Street Reporters : allô le monde, ici la rue

Podcast | Où dormir ? Où manger ? Où se laver ? Où faire ses démarches ? Où trouver des protections périodiques ? Des questions auxquelles les personnes à la rue se heurtent quotidiennement. Le podcast Street Reporters initié par la Fondation Abbé Pierre offre aux personnes mal-logées l’occasion de prendre la parole et d’aborder leurs parcours de vie, leur expérience à la rue, et d’enfin rendre plus accessible une information parfois vitale.

Louise Grossen | Vendredi 11 juin 2021

Photo : © DR


Initié en 2017 par L'agence régionale de la Fondation Abbé Pierre en Auvergne-Rhône-Alpes avec l'appui d'Atlantide Merlat, le podcast Street Reporters arrive en complément du Guide de l'Urgence sociale. Directrice de Péniche Accueil (lieu d'accueil journalier des publics en situation de rue, aide à la réinsertion et aide de première nécessité, située dans le 2e arrondissement), Atlantide Merlat, qui mène ce projet, nous explique : « le podcast était une alternative au livret qui existe déjà. On a vocation à le diffuser dans les structures d'accueil pour éclairer, informer, mais aussi dans des lieux de culture, les bibliothèques, etc. L'action, ça commence par un travail de sensibilisation et d'information pour tous. Je connais le monde de la précarité, je peux dire que le citoyen lambda, lui, ne le connait pas. On s'adresse aussi à des gens normaux, avec un boulot normal, une vie normale… pour eux c'est tout un monde souterrain qu'il faut mettre en lumière. »

Pour et par des personnes qui ont connu la rue

Durant l'année 2020, un groupe de sept street reporters, composé d'hommes et de femmes qui ont connu la rue, est allé à la rencontre de plusieurs structures de l'urgence sociale en région lyonnaise (accueils de jours, services d'aide alimentaire et d'hygiène, service d'orientation pour un hébergement…). Formés à la méthode de l'enquête sociologique, et portés par la volonté de dialoguer avec ces structures, Éric, Touatia, Gérald, Bernard, Franck et Aïcha ont poussé les portes de ces lieux dont la mission est de venir en aide aux sans-abri, pour échanger, à partir de leurs expériences et recueillir des informations sur leur fonctionnement.

Le postulat de départ est simple : qui de mieux placé pour parler de l'urgence sociale que les principaux concernés ? Ces sept street reporters participent concrètement à la lutte contre les représentations vis-à-vis des personnes exclues du logement, en ouvrant la parole et le savoir. « Quand ils rentrent de reportage, on a une grosse phase d'atelier de parole, pour débriefer ensemble. Il est certain que nous avons de fausses représentations sur la pauvreté, mais eux (les street reporters) aussi ont beaucoup de représentations erronées sur le travail social, l'action sociale… Que ce soit sur les professionnels ou les institutions. Parfois, quand on discutait, j'intervenais en leur disant qu'ils ne pouvaient pas tenir ces propos ! Ça te heurte dans ton intégrité, dans ta volonté de bien faire ton boulot. Je leur disais qu'ils devraient voir comment nous travaillons, le peu de moyens qu'on a, le peu de solutions, qu'on doit souvent dire non aussi… On apprend tous beaucoup ensemble ! »

Construire quelque chose de commun

Les interviews récoltées sont retransmises sous forme de podcasts de 20 à 40 minutes, à écouter sur https://street-reporters.org. À ce jour, dix podcasts sont déjà en ligne, et Atlantide ne compte pas s'arrêter là. « L'idée c'est de continuer à recruter des personne intéressées pour le faire. La force du projet c'est de croiser les expériences, les idées, et de ne pas figer le groupe pour qu'il puisse y avoir autant de points de vue qu'il y a de reporters. On passe beaucoup plus d'heures de travail en groupe que de temps en enquête. On confronte nos points de vue, on dialogue, on décide de qui va-ton rencontrer et interviewer… Il y a encore des désaccords mais c'est ça qui fait avancer, on construit quelque chose de commun. »

Parmi les thèmes traités : l'accès à l'hygiène, avec un sujet sur les bains douche, une rencontre avec le Samu Social, ou encore la street food avec le Camion du Cœur. Les épisodes sont abordés par les enquêteurs sous un angle positif et concret qui permet de comprendre les possibilités mais aussi les limites des solutions proposées aujourd'hui aux personnes sans domicile. Le but n'est pas de pointer du doigt ou de fustiger les structures mais de mettre en lumière les problèmes, les solutions et d'informer sur les initiatives.

Street Reporters
Une série de podcasts à écouter et télécharger gratuitement

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter