The Native Nation, à la source

Café Galerie | Le concept est innovant : des résidences d’un an sur un pays, la première étant dédiée à l’Afrique du Sud. Au programme, des artistes et designers contemporains, représentants de la nouvelle génération, avec un focus renouvelé chaque mois.

Lisa Dumoulin | Mercredi 13 février 2019

Photo : © Lisa Dumoulin


« On observe une montée des continents comme l'Afrique et l'Asie sur la scène de l'art et du design. La nouvelle génération veut se défaire des procédés “colonialistes” et veut avoir la mainmise sur ses œuvres et les processus de vente. Tout le monde peut se déplacer aujourd'hui, cela change complètement la donne. » analyse Thomas Petitjean, le fondateur du café-galerie, qui se positionne comme curateur, offrant une vitrine aux artistes. « Je les fais venir et participer au maximum, pour qu'ils parlent eux-mêmes de leurs œuvres. »

« Les jeunes artistes et créateurs africains d'aujourd'hui sont très conscients du marché de l'art, de leur positionnement, de leur valeur. Ça ne m'arrange pas forcément côté business (rires) mais c'est beaucoup plus intéressant et plus juste comme cela. J'essaie autant que possible de représenter les minorités, même si ce n'est pas un critère que je me fixe, car je suis attiré avant tout par l'énergie que dégagent les artistes. Parmi ceux que je représente, on trouve des femmes noires, des Noirs gays, des Blancs africains… sans discrimination, toute la société sud-africaine est représentée. »

La société sud-africaine, Thomas la connaît bien, pour y avoir vécu plusieurs années. Fils d'expatriés, il a voyagé toute sa vie et a toujours travaillé à l'international, dans l'import-export. Pour ce projet, il a la volonté de travailler avec des créateurs émergents, et confie la direction artistique a son amie sud-africaine Chubi : « elle est très pointue en mode et art, elle connaît tous les noms, tous les créateurs… » Comme Maxhosa, le designer phare actuel. Il confectionne des cardigans en laine et mohair (80% de la production mondiale de mohair est sud-africaine) et des polos 100% soie au design moderne et aux motifs inspirés des perles de l'ethnie Xhosa.

« Avec Thebe Magugu et Rich Mnisi (dont il recevra les collections femmes bientôt, NdlR), c'est la crème de la crème de ce qui se fait en Afrique : ils participent aux défilés aux quatre coins du monde et ont habillé Beyoncé pendant sa tournée en Afrique ! La ligne directrice pour le sourcing, c'est vraiment le contemporain, à mille lieues des clichés avec masques et bracelets de perles... mais je choisis des artistes marqués culturellement quand même. Il y a onze ethnies en Afrique du Sud et onze langues, les plus connues étant les Zoulous et les Xhosas (l'ethnie de Nelson Mandela) »

Art et design africain contemporain

Côté design, la galerie propose actuellement les céramiques Gold Bottom, des cache-pots en pierre, dont le dessous est peint en or, comme son nom l'indique. Les motifs sont ethniques et minimalistes : le design de la première collection est inspiré de l'ethnie Ndébélé, culture dans laquelle les femmes peignent les maisons avec des motifs et des couleurs vives, tandis que la deuxième collection est infusée du désert du Namib. Autres pièces uniques en céramique avec Imiso, studio composé de deux artistes du Cap. La collection Africasso est inspirée par Picasso qui s'est lui-même inspiré de l'Afrique pour certaines œuvres, et la collection Scarification évoque les scarifications faisant partie de nombreux rites de passage. Sur les murs on admire les sérigraphies ultra colorées d'Alfa, bientôt suivies par une exposition photographique.

Le coin café, petit mais joli, propose évidemment du rooibos avec trois mélanges différents, du café OBCR et bientôt viendront des pâtisseries. La carte évoluera selon les saisons et les thématiques. Côté bande-son, on reste dans le thème avec une sélection 100% sud-africaine, des années 50 à aujourd'hui.

The Native Nation
37 rue des Remparts D'Ainay, Lyon 2e
Du mardi au vendredi de 10h à 19h, samedi de 11h à 19h
Inauguration mercredi 13 février à 18h

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter