​du 17 novembre au 17 juin 2018


Caramba !

Après une exposition ayant eu lieu au Mexique, les musées de Mexico et de Lyon réitèrent leur regard croisé sur la modernité mexicaine et la modernité européenne. Avec des artistes comme : Léger, Picasso, Bacon, Rivera, Siqueiros, Orozco... Cerise sur le gâteau, l'exposition lyonnaise sera enrichie d'un volet sur les liens entre Diego Rivera et la scène parisienne, d'un volet consacré aux surréalismes et, last but not least, d'une partie photographique conçue par Jacques Damez avec des vintages de Cartier-Bresson, Manuel Alvaro Bravo, Edward Weston, Paul Strand.... En résonance avec l'exposition du MBA, la galerie Le Réverbère expose des photographes européens et mexicains plus contemporains : Bernard Plossu, Denis Roche, Pablo Ortiz Monasterio, Marc Riboud...

Los Modernos
Au Musée des Beaux-Arts du 2 décembre au 5 mars 2018
Et au Réverbère : Mexique, Aller-retour, du 2 décembre au 3 mars 2018


Le Monde de Fred Deux

Dessin
Musée des Beaux-Arts 20 place des Terreaux Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Au moins Deux : Fred Deux au Musée des Beaux-Arts

Dessin | Le Musée des Beaux-Arts consacre une importante rétrospective à Fred Deux. Un artiste-écrivain en quête de soi et qui ne trouvera son identité que dans le faire, le déplacement, le mouvement.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 10 octobre 2017

Au moins Deux : Fred Deux au Musée des Beaux-Arts

S'en sortir... Tel a peut-être été l'impératif obsédant et vital de Fred Deux (1924-2015), à travers ses milliers de dessins, ses livres (dont La Gana paru en 1958) et ses nombreux enregistrements audio autobiographiques. S'en sortir : de la cave glauque de l'appartement familial, de l'exclusion et de la pauvreté de ses racines sociales (un milieu ouvrier), de l'enclavement de la bourgeoisie artistique qui aurait pu l'accueillir, des traumas de la Seconde Guerre mondiale (pendant laquelle il s'engagea dans la Résistance), des turpitudes de la dépression... Si beaucoup d'artistes expriment dans leurs œuvres une volonté de changer d'identité pour une autre, le monde, ou plus simplement notre perception des choses, l'enjeu pour Fred Deux est sans doute plus crucial : se construire lui-même, se forger une identité, tracer des lignes ou des taches de subjectivité... Je est un vertige Et c'est dans l'informe même de la tache ou de la matière, des organes hors des gonds de leurs fonctions, des corps réinventés que Fred Deux travaille, surgit, c'est-à-dire dessine, parle

Continuer à lire

A l'URDLA, le monde du sexe et de l'organique

Dessin et Gravure | Cécile Reims et Fred Deux font l'objet de deux expositions dans la région. Deux occasions exceptionnelles de découvrir leur univers transgressif et organique aux métamorphoses fascinantes.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 20 juin 2017

A l'URDLA, le monde du sexe et de l'organique

Par transparence, par dédoublement, par mutations successives, les personnages de Fred Deux ouvrent à notre regard tous leurs mystères d'entrailles et de bizarreries corporelles, de relations organiques et sexuelles, de confusion des temporalités... L'artiste les dévoile autant qu'ils les recouvrent par l'extrême de leur étrangeté. L'exposition consacrée à l'URDLA à Fred Deux (1924-2015) et à son épouse Cécile Reims (née en 1927) nous fait littéralement basculer dans un univers inédit. Lui dessine, elle "interprète" ses dessins en les transposant en gravures. Tous deux ont aussi écrit beaucoup de textes à teneur autobiographique, dont L'Épure publiée par Cécile Reims en 1962 et La Gana publiée en 1958 par Fred Deux sous le pseudonyme Jean Douassot. « Jean Douassot a découvert une planète que nous pensions connaître : le monde du sexe et de l’organique, ou le monde réduit à ses soubassements sexuels et organiques, alors que nous en ignorions l

Continuer à lire

Les 5 expos à voir en juin

Art | 1/ Frédéric Khodja à la galerie Françoise Besson, jusqu'au 31 juillet L'artiste lyonnais présente trois nouvelles séries de dessins à partir de réminiscences (...)

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 1 juin 2017

Les 5 expos à voir en juin

1/ Frédéric Khodja à la galerie Françoise Besson, jusqu'au 31 juillet L'artiste lyonnais présente trois nouvelles séries de dessins à partir de réminiscences d'images et de souvenirs personnels : des Paysages mentaux, des Architectures fantômes. Ou encore des Rêves d'expositions, notre série favorite, où Frédéric Khodja met en scène une sorte de studio photo où rideaux, cadres vides, figures géométriques s'ouvrent sur de nouveaux espaces énigmatiques. Ces rêves s'avèrent être d'ailleurs étonnamment proches de l'univers d'un David Lynch et des prémices de la troisième saison de Twin Peaks ! 2/ Frédéric Houvert à Néon, jusqu'au 24 juin Frédéric Houvert a invité au centre d'art Néon trois autres artistes (Daniel Mato, Laurent Proux et Fabio Viscogliosi) pour une exposition épurée aux confins de l'abstraction, de l'ornementation et du minimalisme. Les formes et les sensation

Continuer à lire

Anish Kapoor fait comme chez lui au Couvent de la Tourette

ARTS | Loin des feux de l'actualité, le sculpteur Anish Kapoor (né à Bombay en 1954, vivant en Grande-Bretagne) expose actuellement une quinzaine d’œuvres au (...)

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 29 septembre 2015

Anish Kapoor fait comme chez lui au Couvent de la Tourette

Loin des feux de l'actualité, le sculpteur Anish Kapoor (né à Bombay en 1954, vivant en Grande-Bretagne) expose actuellement une quinzaine d’œuvres au Couvent de la Tourette. Il y dialogue avec l'architecture du lieu, à la fois si subtile et impressionnante, signée Le Corbusier et inaugurée en 1960. «Sur place, on l’a vu attentif à la façon dont la lumière est mise en scène, créant des jeux d’ombre et de lumière ; très touché par les textures des murs de crépis rugueux ou de béton brut qui laissent percevoir les veines du bois des coffrages et sur lesquels la lumière vient jouer» écrit le frère Marc Chauveau, commissaire de l'exposition. De grands miroirs, notamment, diffractent ou inversent les espaces et les silhouettes des visiteurs, recueillent ailleurs le reflet du ciel et le passage des nuages. C'est là une part connue et toujours visuellement efficace du travail de Kapoor, au même titre aussi que sa grande spire métallique installée dans la nef de l'église ou sa colonne infinie recouverte de pigments rouge vif... Mais cette partie de l'exposition, à connotation assez spirituelle, contraste avec des œuvres plus

Continuer à lire