Le 7e se fait mousser

Lisa Dumoulin | Lundi 11 mars 2019

Photo : © La Plante du Loup


En quelques mois, quatre bars ont ouvert leurs portes dans le nouveau triangle d'or formé par les rues de Marseille et Sébastien Gryphe, dans le 7e arrondissement. 2019 a vu naître : Barcandier, spécialisé en bière et vin nature, qui propose des mousses artisanales à la pression, tandis que son voisin La Plante du Loup, cave à bière, les propose en bouteilles, accompagnées de planches apéro et tartinades. Quelques mètres plus haut, sur la rue de Marseille, en face de L'Amour de Nuit, Le Commerce (pas particulièrement axé sur la bière artisanale) a également ouvert ces dernières semaines. Rue Sébastien Gryphe, Orgao prend le relais pour le quartier d'à côté avec sa beer house. Il vient compléter l'offre déjà offerte par La Bière Angulaire, cave à bière et bar à tapas, en place depuis avril 2018.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La Plante du Loup, une cave à bière accueillante

Bière Artisanale | Mi cave à bière mi bar, mi spécialistes mi grand public, mi barbe mi lunettes, La Plante du Loup cumule les propositions bipartites alléchantes.

Lisa Dumoulin | Mardi 19 mars 2019

La Plante du Loup, une cave à bière accueillante

Ouverte le 9 janvier, La Plante du Loup est l’œuvre de Constant Ferrand (les lunettes) et Guillaume Niay (la barbe). Deux potes de lycée en Picardie, puis d’école de commerce à Reims. « On s’était toujours dit qu’un jour on créerait notre truc, sans savoir exactement quoi » raconte Constant. Guillaume travaille dans le secteur automobile, Constant dans la grande distribution. Les chemins se croisent à l’autre bout du monde et quand ils rentrent en France en novembre 2017, c’est pour travailler sur leur projet. Ils cherchent une grande ville mais ne veulent plus de Paris. Lille, Bordeaux et Lyon sont sur leur liste. Ils découvrent cette dernière lors d’un week-end et accrochent tout de suite. « Et c’est la région dans laquelle on compte le plus grand nombre de micro-brasseries » ajoute Constant. Le duo discute de différentes idées avant d’arriver à la bière artisanale. « C’est un produit qui nous plait et on aime en parler. Aujourd’hui, l’image de la bière change. Elle se rapproche de celle du vin, avec une éducation, un mariage avec la nourriture… Il y a un vrai boom ! On s’est associé avec la zy

Continuer à lire