Chromatique en péril

Sébastien Broquet | Mardi 6 octobre 2020

Photo : © Nina Roussel


C'est un spot historique, où autrefois Frigo comme le 6e Continent ont fait les belles heures des noctambules adeptes d'une culture pas conventionnelle. Repris par le collectif Bitume depuis le printemps 2019, Chromatique, de son nouveau patronyme, s'installait tranquillement dans le réseau local des lieux un peu underground, pas trop officiels, où l'on pouvait picoler en découvrant ceux qui font la création d'aujourd'hui — street art, concerts, DJs... Patatras : voilà que l'éternelle querelle du voisin grincheux déboulant dans un quartier où la nuit est joyeuse met fin aux rêves de musique live dans la grande salle de 200 personnes (défaut d'isolation acoustique trop cher à combler) de l'équipe. Et colle un sérieux coup de frein au projet déjà impacté par la Covid-19.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Quand Laho et Gol3m fusionnent

L'œuvre de la semaine | Nous aurions pu trouver un thème plus léger pour inaugurer cette nouvelle saison, mais la collaboration entre les peintres Laho et Gol3m, exposés à (...)

Sarah Fouassier | Mardi 10 septembre 2019

Quand Laho et Gol3m fusionnent

Nous aurions pu trouver un thème plus léger pour inaugurer cette nouvelle saison, mais la collaboration entre les peintres Laho et Gol3m, exposés à Chromatique, nous a orienté vers une problématique sociétale : celle des violences subies par les femmes et les hommes homosexuels. Pour ce travail en commun, Laho et Gol3m ont peint à quatre mains les murs de la salle principale de Chromatique. De leurs recherches sur l’histoire de cette violence découle un défilé de créatures ayant subi l’oppression, et par conséquent, la violence des flammes et des lames. Chacun et chacune dévoile sous son costume la volonté de lutter contre l’imagerie monstrueuse dans laquelle la société les a emprisonnés. Les univers des deux artistes se marient de façon instinctive : l'onirisme acidulé de Laho consent à embrasser la chimère graphique de Gol3m. De ce mariage sorcier, l’on en ressort avec le souhait que le sortilège ne se neutralise point. Laho & Gol3m, Le diable au corps

Continuer à lire

Des arts et de la fête : Chromatique ouvre ses portes à la Guillotière

GUIDE URBAIN | Siroter un verre de vin au mitan d’une exposition et profiter d’un concert : voilà qui est désormais possible au 51 de la rue Saint-Michel où Chromatique, « lieu artistique d’expression libre », a élu domicile dans les murs du défunt 6e Continent.

Nina Roussel | Vendredi 10 mai 2019

Des arts et de la fête : Chromatique ouvre ses portes à la Guillotière

Elle était animée, la rue Saint-Michel, le week-end du 19 avril ! Il fallait prendre son mal en patience et faire la queue, pour participer à la fête que ce nouveau spot organisait à l’occasion de son ouverture. Vernissage, concerts indie rock, DJ set… pendant trois jours, il y en a eu pour tous les goûts. Chez Chromatique, on cultive la diversité. À l’origine du projet : six jeunes Lyonnais, issus de parcours variés : École des Arts et Métiers de Cluny pour les uns, école de commerce ou encore master audiovisuel pour les autres. Regroupés en un collectif, Bitume, les jeunes gens se sont lancés dans la scénographie et l’habillage de lieux pour des festivals et entreprises, tout en organisant ponctuellement leurs propres événements. Le dernier en date, Rehab, organisé à Paris en 2017, célébrait les arts urbains, dont Bitume a fait sa marque de fabrique : un bâtiment de 3000 m2 sur le point d’être réhabilité, une centaine d’artistes graffeurs invités par le collectif à investir l’espace, et, à la clé, un franc succès. Naît le désir d’avoir leur propre espace, pour continuer à créer leurs sc

Continuer à lire