Kommet déménage à la Guillotière

Jean-Emmanuel Denave | Mercredi 20 octobre 2021

Photo : Vue de la galerie © JED / Œuvre de Simon Lazarus Ponzi,


Après une première vie sur les pentes de la Croix-Rousse, le lieu d'art contemporain Kommet (dirigé par Émilie d'Ornano) vient de rejoindre le quartier de la Guillotière. La galerie s'est établie au sein de l'espace associatif Montebello qui, depuis avril 2021, réunissait déjà dix ateliers d'artistes (designers, plasticiens, réalisatrice de films d'animation…) et le Studio Ganek (société de production d'événements artistiques originaux).

Sur deux niveaux, l'espace compte deux cents mètres carrés, avec une galerie aux vitrines ouvertes sur un quartier vivant. À terme, l'association prévoit d'organiser des événements publics : ouvertures d'ateliers, projections, lectures… Mais, pour l'instant, seule la galerie Kommet est ouverte au public dans son bel espace lumineux.

Actuellement, c'est le jeune artiste Simon Lazarus qui y expose plusieurs œuvres en lien avec notre société éprise de technologies. Loin d'être technophobe, Simon Lazarus en explore les dangers, les qualités, et même les délires possibles. Au centre de l'exposition trône notamment une impressionnante sculpture en bois à moitié brûlé, sorte de cathédrale dont l'aspect oscille entre la ruine et l'édifice industriel.

Simon Lazarus, T/MBER !
À Kommet jusqu'au samedi 20 novembre


Simon Lazarus

"T/MBER !", geste plastique, robotique, bio-hacking, vernissage le 24 septembre dès 18h
KOMMET 14 rue Mortier Lyon
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Cinq expos à voir en octobre à Lyon

Bons Plans | Notre sélection d’octobre est comme à l’accoutumée hétéroclite, tant en ce qui concerne les lieux que les genres artistiques, mais fait ce mois-ci la part belle aux jeunes artistes.

Jean-Emmanuel Denave | Lundi 11 octobre 2021

Cinq expos à voir en octobre à Lyon

Simon Lazarus La galerie Kommet inaugure son nouvel espace d’exposition dans le quartier de la Guillotière en y invitant Simon Lazarus. Venant du graffiti et de l’univers du design graphique, l’artiste s’intéresse ici aux rapports que nous entretenons avec les technologies récentes, les nouveaux matériaux, les utopies architecturales. Il présente un ensemble d’œuvres aux formes variées qui dialoguent les unes avec les autres, dont une impressionnante architecture imaginaire, entre cathédrale, ruine industrielle et grille abstraite… Simon Lazarus, T/IMBER ! À la galerie Kommet jusqu’au 20 novembre Silène Audibert, Handan Figen et Jeanne Held Pendant une quinzaine de jours seulement, vous pourrez découvrir à l’Orangerie les travaux de trois jeunes artistes vivant à Lyon, mais peu exposées dans cette ville. Toutes les trois expérimentent des formes nouvelles et singulières, que ce soit à travers le dessin et l’influence de la nature (chez Silène Audibert), l’aquarelle et le hasard (

Continuer à lire

Kommet, né sous une bonne étoile

Galerie | Sur les pentes de la Croix-Rousse, un petit et fort sympathique lieu associatif d'art contemporain vient d'éclore, début juin 2019. Kommet est né à l'initiative d’Émilie d'Ornano, commissaire d'exposition indépendante et historienne de l'art.

Jean-Emmanuel Denave | Vendredi 12 juillet 2019

Kommet, né sous une bonne étoile

Émilie d'Ornano, commissaire d'exposition indépendante, désire y exposer « de jeunes étoiles de l'art contemporain », comme actuellement Ludovic Landolt, artiste franco-suisse né en 1993. Son exposition De Tintinnabulis s'inspire des mécanismes et des sonorités des cloches anciennes : de grands disques de métal résonnent sur de basses fréquences, un moule à gâteau sonne à espaces de temps réguliers... Nous sommes ici dans un univers sonore plutôt zen qui tente de faire émerger des « sons intérieurs profonds », et il convient de se laisser un peu de temps dans la galerie pour en apprécier l'envoûtement insidieux et léger. Après la pause estivale, Kommet prévoit en septembre une exposition consacrée à Florence Schmitt, artiste de vingt-cinq ans actuellement en résidence à Décines, travaillant à partir d'installations et de sculptures. Kommet 7 montée des Carmélites, Lyon 1er Ludovic Landolt, De Tintinnabulis Jusqu'au samedi 13 juillet

Continuer à lire