Jean-Charles Gros, le génie du lieu

Photographie | Le photographe Jean-Charles Gros présente à Vrais Rêves une série d'images consacrée à une carrière abandonnée en Ardèche. Un travail très graphique qui dramatise et sublime ce lieu singulier.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 11 février 2020

Photo : © Jean-Charles Gros


La photographie qui n'est que surface se fait exceptionnellement, avec Jean-Charles Gros, épaisseur. Épaisseur de temps et de matière d'une carrière de calcaire gris dans le sud de l'Ardèche, dont l'activité a cessé autour des années 1940. Le photographe y a mené un quasi travail d'archéologue et une sorte de méditation poétique visuelle sur ce lieu étrange, âpre et esseulé. « À l'heure où la nuit vient juste de se replier dans ses ombres, j'aime à flâner sur les chemins. Instant d'éveil, entre pierres et arbres, un paysage s'ouvre : il est rude et minéral. C'est un plateau de calcaire gris, un décor raboté, un décor tranché, un décor fracturé » écrit Jean-Charles Gros dans son texte de présentation d'exposition.

Cité fantôme

Le rendu très graphique des tirages noir et blanc, faisant dériver les images vers le dessin ou la peinture, intensifie encore l'impression de dépôt de strates des temps anciens. Les paysages dramatisés, théâtralisés, s'imposent parfois comme des ruines de sculptures ou de bâtisses antiques. Ou bien, à l'inverse, comme des surfaces et des espaces abstraits où l'on admire une série de stries ondulées, des lignes orthogonales, et autres traces plus ou moins discrètes de l'exploitation industrielle de la carrière.

Le photographe a fouillé, gratté la terre, trouvant ici et là quelques outils : coins, pointes, ciseaux, broches, mis en scène, ensuite, sur des draps blancs et saisis tels de petits ensembles sculpturaux. « Seuls les fantômes des hommes errent encore dans ce paysage à l'antique. Comme un archéologue explorant un théâtre de mémoire, j'ai vu, j'ai photographié une cité oubliée, une Atlantide noyée en pleine terre du midi. » conclut Jean-Charles Gros.

Jean-Charles Gros, Une archéologie industrielle
À la galerie Vrais Rêves jusqu'au samedi 22 février


Jean-Charles Gros

"Une archéologie industrielle"
Galerie Vrais Rêves 6 rue Dumenge Lyon 4e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter