Musées, collections automne-hiver

Dans les musées... | La sculpture contemporaine et l'Antiquité seront les deux grandes "stars" des prochaines expositions temporaires des musées de la région. C'est une bonne nouvelle, tant ces événements sont prometteurs a priori !

Jean-Emmanuel Denave | Mercredi 19 septembre 2018

L'oublié

Bernard Venet ? Ce nom d'artiste ne dit plus aujourd'hui grand chose à quiconque, hormis peut-être aux habitants de Nice, où beaucoup de ses œuvres monumentales occupent l'espace public. Très connu dans les années 1980, Bernard Venet (né en 1941) s'en est allé ensuite faire carrière aux États-Unis. Il revient en grand format au Musée d'Art Contemporain qui lui consacre une rétrospective (du 21 septembre au 6 janvier 2019) rassemblant pas moins de 170 œuvres ! Celui qui souhaitait, dès les années 1960, « retirer toute charge d'expression contenue dans l'œuvre pour la réduire à un fait matériel », est l'auteur d'œuvres minimalistes dans leurs formes (lignes, arcs, cercles, quadrilatères...) mais souvent "maximalistes" dans leurs dimensions et leurs poids. Il réservera même au MAC de Lyon la primeur de ses toutes récentes créations.


L'antique

Après l'assassinat de Caligula, Claude est désigné empereur de Rome contre toute attente en 41 après Jésus-Christ. La littérature antique en a dressé un portrait peu flatteur : faible et sous influences diverses, pas très costaud ni très futé ! Mais les temps changent et les historiens découvrent peu à peu chez lui d'autres facettes plus glorieuses, celles notamment d'un homme cultivé et bon réformateur plutôt ouvert (la fameuse Table claudienne par exemple permettant aux Gaulois de siéger au Sénat). Le Musée des Beaux-Arts nous le fait redécouvrir (du 1er décembre au 4 mars 2019) à travers quelque 150 œuvres et objets.

Nos voisins de Grenoble remontent quant à eux plus encore dans le temps, il y a 3000 ans, avec une exposition focalisée sur la ville de Thèbes, le Temple de Karnak et le clergé de l'époque (Servir les dieux d'Égypte au Musée de Grenoble du 25 octobre au 27 janvier 2019).


La sculptrice

Après plusieurs expositions collectives plus ou moins convaincantes, l'Institut d'Art Contemporain reprend le chemin de ses grandes monographies consacrées à un(e) artiste quadra en milieu de carrière. Katinka Block (né en 1976 à Francfort-sur-le-Main) est une sculptrice jouant avec finesse de matériaux bruts (terre, pierre, cuivre, végétaux...) et de gestes simples et lisibles (plier, tomber, enrouler, frotter...), tout en prenant en compte la durée, l'usure, la temporalité de ses œuvres. Cette exposition alléchante (du 5 octobre au 20 janvier 2019) s'inscrit parmi les manifestations du 40e anniversaire de l'IAC.


Le revenant

Le très agréable Musée Jean Couty, proche de l'Île Barbe, organise cet automne une exposition confrontant les peintures et dessins de Couty (1907-1991) à ceux de Bernard Buffet (1928-1999). Ce dernier, voué aux gémonies par l'Histoire de l'art de la fin du 20e siècle (on le trouvait caduque si ce n'est pas un peu réac'), fait un retour aussi fracassant qu'inattendu. Exposé notamment en grandes pompes au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris l'an passé ! Nous, nous aimons surtout ses toiles de jeunesse, aussi glauques qu'osées et fortes plastiquement... Et l'on sera heureux de le retrouver aux côtés de Jean Couty (du 13 octobre au 14 avril 2019), son contemporain, avec qui il partage la même franchise picturale, le goût du dessin, et bien des thèmes communs.


Le méconnu

Disparu prématurément des suites de ses blessures sur le front de la Guerre 14-18, Roger de la Fresnaye (1885-1925) a bâti en une petite vingtaine d'années une œuvre méconnue et abstraite qui mérite pourtant que l'on s'y attarde. C'est en tout cas ce que pense le Musée Paul Dini à Villefranche-sur-Saône qui lui consacre une grande rétrospective en 80 œuvres (du 14 octobre au 10 février 2019). L'exposition explorera notamment chez ce proche d'Albert Gleizes et de Jean Metzinger, la tentation, l'influence du cubisme dans sa peinture.


Bernar Venet

Rétrospective
Musée d'Art Contemporain Cité Internationale, 81 quai Charles de Gaulle Lyon 6e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


La ville de Rome sous le règne de Claude

Par Eugenio La Rocca
Musée des Beaux-Arts 20 place des Terreaux Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Katinka Bock

Tomorrow's Sculpture Radio
Institut d'Art Contemporain 11 rue Docteur Dolard Villeurbanne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Bernard Buffet et Jean Couty

Parcours croisés
Musée Jean Couty 1 Place Henri Barbusse Lyon 9e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Cinq expos à voir en janvier

Bons Plans | Vues ou pressenties comme intéressantes, voici notre sélection de cinq expositions à ne pas manquer en cette nouvelle année dans les musées et les galeries de la région.

Jean-Emmanuel Denave | Lundi 31 décembre 2018

Cinq expos à voir en janvier

Un peuple de l'herbe, les coléoptères On les chasse de nos cultures agricoles, on les loue pour leur symbolisme religieux, on les mange, on les représente dans des œuvres d'art, on en fait même parfois, au Japon, des animaux de compagnie... Les 387 000 espèces de coléoptères répertoriées sur la planète (coccinelles, doryphores, scarabées, lucioles, hannetons...) constituent un véritable monde dans le monde ! La petite exposition qui leur est consacrée jette un quadruple regard sur ces bestioles étonnantes : scientifique, relationnel (les liens entre les humains et les coléoptères), mythologique et artistique. Passionnant ! Coléoptères, insectes extraordinaires Au Musée des Confluences jusqu'au 28 juin 2020 Plier, frotter, suspendre, cacher L'artiste allemande Katinka Bock déploie à Villeurbanne un univers plastique très singulier, composé pour l'essentiel de sculptures faites de matériaux bruts et de gestes très simples (plier,

Continuer à lire

Katinka Bock, à rebours de l'élucidation du monde

Art Contemporain | Pour son quarantième anniversaire, l'Institut d'Art Contemporain présente deux expositions particulièrement réussies : une monographie consacrée à Katinka Bock et un florilège d’œuvres de ses collections qui résonne avec le parcours proposé par l'artiste allemande.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 11 décembre 2018

Katinka Bock, à rebours de l'élucidation du monde

Quand Katinka Bock (née en 1976 à Francfort-sur-le-Main en Allemagne) aborde un lieu d'exposition, elle réfléchit à son architecture, à ses dimensions spatiales, et à son contexte social et historique. À Villeurbanne, le quartier utopiste des Gratte-Ciel datant des années 1930, le passage de l'horizontalité à la verticalité, le passé ouvrier, la modernisation urbaine ont été des éléments sensibles à l'artiste. Mais ceux-ci se retrouvent comme encapsulés, enveloppés, dans des œuvres et un parcours sans signification évidente, sans dimension représentative directe. Quand nous découvrons la première salle de Tomorrow's sculpture, les mots qui nous viennent à l'esprit sont : ça pend, ça se plie, ça craquelle, ça se fend, ça s'entasse... Comme autant de « signifiants formels » (selon le concept du psychanalyste Didier Anzieu) qui effleurent le sens mais demeurent en deçà de toute narrativité claire, de toute figure rationnellement découpée, de toute trame temporelle. Un cylindre est suspendu au creux d'un filet, des céramiques à l'aspect mollement plié apparais

Continuer à lire

Cinq expos à voir en décembre

Bons Plans | Vues ou pressenties comme intéressantes, voici notre sélection de cinq expositions à découvrir ce mois-ci. Dans les musées et les galeries de Lyon.

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 6 décembre 2018

Cinq expos à voir en décembre

Claude, un empereur au destin singulier Né à Lyon en 10 av. J.-C., empereur inattendu à cinquante ans, après l'assassinat de Caligula, Claude est une figure romaine peu connue (ses épouses le sont davantage : Messaline, Agrippine...), voire moquée pour sa faiblesse légendaire. L'exposition qui lui est consacrée dévoile un nouvel éclairage historique sur son importance, et, surtout, donne à revoir l'histoire de l'Empire romain sous un tout autre angle. Ce parcours historique original est servi par une scénographie sobre et lumineuse, et une grande diversité de documents et d'objets (d'éléments antiques à des représentations peintes postérieures, en passant par des moulures de bas reliefs). Au Musée des Beaux-Arts jusqu'au 4 mars 2019 Bernard Buffet et Jean Couty, parcours croisés Le très agréable Musée Jean Couty, voisin de l'Ile Barbe, présente une exposition confrontant les peintures de Jean Couty

Continuer à lire

Cinq expos à voir en octobre

Bons Plans | On les a vues, ou bien on pressent de très bonnes ondes... Voici notre sélection, non exhaustive, de cinq expositions à voir ce mois-ci.

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 4 octobre 2018

Cinq expos à voir en octobre

Les 40 ans de l'Institut d'Art Contemporain Pas de crise de la quarantaine à l'IAC, mais une prometteuse programmation d'anniversaire avec, surtout, une exposition monographique consacrée à l'artiste allemande Katinka Bock (née en 1976 à Francfort-sur-le-Main), sculptrice jouant avec finesse de matériaux bruts (terre, pierre, cuivre, végétaux...) et de gestes simples et lisibles (plier, tomber, enrouler, frotter...). Et, parallèlement, l'IAC présente une partie de ses collections à l'IAC lui-même, et aussi à l'URDLA et d'autres lieux villeurbannais. À Villeurbanne du 5 octobre au 20 janvier 2019 Les Nouveaux Sauvages Expo événement très attendue, dont on vous a déjà largement rebattu les oreilles ici, Les Nouveaux Sauvages investissent temporairement une friche industrielle pour exposer une flopée d'artistes de toutes provenances (photographie, street art,

Continuer à lire

Arts plastiques : attention fragile !

Tour d'horizon | Moment délicat de transition pour les arts plastiques à Lyon, où l'on attend notamment un "nom" pour diriger le Musée et la Biennale d'Art Contemporain. Pendant ce temps, d'autres acteurs, ailleurs, prennent des initiatives et secouent les modèles habituels d'exposition.

Jean-Emmanuel Denave | Mercredi 19 septembre 2018

Arts plastiques : attention fragile !

La semaine passée, nous remarquions dans ces colonnes que tous les voyants étaient au vert concernant la danse à Lyon. Dans le domaine des arts plastiques, les choses sont beaucoup plus nuancées, voire assez brouillonnes. À l'heure où nous écrivons, notamment, le Musée d'Art Contemporain et la Biennale d'Art Contemporain attendent toujours leur... directrice ou directeur. Thierry Raspail est parti à la retraite en avril dernier, a conçu la prochaine exposition du MAC consacrée à Bernard Venet, et après, tout n'est que suspense et incertitude. Il faut dire que l'équation est un peu compliquée depuis le lancement par la Ville de Lyon d'un Pôle musées d'art (regroupant le Musée des Beaux-Arts et le MAC) co-dirigé par Sylvie Ramond (directrice du Musée des Beaux-Arts) et le futur directeur du MAC. Comment dès

Continuer à lire

Plan B pour Buffet

ARTS | A dix-neuf ans il décroche le prestigieux Prix de la Critique, à vint-huit, il est au volant d'une Rolls. Une trajectoire fulgurante, digne d'un trader, (...)

Jean-Emmanuel Denave | Mercredi 8 janvier 2014

Plan B pour Buffet

A dix-neuf ans il décroche le prestigieux Prix de la Critique, à vint-huit, il est au volant d'une Rolls. Une trajectoire fulgurante, digne d'un trader, pour un peintre tout en paradoxes : Bernard Buffet (1928-1999). Oublié des livres d'histoire de l'art et des institutions nationales (le Japon, en revanche, lui consacrera carrément un musée en 1973), Buffet a connu jusqu'à un succès commercial et populaire quasi-inentamé aujourd'hui.  Le critique d'art Eric Troncy explique l'absence d'exposition muséale de Buffet en France par un «risque majeur» : «celui que, tandis que les choses ont changé, que la célébrité n'est plus un facteur de disqualification, que le succès n'est plus tabou, l'on voit enfin la richesse incongrue d'une œuvre qui n'est pas simplement à la surface des toiles». Au-delà, le problème avec Bernard Buffet, c'est qu'il en fait peut-être un peu trop (aucun genre pictural ne lui échappe et sa production est prolifique), que son style graphique (avec ses fameux traits noirs aux angles aigus) surenchérit sur lui-même, que sa signature, au sens propre comme au figuré, crève les ye

Continuer à lire